background preloader

Var et Bouches-du-Rhône confondus

Facebook Twitter

Stars et truands - Thierry Colombié. Parrains du siècle, destins et déclins - Bruno Aubry. Parrains et caïds. L'inépuisable vivier français. Seuls les policiers à la retraite et les voyous blasés ayant survécu à toutes les « guerres » vous diront qu’il n’y a plus de Milieu en France.

Parrains et caïds. L'inépuisable vivier français

L’Italie a sa mafia. L’Allemagne est une terre prisée par les organisations criminelles russes. L’Espagne, zone de transit obligée de la cocaïne et du cannabis, voit opérer sur son territoire des voyous venus de Moscou comme de Londres, Amsterdam, Sofia, Naples, Marseille, Lyon ou Paris. L’Hexagone, lui, dispose de ses propres parrains et caïds, une sorte d’exception culturelle française, au même titre que Hallyday, le roquefort ou le vin rouge. Avec les Corses dans le rôle de la locomotive, du moins jusqu’à aujourd’hui, traditions insulaires et contexte méditerranéen obligent. C’est ainsi depuis plus d’un siècle : l’île de Beauté, au demeurant l’une des plus belles régions de France, est le réservoir principal du gangstérisme à la française.

Les nouveaux voyous vont-ils faire la peau aux anciens? Les figures corses et italiennes du banditisme à la française se sont fait doubler par des caïds des cités maghrébins, par les Russes, les Géorgiens, les Albanais...

Les nouveaux voyous vont-ils faire la peau aux anciens?

Tous prêts à en découdre, avec une extrême violence, pour régner dans l'empire du crime désorganisé. Jean-Dominique Fratoni (au centre) ex-empereur du jeu - THEVENIN/SIPA Suite de la première partie... Les caïds des cités, eux, maîtrisent l'approvisionnement en came des fêtards, mais les discothèques de la Croisette, mondialement connues, sont toujours contrôlées par des familles corses, marseillaises ou manouches, ces dernières ayant depuis longtemps un pied dans la place. Les mêmes que l'on retrouve dans le département voisin du Var, derrière les concessions des plages les plus lucratives et les pistes de danse les plus people de Saint-Tropez, la station balnéaire où les voyous niçois, toulonnais et marseillais ont toujours tenté de s'entendre, non sans laisser une part à leurs « collègues » corses. Marseille : que sont devenus les vieux caïds? Jacky Imbert Jacky Imbert est le dernier grand parrain marseillais encore en vie.

Marseille : que sont devenus les vieux caïds?

Durant sa carrière, celui que l’on surnomme "Le Mat" (Le fou) a connu plusieurs vies. Un étrange procès pour la police marseillaise... Où l'on apprend qu'il vaut mieux pour un policier rencarder des notables sur des procédures en cours ou empocher des dessous de table qu'avoir des relations grises avec une indic.

Un étrange procès pour la police marseillaise...

C'est un procès un peu particulier qui s'est tenu le 9 avril au tribunal correctionnel de Marseille. A la barre, deux policiers et une indic, tenus de s'expliquer sur leurs relations - cette zone grise où la recherche d’ informations instaure un dialogue à la limite de la légalité entre des flics et leurs sources. Le compte-rendu de cet après-midi judiciaire n'a occupé que deux petites colonnes dans La Provence du lendemain, loin, très loin des tombereaux de papier qui avaient accompagné le début de l'affaire. Petit retour en arrière. En juin 2010, Marseille découvre, interloquée, qu'un fantôme a été appréhendé à quelques encablures du Vieux-Port. Racket de boîtes de nuit aixoises: le tribunal tente de comprendre le système - 7 novembre 2013 - L'Obs. Marseille (AFP) - Le tribunal correctionnel de Marseille, a tenté jeudi de démêler le fonctionnement du racket de boîtes de nuit d'Aix-en-Provence par le grand banditisme corse qui en avait pris la suite du clan de "Francis le Belge" au milieu des années 2000. 12 lieutenants du parrain corse Ange-Toussaint Federici, surnommé le "berger-braqueur" de Venzolasca, comparaissent pour extorsion de fonds en bande organisée et association de malfaiteurs.

Racket de boîtes de nuit aixoises: le tribunal tente de comprendre le système - 7 novembre 2013 - L'Obs

Le procès porte sur la période 2008-2012, mais le réseau "corse" remonte à l'année 2005, souligne d'emblée le président du tribunal, Patrick Ardid. Les trois principaux organisateurs soupçonnés du racket en sont toutefois les absents. Le premier, Ange-Toussaint Federici dort en prison depuis 2007 où il purge une peine de 30 ans de réclusion dans l'affaire de la tuerie du bar des Marronniers à Marseille en 2006. Il était donc derrière les barreaux en 2008 et n'a pas été mis en examen dans l'affaire de racket. Le Milieu de la nuit. Ville par ville, les francs-maçons dans le business -Toulon : Certains francs-maçons locaux continuent d’avoir maille à partir avec la justice.

Nombre d’initiés Grand Orient de France 1 370 Grande Loge nat. française 1 000 Grande Loge de France 930Autres 500 A Toulon, la maçonnerie est chez elle dans les prétoires.

Ville par ville, les francs-maçons dans le business -Toulon : Certains francs-maçons locaux continuent d’avoir maille à partir avec la justice

Jean-Martin Guisiano était l’avocat de Jean-Louis Fargette, parrain de la pègre locale dans les années 1970, et Jean-Claude Guidicelli celui de Nedo Pedri, autre figure du milieu toulonnais. Les deux gangsters ont été assassinés. L'actualité du Crime Organisé et des Trafics Illicites.