background preloader

Conservation des données

Facebook Twitter

Comprendre le NAS - un guide pour bien choisir son serveur NAS. Depuis la généralisation de l’Internet à haut débit, l’avènement des vidéos « Full HD » et l’envolée des Mpixels sur les appareils photos numériques, nous sommes dans une ère 100% numérique et les besoins en espace de stockage d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec ceux d’hier. Parallèlement à cette évolution, le nombre d’ordinateurs par foyer a augmenté, surtout depuis l’arrivée des netbooks, et les réseaux locaux/familiaux sont de plus en plus nombreux. Depuis la génération « Xbox », les consoles de jeux sont elles aussi adaptées aux connexions réseau suivant l’exemple de lecteurs multimédia de salon.

Avec l’avènement du DLNA, les téléviseurs s’y mettent également… A présent, un nombre impressionnant d’appareils, plus seulement « informatiques », sont capables de se connecter à un réseau. Une véritable aubaine pour centraliser tous les fichiers dans un appareil adapté, le NAS ! De l’entreprise au foyer… Mais de quoi s’agit-il concrètement ? Services à domicile ! Conservation des données. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La conservation des données (en anglais Retention Management) définit les règles et procédures de conservation des données personnelles ainsi que des registres d'appels téléphoniques (call detail record) que doivent respecter les opérateurs de télécommunications, les fournisseurs d'accès, et les hébergeurs de sites web et de courriels.

Elle vise principalement à faire de l'analyse de trafic et à la surveillance. Législation[modifier | modifier le code] La conservation des données est soumise à des dispositions législatives : Dans l'Union européenne : Directive 2006/24/CE sur la conservation des données[modifier | modifier le code] La Directive 2006/24/CE, du , exige la conservation des données pendant une période allant de six mois à deux ans, en particulier en vue de: La commission « Libertés civiles » du Parlement européen avait recommandé[2] Contestations[modifier | modifier le code] Invalidation par la CJUE[modifier | modifier le code]

Synthèse veille technologique. Dossier : Sauvegarder et protéger ses données. Les disques durs externes permettent par exemple d'être utilisés conjointement à des ordinateurs pour planifier des sauvegardes automatiques de répertoires spécifiques ou même de partition complète. Les serveurs domestiques (NAS, Home Server...) et unités de stockage externes (DAS) sont les solutions les plus complètes, les plus sûres, mais aussi les plus chères. Ils peuvent partager vos données sur un réseau local et assurer une excellente protection des données grâce à des technologies de réplications sur plusieurs disques durs. Il existe enfin des solutions pour sauvegarder vos données en ligne qui sont souvent gratuites, mais limitées. Vous souhaitez trouver une solution de stockage pour partager vos données avec tous vos appareils, ou vos proches ?

Vous avez déjà perdu des données, ou ne souhaitez pas que cela arrive ? Alors, suivez le guide... Tableau synthétique des solutions de sauvegardes existantes. Solutions d’archivage de données - INCOM France. L’archivage de données : un projet d’entreprise et un projet informatique Un projet d’entreprise L’archivage organise la vie de l’information dans l’entreprise. Il garantit à la fois un échange de qualité avec les tiers (clients et fournisseurs), une réponse pertinente aux demandes des institutions de contrôle et la conservation du savoir-faire de l’entreprise.

Un projet informatique Une solution d’archivage offre des avantages clés : diminution de la quantité de données résidant sur les disques de production, réduction des ressources et du temps consacrés à la sauvegarde, assurance de pouvoir fournir rapidement l’information demandée ; la tâche des DSI est simplifiée et les coûts inhérents au SI (Système d’Information) sont largement diminués.

Nos solutions d’archivage de Messageries, Données et Documents Une approche globale et intégrée Archivage de messageries : optimisation de l'exploitation des messageries. Nos solutions d’archivage et de migration des données. Web français : 1,133 milliards de fichiers archivés en 2012. Tout va très vite avec les nouvelles technologies, y compris le Web dont les sites apparaissent et disparaissent, ou sont mis à jour sans cesse par les contributions individuelles, commerciales ou publicitaires...

