background preloader

M22 le Bonheur

Facebook Twitter

Le sport, prisme de l'intégration des handicapés dans la société: II. L'intégration à travers le sport. A) La popularité du sport Le sport structure une part importante de la société contemporaine.

Le sport, prisme de l'intégration des handicapés dans la société: II. L'intégration à travers le sport

Créateur d'évènements, il occasionne des rassemblements de masse et des manifestations qui offrent de véritable moment de convivialité et de partage entre les individus. Depuis le début du XXème siècle, le sport est passé d'une pratique personnelle relevant du domaine des loisirs à un phénomène social d'une ampleur considérable en raison de l'engouement collectif (avec ou sans pratique sportive) qu'il suscite. Le sport permet la manifestation de passions individuelles et collectives ; il provoque chez les spectateurs des réactions de ferveur qui ne sont pas sans rappeler les festivités rituelles dans l'Antiquité. Le sport est révélateur des règles et des modèles qu'une société essaie de se donner.

Le sport est un phénomène social moderne fondé sur le fair play porteur de valeurs universelles. C'est pourquoi les Jeux d'été de Londres ont connus cette année 2012 un succès fulgurant ! Il n’est point de bonheur sans sport, Emmanuelle Bonnet-Oulaldj* Il n’y a pas de sport sans temps libéré.

Il n’est point de bonheur sans sport, Emmanuelle Bonnet-Oulaldj*

Activité d’épanouissement personnel, le sport est résolument social et émancipateur, à condition qu’on le dégage de la politique du chiffre et du résultat. Dans un engagement sans faille, autant sportif que politique, de jeunes athlètes, hommes et femmes, affichent un bonheur éclatant, presque insolent. « Un parfum de bonheur » ou le nom d’une série de clichés de France Demay, ce jeune ouvrier des années 1930, parisien, sportif et photographe amateur, retrace la vie de ses pairs entre 1933 et 1939. Le sport, idéal démocratique. Isabelle Queval, philosophe, est l’auteur de deux ouvrages consacrés au sport : S’accomplir ou se dépasser, essai sur le sport contemporain (Bibliothèque des Sciences humaines, Gallimard, 2004), et Le Sport - Petit abécédaire philosophique (Philosopher, Larousse, 2009).

Le sport, idéal démocratique

La Vie des Idées – Spectacle planétaire par excellence, plus encore peut-être que les Jeux Olympiques, la Coupe du Monde de Football capte l’attention des médias, constitue pour les grandes firmes l’occasion d’investissements et de profits conséquents et, ici ou là, détourne les opinions publiques des enjeux politiques ou économiques auxquels elles sont aujourd’hui confrontées. En un mot, la Coupe du Monde de Foot, est-ce encore du sport ? Isabelle Queval – La formulation même de votre question pointe la nécessité de définir avant tout ce qu’on entend par « sport ». Car la Coupe du Monde de football n’incarne pas bien évidemment l’exhaustivité des significations de ce terme.

De là un second niveau de réflexion. Le Sport rend-il heureux ? Du bien-être de l’athlète aux vertus anti-dépressives du sport, l’Observatoire du Bonheur se penche sur ce qui se passe dans notre cerveau pendant l’effort Pas de doute, l’été 2012 sera placé sous le signe du sport : UEFA 2012 en football, Jeux Olympiques de Londres mais aussi les rendez-vous sportifs incontournables de tous les étés, du tennis au cyclisme… difficile d’échapper à ces évènements sportifs attendus avec impatience dans le monde entier par les athlètes et leurs supporters.

Le Sport rend-il heureux ?

Endorphine - Hormone du plaisir sportif. Les endorphines, ou endomorphines, sont libérées par le cerveau, et plus précisément par l'hypothalamus et l'hypophyse dans les situations de stress, qu'il soit psychologique ou physique, mais de façon plus significative pendant et après la pratique du sport, notamment de la course à pied.

Endorphine - Hormone du plaisir sportif

C'est un médicament anti-stress naturel à utiliser sans modération. Cette morphine endogène (produite par l'organisme) possède une structure moléculaire proche de celle des opiacées. Une fois sécrétée, elle se disperse dans le système nerveux central, les tissus de l'organisme et le sang et produit des effets bénéfiques contre angoisse, anxiété et dépression.

L'endorphine est l'hormone du bonheur pour le coureur à pied. Les limites du sport face à la dépression Attention à ne pas attribuer des vertus illusoires ou illimitées à la pratique sportive. Quand et comment les endorphines sont-elles sécrétées ? Les sports d'endurance sont les plus endorphinogènes. Hormones du bonheur - L'entraînement vous rend heureux. Beaucoup d’entre vous l’ont probablement déjà remarqué.

Hormones du bonheur - L'entraînement vous rend heureux

Cela peut provenir du sentiment de pure satisfaction après une séance terminée ou de la joyeuse anticipation de celle qui va suivre – ou juste de la confiance croissante en vos propres capacités. Les responsables sont des processus biochimiques qui libèrent dans l’organisme ce que l’on appelle l’hormone du bonheur. Les plus connues sont les endorphines, la dopamine et la sérotonine. Performance sportives d’excellence avec le dopamine Vingt minutes de running léger sont suffisantes pour augmenter de manière significative le niveau de dopamine. Comme vous cherchez à atteindre cet état de bonheur à nouveau dès que possible, parfois il peut vous être difficile d’attendre votre prochaine séance d’entraînement. Après l’entraînement, le niveau de dopamine diminue alors que le niveau de sérotonine augmente. Plus hereux à long terme!

L’effet de ces hormones du bonheur n’est pas uniquement limité au moment de l’entraînement. D’ailleurs: PRÉSENTATION M22 ET SON THEME, M21 ÉPREUVES E2.1 (CCF) ET ET1.