background preloader

Nouvelles tendances

Facebook Twitter

 Achats alimentaires en ligne : les tendances US 2013 de la shopper experience / ms 10/05/13. Le marketing 3.0, qu'est ce que c'est? En vue de ma présentation pour la keynote du salon Time2marketing Lyon le 30 octobre, j’ai commencé ma petite enquête bibliographique sur le marketing 3.0 la thématique du salon. Pour ce fair, j’ai acheté Marketing 3.0 écrit en 2010 par Philip Kotler, un pape du marketing ayant écrit entre autre Marketing Management constamment réédité , et Hemrawan Kartaja et Iwan Setiawan, 2 consultants en marketing indonésiens. Le propos de marketing 3.0 est de constater l’avènement d’une nouvelle forme de marketing, plus humaine, poussée par les tendances suivantes: La participation et la collaboration sur les réseaux sociaux, etc.

Les auteurs évoquent entre autre les « new wave technology » telles que le mobile, les réseaux sociaux, etc. qui développent l’ubiquité au delà de ce que permettait les seuls technologies de l’information (pour ma part je les ai traduit en SoLoMo pour Social Local et Mobile),La mondialisation à la fois économique mais aussi politique et socio-culturelle. Vers une fidélité virtuelle ?

Le concept de carte de fidélité ne date pas d’hier, et les enseignes l’utilisent à tout va pour attirer et surtout conserver de nouveaux clients. 96% des Français déclarent en posséder au moins une, et en moyenne, ils en possèdent 5. Petit bémol : les cartes de fidélité s’entassent souvent dans nos portefeuilles sans qu’on pense à les utiliser, et elles finissent à la poubelle. A une époque où on dématérialise à peu près tout pour faciliter notre quotidien, les cartes de fidélité n’échappent pas à la tendance. De nombreuses marques ont dématérialisé leur système de fidélisation pour permettre aux mobinautes de bénéficier des avantages de leur carte en utilisant seulement leur téléphone mobile. Certaines applications permettent de gérer l’intégralité de ses cartes de fidélité.

Petit plus technologique de telles applications : le geofencing qui permet de déclencher des offres ou un message promotionnel lorsque le client pénètre dans une zone donnée. Le levelling : nouvelle tendance des programmes de fidélisation. Outre de fidéliser ses clients, les programmes de fidélisation tendraient à obtenir l'engagement de leurs clients et à les rendre prescripteurs. C'est du moins les conclusions d'une étude* réalisée par Vertone, cabinet de conseil en stratégie et management expert en Marketing Client. Si pour environ 60% des acteurs étudiés, l'objectif principal du programme de fidélité est commercial et porte sur le développement du chiffre d'affaires, l'étude révèle en effet l'émergence d'un nouvel objectif des programmes de fidélisation : le développement de l'engagement des clients vis-à-vis de la marque sur leur site Internet et les réseaux sociaux.

Et l'étude de prendre pour exemple, Shoebacca, un acteur américain de la vente de chaussures et d'accessoires en ligne qui récompense ses clients qui postent des commentaires sur les produits ou participent à des jeux concours organisés par la marque. Cette pratique, dé-corrélée du chiffre d'affaires, a même un nom: le levelling ! La fidélisation client se dématérialise - Métier - Stratégie. Transactionnel ou relationnel? En majorité, les programmes de fidélisation sont encore transactionnels. Et la crise a accentué cette tendance, puisque les consommateurs recherchent du pouvoir d'achat et les marques des résultats à court terme. Pour sa part, la distribution spécialisée campe sur des programmes classiques alimentés grâce à un système de points, alors que la grande distribution leur préfère des systèmes de cash back. Autre tendance, la distribution développe des programmes qui ne sont plus adossés à une carte revolving, dont la cote de popularité a baissé, mais elle s'oriente plutôt vers des cartes bancaires «brandées» aux couleurs de l'enseigne.

Le cumul des points permet alors d'avoir accès à des réductions ou des services. Dans le but d'ajuster leurs programmes, les marques se recentrent sur la connaissance client. Jérémie Leroyer (airtag) « La plupart des gens égaraient les cartes de fidélité ou n'en disposaient pas au moment opportun. Les bénéfices de la mobilité. Les tendances marketing 2014 | Logoeuvre Blog. L’été est bien derrière nous, voilà le temps des premières pluies qui nous font inévitablement penser à l’hiver. Mais arrivent aussi les fêtes de fin d’années qui nous propulsent directement en 2014 ! Qui dit 2014, dit : « Évaluation des résultats et l’analyse des nouvelles tendances ». Différents rapports et études nous permettent de faire le bilan de la dernière ligne droite de l’année 2013 et les prévisions 2014. Alors, ça vous intéresse ? Les réseaux sociaux 2013 a été marqué par la révolution des réseaux sociaux comme moyen d’atteinte directe du public cible.

Le client et les réseaux sociaux Utiliser les réseaux sociaux pour le service client ? Le « Marketing de contenu », un nouveau règne Le Marketing de contenu va continuer à croître durant cette nouvelle année. L’image Compte tenu du nombre d’informations que les consommateurs reçoivent tous les jours, il est essentiel d’offrir un contenu aussi attractif qu’intéressant ! Profil Instagram de McDonalds avec plus 60’000 likes ! La fidélité dématérialisée. Impossible d'y échapper ! Les dispositifs de fidélisation font aujourd'hui partie intégrante du marketing mix des marques, y compris 58% La part des Français qui ont entre 3 et 10 cartes de fidélité 66% Le taux de pénétration des programmes de fidélité dans la GSA 50% Le pourcentage des acteurs de la distribution alimentaire, et 30% des acteurs de la distribution non alimentaire, qui ont dématérialisé leur carte de fidélité sur mobile + 100% L'évolution du nombre de programmes de fidélité téléchargés en 2013, 27% des possesseurs de smartphones, soit 15% de la population totale vs 7% en 2012 Sources : Vertone IAE, ComsCore 2013 dans le commerce en ligne où ceux-ci se sont développés depuis 2011.

Selon une étude du cabinet de conseil en stratégie et management Vertone, 80% des 300 acteurs analysés disposent d'un programme de fidélité structuré (à points ou programme relationnel). Approches ciblées Comportements vertueux C'est le cas par exemple de Shoebacca. Passage obligé sur le mobile. Commerce connecté : les 5 innovations à ne pas manquer. En 2012, 32 millions de Français ont acheté en ligne, selon la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad). C'est dire l'engouement du public pour les nouvelles technologies. Avec l'émergence de ces nouveaux comportements d'achat, le commerce doit désormais être "connecté".

Un point de vente tourné vers le client qui utilise de façon intelligente et cohérente les nouvelles technologies. L'objectif ? Apporter une continuité de services à la clientèle, fluidifier l'acte d'achat, lui offrir des offres ciblées et personnalisées afin de ne jamais perdre son attention. En témoigne le Cegid Retail Connections, qui a rassemblé du 20 au 23 mars à Venise plus de 450 professionnels internationaux et experts du commerce spécialisé, et présenté les solutions qui vont révolutionner le commerce de demain.

La tablette comme outil d'assistance à la vente Vous avez déjà sans nul doute aperçu des vendeurs avec des tablettes sous le bras. Une borne interactive pour présenter les produits.