background preloader

Notre histoire - Auschwitz....

Facebook Twitter

Christian BERNADAC

Survivant d'Auschwitz. La disparition de Josef Mengele. C'est en hiver que les jours rallongent - Joseph Bialot. Le Journal d'Anne Frank, Anne FRANK. La nièce de Hitler, Ron HANSEN. Elle voulait juste marcher tout droit Sarah BARUKH. Holocauste. Les Disparus Daniel MENDELSOHN. Je me suis évadé d'Auschwitz Rudolf VRBA. Sobibor Jean MOLLA. Lebensborn, l'incroyable histoire des enfants SS L'Express. J'ai vécu les camps de concentration. Shoah regard sur notre histoire. Paroles d'étoiles L'album des enfants cachés (1939 45) Nazisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nazisme

Le national-socialisme (en allemand : Nationalsozialismus), plus couramment désigné en français sous l'abréviation nazisme, est l'idéologie politique du Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP), parti politique fondé en Allemagne en 1920 et dirigé par Adolf Hitler[1],[2],[3],[4]. Le nazisme est le seul type de fascisme incorporant à la fois racisme biologique et antisémitisme[5]. Cette vision du monde reprenait la division hiérarchique de l'espèce humaine en races, hiérarchie au sommet de laquelle elle situait la « race aryenne ». Par extension, le terme nazisme désigne le régime politique inspiré de cette idéologie, dirigé par Adolf Hitler de 1933 à 1945 et connu sous les noms de Troisième Reich et d' « Allemagne nazie ». En tant que sujet de science politique, les définitions du nazisme varient selon les historiens[6]. Présentation[modifier | modifier le code] Idéologie[modifier | modifier le code] Auschwitz Birkenau : 1940 - 1945.

Winfrey & Wiesel Auschwitz Full Movie. Tour of Auschwitz I and Auschwitz II Birkenau 2014. TEMOIGNAGE. D'Auschwitz à Buchenwald, la marche des morts-vivants. Survivants d'Auschwitz, ils n'ont pas vécu sa libération le 27 janvier 1945.

TEMOIGNAGE. D'Auschwitz à Buchenwald, la marche des morts-vivants

Avant l'arrivée des Soviétiques, 58.000 prisonniers avaient été évacués par les SS pour se rendre à Dachau et Buchenwald. Durant le voyage, la mortalité fut effroyable. Jacques Zylbermine avait 15 ans lorsqu'il a vécu cette "marche des morts". En 1995, il racontait son périple à "l'Obs". Voici son témoignage.

Jacques Zylbermine avec des élèves français à Auschwitz, en 2005 (Janek Skarzynski / AFP) "Un jour, on nous a dit : demain, on quitte le camp. C'était le 18 janvier. "Nous marchions comme des fantômes" Nous avons quitté le camp, en rangs par cinq, encadrés par les SS et les kapos. Aux pieds, nous avions des galoches en bois recouvertes de tissu cloué. Nous avons commencé à marcher. Et puis on a commencé à entendre des claquements. "Nous nous sommes retrouvés dans un camp vidé de ses occupants" Nous ne nous sommes pas arrêtés de la nuit... Auschwitz : j'ai recueilli des témoignages de rescapés. Ils m'ont conduit en enfer. Le 70ème anniversaire de la libération des camps d'Auschwitz sera célébré mardi 27 janvier (Blake Ezra Photography//REX/SIPA) Arrêté le 12 septembre 1942, Charles Baron avait été déporté six jours plus tard dans le convoi n°34 où avaient été poussés 1000 Juifs.

Auschwitz : j'ai recueilli des témoignages de rescapés. Ils m'ont conduit en enfer

En 1945, il était l’un des 21 rescapés de ce train. "Mes souvenirs d'Auschwitz" À 86 ans, Sarah Montard née Lichtsztejn peut oublier ce qu'elle est venue chercher dans une pièce, retourner dans une autre sans savoir ce qu'elle y fait.

