background preloader

Ced2906

Facebook Twitter

Restaurants à emporter : l'état du marché en France avec Rapid Resto. Cette semaine s'est tenu à Paris le salon Rapid Resto, spécialiste du snacking et de la street food.

Restaurants à emporter : l'état du marché en France avec Rapid Resto

Pendant deux jours, l'événement a été ponctué de conférences dont la première a dressé le bilan de l'état du marché des restaurants à emporter en France. FineDiningLovers vous en dit plus sur les tendances actuelles et futures en matière de vente à emporter. Le marché des restaurants à emporter en France en déclin Nicolas Nouchi, directeur général de CHD Expert France, institut spécialisé dans la collecte de données de la consommation hors domicile, est clair.

Pour lui, « la restauration rapide n'est plus la mine d'or qu'elle était il y a dix ans ». Il en résulte une baisse de la fréquentation des établissements de restauration rapide, ainsi que le panier moyen. Restauration rapide : le burger s'impose partout Malgré ces résultats, la restauration rapide vit tout de même de beaux jours en France. Restauration rapide : les grandes tendances de demain. Restauration De Type Rapide. La restauration rapide, une activité protéiforme Le secteur de la restauration de type rapide, qui compte 87 600 entreprises réparties sur notre territoire, s’est imposé ces dernières décennies comme un acteur incontournable pour l’emploi et l’économie française.

Restauration De Type Rapide

Avec un éventail allant des burgers aux pizzas en passant notamment par les kebabs, les sushis ou encore les salons de thé, la restauration rapide propose une offre d’une grande diversité. Qu’il s’agisse d’indépendants gérés en propre, de franchisés, d’enseignes nationales à forte notoriété ou encore de PME locales, ces structures ont pour point commun de proposer un service rapide, avec une vaisselle ou des conditionnements jetables et des prix serrés (le ticket moyen dépasse ainsi rarement les 10 €). Selon le cabinet Gira Conseil (via toute-la-franchise.com), plus d’un repas sur deux pris hors domicile est consommé dans un restaurant rapide.

Très dynamique, ce secteur d’activité voit régulièrement croître son périmètre. Les artisans gourmands Nouvelle Aquitaine. • La montée en gamme des produits de base (sandwich, burger, pizza, kebab…), • La préparation des plats se fait de plus en plus sur place, fait-maison, • L’essor de la cuisine ethnique (indienne, mexicaine, italienne …), • Les codes traditionnels de la restauration rapide s’effondrent peu à peu pour laisser place à de nouveaux concepts innovants, par exemple : Persillé (boucherie-restaurant), Feuillette (boulangerie, salon de thé et espace snacking), Poule & poulette (concept autour des produits dérivés du poulet) … , • Les établissements de restauration rapide haut de gamme ou « fast casual » sont en plein essor aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis car ils correspondent aux attentes des consommateurs actuels : des offres rapides, authentiques avec une qualité irréprochable aussi bien dans le produit principal que dans les offres périphériques (accompagnements, boissons, desserts, etc.

Les artisans gourmands Nouvelle Aquitaine

Afin de se démarquer de la concurrence, la solution privilégiée actuellement est le haut de gamme.

Fréquentation des fast-foods France 2015. La restauration rapide en France et en Europe, l'enquête exclusive France Snacking. France Snacking vient de publier dans son numéro 38 une enquête exclusive analysant les résultats de la restauration rapide européenne en 2015.

La restauration rapide en France et en Europe, l'enquête exclusive France Snacking

Si nos voisins européens auront globalement connu une bonne année, la branche française enregistre un bilan en demi-teinte malgré quelques signaux positifs. La restauration rapide française, malgré des signaux positifs, reste à la traîne de ses voisins européens. La dernière enquête publiée dans le numéro 38 de France Snacking met en effet l’accent sur les forces et faiblesses d’un secteur qui aura connu une année 2015 agitée, frappée de plein fouet par une double série d’attentats, mais qui semble, aussi, relever progressivement la tête.

Ainsi, la France a-t-elle encore perdu une douzaine de millions de visites en 2015 (-0,3%) selon les chiffres du cabinet NPD Group, la branche ne parvenant à repasser dans le vert qu’à la faveur d’un ticket moyen apprécié de 0,7%. Des marchés européens plus dynamiques.