background preloader

Transition numérique

Facebook Twitter

Comment la réalité augmentée va révolutionner le sport de demain ? Dans le dossier du mois précédent nous évoquions l’utilisation des données pour l’amélioration de la performance sportive.

Comment la réalité augmentée va révolutionner le sport de demain ?

Ce dossier est en lien direct avec l’utilisation des données : la réalité augmentée. La réalité augmentée fait beaucoup parler d’elle et les projets d’innovation sur cette thématique se multiplient à grande vitesse. Ce véritable phénomène touche des secteurs très variés : jeux vidéo, santé, industrie… Petit tour des innovations dans ce secteur de la réalité augmentée et regard sur son champ d’application au sport.

Digitalisation et management

Infographie : Qu'est ce que le Design Thinking ? Infographie : Qu'est ce que le Design Thinking ? Infographie : Qu'est ce que le Design Thinking ? Les outils numériques professionnels pointés du doigt. Vétérinaires. Enquête : les structures vétérinaires sont de plus en plus présentes sur le web. Equipe Vetogeek Courriel : vetogeek@gmail.comCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs.

Enquête : les structures vétérinaires sont de plus en plus présentes sur le web

Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Communication Les vétérinaires sont de plus en plus connectés et les moyens de communication sont en plein développement dans le milieu professionnel, comme en témoigne l'utilisation de Facebook. Une enquête de Vetogeek, menée en partenariat avec La Dépêche Vétérinaire, précise les particularités de la communication des structures vétérinaires sur Internet.

En mars 2015, Vetogeek avait présenté les résultats de la première enquête (" Vétérinaires et réseaux sociaux, une histoire naissante ", DV n° 1295 page 11). L'utilisation du web et des réseaux sociaux sont des thématiques qui intéressent particulièrement l'équipe Vetogeek. La transformation numérique des structures vétérinaires. La révolution numérique bascule dans la Terreur. Ses principales innovations altèrent la capacité des individus et organisations à communiquer.

La révolution numérique bascule dans la Terreur

Ce qu’il est convenu d’appeler la révolution numérique recouvre en réalité trois vagues technologiques successives : Digital : pourquoi les stratèges doivent changer de camp. Des évolutions toujours plus rapides (marché, concurrence, usages…).

Digital : pourquoi les stratèges doivent changer de camp

Des menaces inédites qui émergent. Des technologies offrant d’ambitieuses opportunités … Avant de mettre en œuvre un projet de transformation digitale, une phase de réflexion d’un nouveau genre s’impose pour (re)définir une stratégie en fonction des objectifs business. Et face à ces nouveaux enjeux, les stratèges doivent changer de paradigme. Une stratégie agile Concrètement, dans le cadre de la transformation digitale, la stratégie globale de l’entreprise se décline plus que jamais en projets de transformation digitale permettant aux opérations de mettre les opportunités technologiques au service des enjeux métiers. Dans un contexte de fortes évolutions et d’innovations permanentes, l’entreprise doit adapter en temps réel sa stratégie : il s’agit à la fois de définir et de maintenir un cap à moyen terme tout en adaptant de manière itérative les étapes intermédiaires pour y parvenir.

La vitesse, élément clé de succès.

Outils digitaux

Uberisation. Deep Web. Les 10 compétences qui seront nécessaires en 2020 selon l'IFTF. La connectivité mondiale, les machines intelligentes et les nouveaux médias remodèlent notre vision du travail, ce qui le constitue et les compétences dont nous avons besoin pour être productif.

Les 10 compétences qui seront nécessaires en 2020 selon l'IFTF

Qu’est-ce que la blockchain ? – Blockchain France. Définition et explication La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle (définition de Blockchain France).

Qu’est-ce que la blockchain ? – Blockchain France

Par extension, une blockchain constitue une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. E-Leclerc va investir 1 milliard d'euros sur trois ans pour opérer sa transformation digitale.

