background preloader

Autisme

Facebook Twitter

Un test sanguin est en bonne voie pour dépister l'autisme - Science-et-vie.com. Une IRM avant un an prédit l'autisme chez les enfants à risque élevé. L'imagerie cérébrale permet de prédire l'autisme chez les enfants à risque élevé, selon une étude publiée dans la revue Nature. « Généralement, un diagnostic d'autisme ne peut être fait qu'entre deux et trois ans.

Une IRM avant un an prédit l'autisme chez les enfants à risque élevé

Mais pour les bébés qui ont des frères et sœurs autistes plus âgés, l'approche par imagerie peut aider à identifier, dès la première année, ceux qui sont les plus susceptibles de recevoir un diagnostic à 24 mois », explique Joseph Piven, professeur de psychiatrie à l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill. Autisme : des dysfonctionnements des mitochondries seraient une cause. Les enfants qui ont un diagnostic de trouble du spectre de l'autisme (TSA) ont un plus grand nombre de mutations dans l'ADN mitochondrial que les membres de leurs familles n'ayant pas le trouble, selon une étude publiée dans la revue PLOS Genetics.

Autisme : des dysfonctionnements des mitochondries seraient une cause

De plus en plus, des études pointent vers des dysfonctionnements dans les mitochondries, qui sont des organites de la cellule produisant l'énergie, comme une cause de l'autisme. Mais la base biologique de cette relation n'est pas claire. Les mitochondries ont la particularité d'avoir leur propre ADN, distinct de celui qui se trouve dans le noyau de la cellule. De la vitamine B9 pour les enfants autistes ? Autisme : le packing vit-il ses dernières heures en France ? INTERDICTION.

Autisme : le packing vit-il ses dernières heures en France ?

Serait-ce bientôt la fin du packing ? Dans une circulaire publiée le 3 mai 2016, la secrétaire d’Etat en charge des personnes handicapées a pris une décision qui risque de faire date en France. En se prononçant le 22 avril sur l’interdiction de cette pratique consistant à envelopper les enfants autistes dans des linges humides et froids, Ségolène Neuville n’a fait que se conformer aux positions de l’Organisation des Nations unies qui considère la méthode comme une maltraitance.

Objet de toutes les crispations autour des soins thérapeutiques envers les autistes, le packing vit donc ses dernières heures. Du moins, c’est ce qu’espèrent les associations de parents arc-boutés contre cette pratique. Une étude... introuvable Les jours suivant la décision de Ségolène Neuville, un article dans le quotidien Libération tendait d’inverser la tendance. Autisme : stimuler le cerveau pour modifier le comportement du regard ?

AUTISME.

Autisme : stimuler le cerveau pour modifier le comportement du regard ?

Une équipe de chercheurs français vient de faire une découverte qui pourrait à terme constituer une piste thérapeutique pour les enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA). L'équipe Inserm emmenée par le Pr Monica Zilbovicius, éminente spécialiste des troubles du développement de l'enfant, a en effet montré qu'il était possible de modifier le comportement du regard en stimulant une certaine zone du cerveau. Or on sait que les enfants atteints d'autisme ont une exploration visuelle particulière, qui tend à éviter le regard de la personne en face d'eux. Au contraire des enfants sans troubles qui chercheront plutôt le contact visuel avec le visage et les yeux de leurs parents.

Autisme : découverte d'un marqueur cérébral détectable par IRM. Des chercheurs français, dont les travaux sont publiés dans la revue Biological Psychiatry: Cognitive Neurosciences and Neuroimaging, ont identifié un marqueur cérébral de l'autisme, détectable par IRM (imagerie par résonance magnétique) et présent dès l'âge de deux ans.

Autisme : découverte d'un marqueur cérébral détectable par IRM

L'anomalie consiste en un pli moins profond au niveau de l'aire de Broca, une région du cerveau spécialisée dans le langage et la communication, des fonctions qui sont altérées chez les personnes atteintes d'autisme. Les données récentes en neuro-imagerie ont déjà suggéré l'existence d'anomalies dans le plissement du cortex cérébral (la formation des circonvolutions à la surface du cerveau). Lucile Brun et ses collègues du CNRS, d'Aix-Marseille Université, se sont intéressés à un nouveau marqueur géométrique, appelé « sulcal pit ». Autisme : l'implication du neurotransmetteur inhibiteur GABA démontrée. Une étude, publiée dans la revue Current Biology, est la première à démontrer un lien direct entre un neurotransmetteur spécifique du cerveau mesuré chez des personnes atteintes d'autisme et un de leurs symptômes.

Autisme : l'implication du neurotransmetteur inhibiteur GABA démontrée

Autisme : l'ocytocine testé en spray nasal. AUTISME.