Si certains n'y avaient pris garde, il ne resterait rien de cette histoire mouvementée. En France, la Bibliothèque nationale (BNF) et l'Institut national de l'audiovisuel (INA) ont la lourde charge d'entretenir cette mémoire, avec sans doute l'une des collections les plus vastes au monde. La BNF publiera dans les prochains jours les chiffres de sa moisson annuelle du Web français effectuée entre octobre et décembre 2012. 1,133 milliard de fichiers ont été récupérés et sauvegardés : textes, images, vidéos, sons...

Et même les fichiers dits "css", qui décrivent les maquettes des sites Web. La récolte était budgétée sur 30 téraoctets, comme en 2011, contre 24 en 2010, date de la première collecte entièrement réalisée par la BNF. La loi sur la conservation des données invalidée car trop permissive. 01net le 08/04/14 à 11h20 Coup de théâtre : la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a invalidé, ce mardi 8 avril, la directive européenne 2006/24/CE sur la conservation des données personnelles, jugée trop intrusive. Dans un arrêt cinglant, l’institution estime « qu’en imposant la conservation de ces données et en en permettant l’accès aux autorités nationales compétentes, la directive s’immisce de manière particulièrement grave dans les droits fondamentaux au respect de la vie privée et à la protection des données à caractère personnel » et que cette ingérence « n'est pas suffisamment encadrée » pour garantir qu’elle soit effectivement limitée au strict nécessaire.

Créée pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé, cette directive oblige les fournisseurs d’accès à Internet à conserver des données relatives au trafic, des données de localisation, ainsi que des données connexes nécessaires pour identifier l’abonné ou l’utilisateur. Un cadre disproportionné Lire aussi: Le stockage des données pour 1 million d’années. Un support de stockage qui conserve les donnes pendant 1 million d'années a été mis au point et testé à l'Université de Twente aux Pays-Bas. Ce n'est pas précisément un produit qui sera commercialisé dans l'immédiat ou qui sera intégré directement dans une machine, mais il n'empêche que des chercheurs du Nanotechnologie Instituut de l'Universiteit van Twente (NL) ont inventé un système de stockage capable de conserver les données pendant 1 million d'années.

Concrètement, ils ont développé un modèle-pilote composé d'un disque métallique en tungstène sur lequel les données sont gravées sous la forme de codes QR, puis recouvert d'une couche de nitrure de silicium. Les données proprement dites sont appliquées selon un procédé lithographique optique (comparable à l'éclairage de disques de silicium lors de la production de puces) et sont lisibles au moyen d'un microscope optique dans le modèle-pilote. 1 million d'années.

Sauver, stocker et protéger les données : comment faire ? Nos invités, Robert Eusèbe, directeur des moyens numériques de la chaîne de télévision franco-allemande Arte, et Christophe Dubos, architecte datacenter chez Microsoft, évoquent les différentes étapes du cycle de vie des données en partant d'un constat commun : les données sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus hétérogènes.

Les volumes et la nature des données se multiplient, avec des besoins de sécurité et de confidentialité de plus en plus forts. Dans le domaine de l'audiovisuel, la dématérialisation des contenus contribuent grandement à ce mouvement. Chez Arte, la responsabilisation des directions métiers permet de gérer de manière plus équilibrée les volumes de données accédés par les utilisateurs. Politique de choix des informations à conserver Ensuite, une gestion efficace de la sauvegarde des données produites passe par une nécessaire mise en place d'une politique de choix et de sélection des informations à conserver en fonction de leur "criticité".