"Mes souvenirs d'Auschwitz"

Avec le temps, la mémoire s'envole. Reste pourtant cette "période" de sa vie qu'elle n'oublie pas, ces douze mois passés dans les camps de la mort, qu'elle restitue avec détails. A Auschwitz, la mémoire étouffée par le tourisme de masse - Le monde bouge. Mercantilisme, bousculade, attitudes choquantes… L'ancien camp d'extermination d'Auschwitz est la première destination des tour-opérateurs de Cracovie.

A Auschwitz, la mémoire étouffée par le tourisme de masse - Le monde bouge

Dans la foule, se recueillir est impossible. « Peut-être qu'il y a des visites organisées, ça serait plus pratique... – Tu as raison, on perdra moins de temps. » Ils sont deux, un couple de quinquagénaires, attentifs l'un à l'autre. En vacances et de passage à Cracovie, ils ne veulent pas manquer le « must » de la région : la visite du camp de concentration d'Auschwitz, à 60 kilomètres de là. Images visites Auschwitz. Auschwitz: la vérité. Il aura donc fallu attendre près d'un demi-siècle pour voir s'ouvrir les archives soviétiques de la Solution finale: 80 000 documents saisis à Auschwitz en 1945 et conservés aujourd'hui dans les Archives centrales de Moscou, au 3 de la rue Vyborskaïa.

Auschwitz: la vérité

Grâce à ces pièces - la majeure partie des archives relatives au camp d'extermination - vient d'être réalisée la première synthèse des connaissances sur l'un des événements majeurs du xxe siècle. Il s'agit là d'une avancée historique considérable. Non seulement elle permet une compréhension désormais totale de la mise en place et du fonctionnement technique des chambres à gaz et des fours crématoires, mais elle conduit à réviser la chronologie de l'extermination et débouche sur un nouveau comptage, précis et sans doute définitif, des victimes. Des malles retracent la vie d'une famille disparue à Auschwitz.

Adèle Kurzweil avait 17 ans.

Des malles retracent la vie d'une famille disparue à Auschwitz

Sur sa photo d'identité en noir et blanc, elle a les cheveux longs, les lèvres boudeuses, et un regard songeur qui ne fixe pas l'objectif. Le 26 août 1942, au petit matin, la jeune fille a été raflée avec ses parents à Auvillar, un village de Tarn-et-Garonne. La libération du camp d'Auschwitz-Birkenau. Résumé Le camp d'Auschwitz-Birkenau est libéré par l'offensive de l'Armée rouge le 27 janvier 1945.

La libération du camp d'Auschwitz-Birkenau

Un million de juifs sont morts dans les chambres à gaz. Catholiques, résistants, opposants, tziganes, homosexuels ont aussi été enfermés. Il reste quelques centaines de survivants. AUSCHWITZ_ une histoire complexe et tragique/ A tragic and complex story by David Bonnefoy. The Auschwitz Album. Des malles retracent la vie d'une famille disparue à Auschwitz. Survivre à l’horreur. Michael Kutz et Arthur Ney, survivants de l’Holocauste, ont refait leur vie à Montréal.

Survivre à l’horreur

À neuf ans, la vie de ces deux gamins a basculé dans l’enfer génocidaire, transformant leur existence en un combat quotidien pour la survie. 70 ans après la libération d’Auschwitz, Le Devoir a rencontré ces survivants, sauvés par le hasard et l’urgence de vivre. En 1939, Michael Kutz et Arthur Ney ont tous deux neuf ans. Michael adore le soccer, les émissions de la BBC et les histoires de Robinson Crusoé. Il vit à Nieswiec, patelin biélorusse de 7000 âmes, dont 4500 Juifs parlant yiddish. Chétif garçon aux yeux bleus, Arthur, lui, coule des jours heureux à Varsovie, avec sa soeur et ses parents, peu pratiquants, et propriétaires prospères de plusieurs commerces. 1er septembre 1939 — L’invasion. À Nieswiec, les chars de l’armée russe font trembler dans les rues. 1940 — Prisonniers du ghetto.