Autisme : l'ocytocine testé en spray nasal

Un spray nasal d'ocytocine pour réduire les symptômes de l'autisme ? C'est la stratégie thérapeutique testée avec un certain succès par une équipe du Brain and Mind Centre de l'Université de Sydney (Australie) qui publie ses résultats dans la revue Molecular Psychiatry*. Cela fait plusieurs années que les chercheurs considèrent que les troubles comportementaux qui nuisent aux relations sociales des personnes atteintes de troubles du spectre autistique (TSA) sont en partie dus à un déficit d'ocytocine.

Appelée aussi "hormone de l'amour" ou "hormone de l'accouchement", cette hormone sécrétée dans le cerveau par l’hypothalamus, est impliquée dans le déclenchement de l’accouchement (et utilisée pour en faciliter certains) ainsi que dans la régulation des émotions. Ocytocine : 2 doses quotidiennes. EN IMAGES. Autisme : une vision qui se focalise différemment. AUTISME.

EN IMAGES. Autisme : une vision qui se focalise différemment

La vision des personnes atteintes de troubles du spectre autistique (TSA) est unique. Si ces dernières sont généralement dotées d'une bonne acuité visuelle, elles possèdent une sorte d'hypersensibilité sensorielle et leur perception du monde est souvent perturbée. En effet, des troubles d'ordre neurologique leur font interpréter différemment ce que leurs yeux voient. Des chercheurs du California Institute of Technology (Cal Tech) ont mené un travail publié dans la revue Neuron pour mieux cerner les différences dans cette lecture des images.

Examen de la vision chez les sujets autistes. Les gènes liés à l'autisme sont aussi liés à l'intelligence chez des personnes sans autisme. Québec Science - Vers un test sanguin pour dépister l'autisme? Actualités10/03/2015Et si l'autisme pouvait être diagnostiqué chez les jeunes enfants par une simple prise de sang?

Québec Science - Vers un test sanguin pour dépister l'autisme?

C'est ce que laissent espérer les travaux de chercheurs de l'Université de Californie (San Diego School of Medicine), publiés dans la revue JAMA Psychiatry. L'hétérogénéité des troubles du spectre de l'autisme (TSA) rend leur identification difficile, et la plupart des enfants ne reçoivent le diagnostic d'autisme que vers l'âge de 4 ans. Or, plus la prise en charge est précoce, plus elle est efficace. L'équipe d'Eric Courchesne a réussi à identifier une "signature génétique", décelable par prise de sang, qui permet de détecter avec une précision allant de 75 à 83% la présence d'un TSA chez des enfants (garçons) dès 12 mois. Les gènes en question, dont l'expression varie entre les enfants autistes et les autres, jouent un rôle dans le système immunitaire et la réponse inflammatoire, notamment. AUTISME. Une organisation cérébrale unique. Les troubles du spectre de l’autisme (TSA), ces troubles neurologiques qui affectent principalement les relations sociales et la communication chez l’enfant, ont beau être étudiés depuis des années, ils recèlent toujours autant de mystères.

AUTISME. Une organisation cérébrale unique

Notamment au niveau cérébral. Selon plusieurs recherches, chez les personnes atteintes de TSA, certaines régions cérébrales, qui fonctionnent en tandem, sont moins bien synchronisées que chez les sujets sains. Cependant, d'autres travaux ont mis en évidence l'exact opposé. Une nouvelle analyse, menée par des chercheurs américains et israéliens et publiée dans Nature Neuroscience, révèle que ces études soulèvent une caractéristique plus profonde : le cerveau des personnes autistes présentent des modèles de synchronisation uniques. Une découverte qui pourrait améliorer le diagnostic précoce de la maladie et les traitements futurs. Autisme-paca.e-monsite.com/medias/files/etudes.exp.rimentales.sur.la.mentalisation.des.adultes.pr.sentant.le.syndrome.d.asperger.pdf. Percée : diagnostiquer l'autisme (de haut niveau) à partir d'images cérébrales liées aux pensées sociales.

Des travaux précédents d'une équipe de l'Université Carnegie Mellon avaient montré, chez des personnes normales, que des pensées et des émotions spécifiques ont une signature neurale très similaire d'une personne à l'autre. Marcel Just et ses collègues de cette équipe ont utilisé cette approche pour identifier l'autisme en comparant la représentation de certains concepts dans le cerveau de 17 adultes atteints d'autisme de haut niveau et de 17 adultes neurotypiques. Ils ont demandé aux participants de penser à 16 interactions sociales telles que persuader, adorer, et étreindre alors que des images par résonance magnétique étaient prises. Des algorithmes informatiques d'analyse de ces images (faisant appel à des techniques d'intelligence artificielle telles que l'apprentissage machine) ont classé les participants comme autistes ou non-autistes avec une précision de 97% (33 participants sur 34).