Cloud Computing : offres, conseils, témoignages. Le Cloud Computing permet d'accéder à des logiciels en ligne, sous forme d'abonnement, dans de nombreux domaines : ERP, CRM, et autres applications métiers... Mais aussi à des services de stockage et de calcul accessibles par Internet. Qu'est ce que le cloud computing ? L' "informatique dans les nuages" est un concept apparu assez récemment, mais dont les prémices remontent à quelques années, notamment avec la technologie des grilles de calcul, utilisée pour le calcul scientifique. Le cloud computing fait référence à l'utilisation de la mémoire et des capacités de calcul des ordinateurs et des serveurs répartis dans le monde entier, et liés par Internet. Les utilisateurs du nuage peuvent ainsi disposer d'une puissance informatique considérable et modulable. Cette technique est devenue un business.

Sauvegarder ses données gratuitement. Il est conseillé voire indispensable d'enregistrer régulièrement les données sensible de votre ordinateur pour éviter de tout perdre... Un disque dur lâche parfois sans prévenir... Cette astuce a pour but de réunir les différentes façons de protéger ses données afin de vous permettre de faire votre choix. Il est de nos jour possible de sauvegarder ses données sur différents supports (CD/DVD , disque Dur, clé usb, serveur...). Chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients. Les disques durs externes sont réputés fragiles, les DVD ont une durée de vie limitée... Notre vidéo Sauvegarder manuellement ses données Graver sur un CD/DVD Copier les fichiers En utilisant par exemple les logiciels gratuits du lien suivant: NB : On vous conseille les CD, DVD ou Blue Ray ré-inscriptibles.

Deep burner CD burner XP Free Easy CD DVD Burner infos: Créer une Image disque Graver sur disque Dur Sur une autre partition: Sur un autre Disque dur: Dossier : Sauvegarder et protéger ses données. Durée de conservation des données par les moteurs de recherche : un pas en arrière. Les moteurs de recherche ont un rôle clef dans l'accès à l'information sur internet. A ce titre, ils sont amenés à traiter une quantité considérable d'informations sur leurs utilisateurs. Il s’agit, notamment, de l'historique des recherches effectuées et des sites consultés. Or, cet historique peut révéler des informations relevant de la vie privée, comme par exemple des questions de santé ou une opinion politique. Le G29, groupe des 27 CNIL européennes, a donc précisé les règles applicables aux moteurs de recherche dans son avis du 4 avril 2008. Grâce au dialogue constructif établi entre les moteurs de recherche et les CNIL européennes, le respect de vie privée des internautes a pu être amélioré.

Or, Yahoo a annoncé le 19 avril que,« pour répondre aux besoins de ses consommateurs en termes de personnalisation, de pertinence et de confiance », les informations concernant leurs recherches seraient désormais conservées 18 mois. La loi sur la conservation des données invalidée car trop permissive. Directive "conservation des données": débat sur la décision de la Cour de justice de l'UE.

Cloud : Google va permettre de conserver les données en Europe. Aspect juridique. Pourquoi et quels sont les documents à conserver ? Les différents types de sauvegarde. Les fichiers sont sauvegardés sans tenir compte d'une éventuelle sauvegarde antérieure. Inutile de dire que cette sauvegarde est celle qui occupe le plus d'espace. Pour cette raison, il est préférable de n'utiliser ce type de sauvegarde qu'épisodiquement. Pour restaurer sa sauvegarde, il suffit d'utiliser uniquement les fichiers créés par sauvegarde complète.

Cette sauvegarde examine le contenu de la dernière sauvegarde en date (peu importe son type). Elle compare cette sauvegarde avec l'état actuel du système et ne sauvegarde que ce qui a changé. Évidemment, la taille occupée par cette sauvegarde est réduite étant donné qu'elle ne s'occupe que des modifications récentes du système. C'est le type de sauvegarde qu'il faut appliquer journalièrement, du moins, régulièrement. Pour restaurer son système, il faut restaurer la dernière sauvegarde complète puis toutes les sauvegardes incrémentales effectuées depuis, et dans l'ordre ! Selon vos besoins, plusieurs stratégies me paraissent envisageables. Sauvegarde Serveur Distant. Veille Juridique.