background preloader

La thérapie par le jeu

Facebook Twitter

Www.cefiec.fr/cariboost_files/Jeu_20et_20soins_20douloureux_20en_20p_C3_A9diatrie_20_28anonym_C3_A9_29.pdf.

Bonjour, Je n'arrive pas à voir le TFE – ferdan

Www.apache-france.com/media/therapie_jeu.pdf. Bénéfices du jeu dans le soin chez l'enfant hospitalisé - Le jeu qui soigne - Hôpital.

Bonjour, j'ai bien apprécier le contenu, le jeu est exploité comme outil thérapeutique dans les milieux hospitaliers. la notion du "jeu" ne signifie pas seulement l'bservé chez l'enfant mais il s'agit d'une partie essentielle du dispositif curatif aussi. je vous remercie pour cette perle. bonne à tous. omar. – omar_groupe1_educ

Thurweb.free.fr/txt/Le_jeu_à_but_thérapeutique.pdf. Le jeu en psychothérapie de l'enfant: Amazon.fr: Annie Anzieu, Christine Anzieu-Premmereur, Simone Daymas. Jeu et réalité: Amazon.fr: D. W. Winnicott, Claude Monod, J.-B. Pontalis. Bénéfices du jeu dans le soin chez l'enfant hospitalisé - Le jeu qui soigne - Hôpital. Jouer... : Le jeu dans le développement, la pathologie et la thérapeutique: Amazon.fr: Collectif, Fabien Joly.  Un jeu au service de l'éducation thérapeutique en rhumatologie. Créé au CHU de Nancy, « Hippobio » est le premier « jeu de société » au service de l'éducation thérapeutique pour les patients atteints de rhumatismes inflammatoires chroniques : plateau de jeu, dés et cartes questions sur des thèmes d'Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) complétés de quelques cas concrets.

 Un jeu au service de l'éducation thérapeutique en rhumatologie

Cet outil pédagogique a été conçu comme support à l'atelier « Connaître sa biothérapie » organisé au sein du service Rhumatologie. « Hippobio » : jouer pour améliorer la connaissance des patients sur leur traitement et pour les aider à retrouver un équilibre entre vie personnelle, professionnelle et maladie. Convivialité, participation et détente facilitent la mémorisation. Hippobio aide à transmettre ou à réajuster les connaissances sur les biothérapies utiles aux patients et à leurs proches. Six thématiques sont abordées à travers les cartes questions : Le jeu, outil thérapeutique - LudiNord - Festival du jeu et de la création de Lille. Le jeu n’a pas pour fin, en soi, d’être éducatif…cependant, il l’est.

Le jeu, outil thérapeutique - LudiNord - Festival du jeu et de la création de Lille

Certains jeux, utilisés dans un cadre spécifique, peuvent alors être des outils « thérapeutiques », des supports de relation de soin, des médiateurs relationnels… Chacun dans des domaines spécifiques, ces jeux peuvent éveiller, entretenir, ou révéler des compétences ou des tremplins au développement personnel. Parmi ces compétences, notons plusieurs catégories particulières : L’imaginaire, le vocabulaire, les associations d’idées, l’expression des émotions, l’expression de soi… L’observation, la mémoire, la discrimination visuelle, la logique spatiale… La coopération, l’entraide, la solidarité, le travail d’équipe, le respect… Et il y en a bien d’autres encore… A chacune de ces catégories correspondent des jeux, plus ou moins difficiles, adaptés à différents âges, et que vous pouvez découvrir sous un autre angle, afin de les adapter à vos pratiques professionnelles. Présentation de la Thérapie par le Jeu et la Créativité.

Bonjour, suivre ce lien m'a permis de bien approfondir ma compréhension de l'importance du jeu comme phénomène et comme outil pédagogique et psychanalytique.(L'approcheThérapie par le Jeu et la Créativité ) bonne lecture. omar – omar_groupe1_educ

Le jeu, outil thérapeutique - LudiNord - Festival du jeu et de la création de Lille. Sparx, le jeu vidéo thérapeutique. [hopital.fr] Qui a dit que les jeux vidéo étaient néfastes parce que violents ?

Sparx, le jeu vidéo thérapeutique

En tout cas pas les chercheurs de l’université d’Auckland (Nouvelle-Zélande) qui ont mis au point un jeu vidéo en 3D pour le traitement de la dépression clinique chez les adolescents. « Près d'un quart des jeunes sont victimes de troubles dépressifs pendant leur adolescence, mais moins de 20 % d'entre eux seulement sont traités », constatent les médecins Sally Merry et Karolina Satsiak, les principales auteures du projet.

Elles ont donc eu l’idée d’un traitement alternatif adapté aux goûts et aux modes de vie des jeunes patients. Dans le jeu en sept niveaux, la méthode est inspirée des thérapies cognitives et comportementales (TCC). Le joueur – plus exactement, le patient – crée un avatar à son effigie et évolue dans un univers fantastique sensé le conduire à la guérison. 44 % des patients rétablis Autre avantage non négligeable de ce jeu vidéo, son faible coût.