Voyez également: "Asperger, qu'est-ce que c'est pour moi ?" - Catherine Faherty. Asperger, qu'est-ce que c'est pour moi ? - C. Faherty - 301 pages - AFD Ed. - 2005 Traduit par Agnès FONBONNE et Lise SAINT CHARLES Le livre pratique que parents et professionnels attendent depuis longtemps ! Destiné aux enfants et adolescents associant un diagnostic d'autisme à de bonnes compétences intellectuelles et verbales, ainsi qu'à ceux avec un syndrome d'Asperger, ce livre est composé de fiches de travail à utiliser par l'enfant lui-même, complétées par des conseils pratiques destinés aux parents et aux professionnels.

A travers des exercices sur des sujets comme "pourquoi suis-je autiste"; "mieux comprendre les gens"; "transformer mes pensées en mots"; "jouer avec des copains" et de très nombreux autres, ce livre va permettre à l'enfant, avec l'aide d'un adulte, de mieux comprendre son propre fonctionnement et de trouver des outils qui l'aideront à comprendre le monde qui l'entoure et à mieux s'y adapter. Autisme : une plateforme web interactive pour l'apprentissage d'habiletés sociales. Autisme : le sulforaphane des pousses de brocoli réduirait certains symptômes. Vers une guérison de l'autisme des enfants en bas âge ? - Sciences. Selon le Time, les chercheurs ont testé le traitement baptisé Infant Start auprès de sept enfants âgés de six à quinze mois qui manifestaient des symptômes d'autisme. Sally Rogers, professeur en psychiatrie à l'Université de Californie à Davis, explique le résultat spectaculaire de l'étude au Time.

Grâce à sa thérapie, six enfants sur sept ont réussi à rattraper leur retard d'apprentissage et de langage. En outre, ils se comportaient exactement comme les enfants qui ne présentaient pas de symptômes d'autisme. Impliquant très fort les parents, la thérapie comportementale de douze semaines développée par Rogers enseigne aux parents comment trouver d'autres façons de communiquer avec leur enfant.

Autisme : découverte d'une mutation génétique majeure. Plus d’une centaine de gènes ont été associés à l’autisme, mais pour l’immense majorité, chaque gène ne concerne que peu de patients. Une équipe française vient de révéler, dans la revue Plos Genetics, que le gène SHANK3, découvert il y a quelques années, est l'un principaux responsables de ce trouble : il touche 2 à 3 % des autistes avec déficience intellectuelle. Un quotient intellectuel qui dépend de la mutation FAMILLE. Autisme : un nouveau modèle de compréhension globale proposé. " L'élément déclencheur consisterait en une mutation génétique (il en existerait des centaines différentes) qui, combinée à un seuil de plasticité cérébrale génétiquement abaissé, déclencherait une réaction plastique ciblant certaines fonctions, essentiellement non-sociales.

" "Selon la combinaison des trois facteurs - déclencheur, seuil et cible -, résulterait de l'autisme ou de la déficience intellectuelle avec ou sans autisme". Google rassemble la plus grande base de données au monde sur l'autisme. GÉNOME. Autism Speaks, la plus importante fondation américaine de soutien à la recherche sur l’autisme, a annoncé mardi 10 juin entrer en partenariat avec Google afin de développer la plus grande base de données sur la génomique des personnes atteintes de troubles du spectre autistique. VIDÉO. Une application pour détecter l’autisme chez les enfants. PRÉVENTION. Concevoir une application pour tablettes qui permet de repérer les premiers signes de l’autisme chez l’enfant : tel est le défi que s’est lancé une équipe de scientifiques de la Duke University, en Caroline du Nord (États-Unis). Mené par Jordan Hashemi, un étudiant en ingénierie électrique et informatique, le groupe a mis au point un programme qui analyse le comportement de jeunes enfants qui passent des tests de diagnostic enregistrés sur vidéo.

Autisme-dossier. Autisme au Québec: les centres de réadaptation demandent le financement pour mettre fin à la liste d'attente. Dans les deux cas, des résultats significatifs ont pu être observés dans les six premiers mois et maintenus après un an, dans la majorité des cas, rapporte un communiqué de des CRDITED. "En Montérégie-Est, l'étude a notamment permis de constater une augmentation du QI des enfants, une augmentation des comportements adaptatifs et une diminution de la gravité des symptômes autistiques. Les résultats ont aussi révélé que les services sont efficaces même si le manque de ressources a obligé les CRDITED à offrir une intensité de services plus basse que ce qui est recommandé. Pour le moment, le CRDITED offre 16 heures de services, comparativement aux standards qui se situent à 20 heures et plus par semaine.

Autisme-psychanalyse.