Blockchain bitcoins

La « blockchain » expliquée à ta belle-mère en moins de trois minutes. Mon courrier sécurisé ? — C’est dans la boîte ! Ne plus dépendre de Gmail, Yahoo ou Outlook.com, ne plus avoir toutes ses conversations stockées et centralisées sur les serveurs des géants du web étasunien… C’est un peu le Graal des Dupuis-Morizeau.

Mon courrier sécurisé ? — C’est dans la boîte !

Mais comment faire, lorsqu’on a peu de connaissances en informatique, pour avoir une boite email vraiment indépendante et pouvoir chiffrer ses échanges ? Les barbu-e-s du logiciel libre le savent, la solution la plus sensée réside dans l’auto-hébergement, et c’est souvent complexe à mettre en place. Mais des solutions innovantes, à base de logiciel et de matériel libre, naissent pour aider notre famille témoin à reprendre le contrôle de leurs emails sans se fouler le clavier. Jonathan Hirshon, l'homme qui a trouvé le secret de l'anonymat sur Internet.

Jonathan Hirshon travaille dans la Silicon Valley.

Jonathan Hirshon, l'homme qui a trouvé le secret de l'anonymat sur Internet

A 48 ans, il a vécu les débuts d'Internet, a fondé son entreprise de communication et a été chargé des relations publiques pour Apple et Sony. Il a plus de 3.000 abonnés sur sa page Facebook, plus de 13.000 tweets sur son compte Twitter et 88 recommandations sur son compte LinkedIn. Il tient même un blog de cuisine et a publié un e-book sur les haïkus. Et pourtant, lorsque l'on tape son nom dans les moteurs de recherche, rien. Aucune photo, aucun moyen de savoir à quoi il peut bien ressembler. Chiffrement des données : la guerre est lancée. Guillaume Poupard, patron de l'ANSSI, lors du FIC © Radio France - 2016 / Hélène Chevallier.

Chiffrement des données : la guerre est lancée

Framasphere* Numérique et transformations du monde du travail : vers de nouveaux équilibres. Le travail ne cesse de se réinventer sous le coup d’innovations technologiques radicales. Si l’on s’en tient au seul siècle dernier, l’apparition de la machine à vapeur à la fin du 19e siècle est à l’origine de l’ère industrielle, associée de formes et organisations totalement nouvelles de travail. Urbanisation, grandes entreprises, fordisme puis toyotisme, généralisation du salariat, développement des fonctions d’encadrement puis des emplois tertiaires, mise en place de normes légales : un cadre de référence totalement nouveau a émergé, qui s’est renforcé durant les Trente Glorieuses.

L’avènement du tout numérique vient à son tour rebattre les cartes. Processus novateurs, l’informatique et le développement des réseaux ont d’abord servi un modèle industriel désormais mondialisé. Les codes ont (encore) changé Destruction, création, transformation. Quel nouveau modèle pour le travail à l'ère numérique ? C'est une certitude : demain, le marché du travail sera très différent de celui que nous avons connu.

Quel nouveau modèle pour le travail à l'ère numérique ?

Du recrutement à l'organisation même de la production, la révolution digitale fait éclater le modèle actuel. Mais pour aller où ? Vers quoi ? Le plan pour faire basculer le bâtiment dans le BIM - Construction Numérique. Aux acteurs du bâtiment qui s’intéressent aux opportunités offertes par la maquette numérique, on ne saurait trop recommander la lecture du rapport que viennent de présenter Franck Hovorka et Pierre Mit dans le cadre du Plan Bâtiment Durable. Les deux copilotes font un vaste état des lieux avant de dévoiler leurs propositions pour faire entrer le bâtiment dans une nouvelle ère. Rien que ça. C’est un riche travail qu’ont présenté le 27 mars 2014, Franck Hovorka (département pilotage du Groupe Caisse des Dépôts) et Pierre Mit (président de l’Union nationale des économistes de la construction).

A la demande de Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment durable, les deux co-pilotes ont exploré les conditions de l’émergence de la maquette numérique/BIM dans le bâtiment notamment en regard de la gestion du patrimoine.