background preloader

Finance

Facebook Twitter

Théorie des vagues d’Elliott. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théorie des vagues d’Elliott

La théorie des vagues d'Elliott est un concept sur le développement des marchés financiers proposé par Ralph Nelson Elliott (1871/1948). Elle est directement inspirée de la théorie de Dow. Le point de départ de cette théorie est que l'évolution des marchés se fait par une série de vagues successives, et ce, quelle que soit l'échelle d'observation de ce marché (de la minute au très long terme). On parle alors de processus fractal[1]. Éléments[modifier | modifier le code] 1er élément[modifier | modifier le code] Le mouvement complet est composé de 5 vagues. 3 de ces vagues sont dans la direction du mouvement, et deux vagues sont dans la direction contraire. 2ème élément[modifier | modifier le code] Les cinq vagues d'une dimension deviennent une seule vague d'une dimension d'un degré supérieur.

Banques centrales et BRI

Notre obsolescence programmée. Jeanne Guien , le 17 Avril 2012 dans Analyses Et si l'obsolescence programmée, intégrée à nombre de produits commerciaux afin de susciter le renouvellement des achats, portait en elle la disparition de l'homme en tant qu'individu doué de qualités qui lui permettent d'interagir avec les objets, et avec les autres, autrement qu'en les consommant ? Point de vue iconoclaste ? A vous de juger... L’obsolescence programmée est un procédé technique qui consiste à concevoir un objet en y intégrant le déclenchement de sa panne, de son usure, de sa défaillance définitive.

Il ne s’agit pas seulement de connaître le moment où l’objet deviendra inutilisable (afin, par exemple, de rendre ce moment prévisible) mais de le générer artificiellement. Face Cachée de "Coca-Cola" DOCUMENTAIRE FRANCE 2. La Bourse, à quoi ça sert ? La Bourse permet de rapprocher les agents qui ont des besoins de financement (l’offre) et les agents qui ont des capacités de financement (la demande).

La Bourse, à quoi ça sert ?

Confrontation entre l'offre et la demande L’offre émane des entreprises ou des États qui ont des besoins de financement. Ils émettent des titres financiers qui sont achetés par les investisseurs. La demande émane des personnes qui ont des capacités de financement et qui souhaitent investir. Il peut s’agir de particuliers, d’entreprises, d’États. Comme sur tous les marchés, le prix dépend de l’offre et de la demande. Marché primaire, marché secondaire Le marché primaire, où sont, pour la première fois, offerts, ou introduits, les titres, c’est le « marché du neuf ».

Marché primaire Les émissions de titres sont effectuées par les sociétés (dites "émettrices") sur le marché primaire. Marché secondaire Ces mêmes titres sont ensuite échangés sur le marché secondaire, qui peut être considéré comme le marché de l’occasion. L'Argent Dette 3 (version longue: 2h28) de Paul Grignon 2013. Les Dollars de la Fed: une Arnaque inédite ! 9000 milliards de dollars volatilisés à la FED en 2009.

Pourquoi la fondation Gates finance Total, Coca et McDo. Où les bons samaritains placent-ils leur argent ?

Pourquoi la fondation Gates finance Total, Coca et McDo

Chez McDo, BP, Coca-Cola, Exxon Mobil et même dans une société de prisons privées. C’est ce qu’ont découvert les journalistes du magazine américain Mother Jones en épluchant la déclaration fiscale 2012 (en pdf) de la fondation Bill et Melinda Gates. Officiellement, les 36 milliards de dollars (26,24 milliards d’euros) de cet empire aussi riche que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sont censés « lutter contre la faim et l’extrême pauvreté ». Dans le détail, 3 milliards (2,7 milliards d’euros) vont aux géants du fast-food et des boissons gazeuses. De même, alors que la fondation présente le réchauffement climatique comme « un enjeu majeur », elle place près de 750 millions de dollars (544 millions d’euros) chez les pétroliers et autres spécialistes des sables bitumineux. Sylvain Lefèvre est chercheur à la chaire de responsabilité sociale et de développement durable de l’université du Québec à Montréal (UQAM).

C’est déjà arrivé. «L'État et les banques, les dessous d'un hold-up historique» par Myret Zaki et Etienne Chouard. Détruire pour consommer toujours plus. Prêt à jeter. L’économie décolle sur ARTE › Temps forts. Du 7 octobre au 4 novembre, ARTE explore toutes les facettes de l’économie moderne : mainmise du capitalisme financier sur la production, évolution des modèles économiques, blanchiment d’argent, alternatives à la croissance… Des patrons et des hommes « Fortunes et bijoux de famille » - Mardi 7 octobre à 20h50.Les belles années du capitalisme productiviste et glorieux.

L’économie décolle sur ARTE › Temps forts

C’est l’époque de l’Etat-Providence en France et du miracle économique allemand. Mais, déjà le doux parfum de l’argent étend son pouvoir, des réseaux de financement occulte se constituent pour lubrifier les échanges et obtenir les commandes publiques nécessaires. « Capitalistes sans entreprises » - Mardi 7 octobre à 22h05. Le capitalisme « Adam Smith : à l’origine du libre marché ?

« La richesse des Nations, nouvel évangile ? « Ricardo et Malthus, vous avez dit liberté ? « Et si Marx avait raison ? « Keynes / Hayek, un combat truqué ? L’économie collaborative « Echange, troc et partage, bien plus qu’une mode ? WE THE ECONOMY 20 Short Films You Can't Afford To Miss.

Quand les humains n'auront plus besoin de postuler.