background preloader

Usages des jeunes

Facebook Twitter

“Vous n’avez rien compris aux selfies” André Gunthert occupe la chaire d’histoire visuelle à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

“Vous n’avez rien compris aux selfies”

Le chercheur, par ses travaux et avec ses élèves, est le premier à avoir fait de l’image numérique un objet d’étude à part entière. Une image qui s’est démocratisée, démultipliée, socialisée au mitan des années 2000, avec l’apparition des réseaux sociaux. “La photographie est devenue une pratique de niche au sein d’un univers plus vaste, celui de la communication électronique”, écrit André Gunthert dans son dernier ouvrage, “L’Image partagée” (éditions Textuel) qui vient de paraître. Le chercheur, classé à gauche, y offre une lecture radicalement nouvelle de ce phénomène, au-delà des idées reçues.

Younow, le réseau qui plaît aux ados « Ados 3.0. Les ados s’ennuient aussi avec les outils numériques. Une enquête récente nous apprend que les 15-24 ans passent en moyenne 1h37 par jour sur internet.

Les ados s’ennuient aussi avec les outils numériques

Mais les chiffres qui pointent la quantité du temps passé, supérieure à la moyenne des utilisateurs, comme une spécificité adolescente restent muets sur la qualité de ce temps, telle que l’éprouvent les jeunes utilisateurs. Au cours de nos entretiens menés auprès de vingt-cinq adolescents issus de milieux sociaux et géographiques différents, un constat s’est imposé qui cadre mal avec les représentations courantes : la lassitude, le trop plein, l’inintérêt ou encore la disqualification des contenus et des services dont ils font pourtant couramment usage tiennent une large part dans leur discours. « Souvent je suis gavé », « saoulé », « aucun intérêt », « je fais ça comme ça, parce qu’il y a rien d’autre », « je regarde à peine », « il se passe rien », « c’est pas intéressant mais on lit quand même » : le couperet du « c’est nul » n’épargne pas les moments passés en ligne.

Charte de bonne conduite à l’usage des parents qui ont un adolescent qui a un téléphone. Le Code de Bonne conduite de Janell Burley Hofmann est devenue en quelques jours une curiosité de l’Internet avec plus de 25K likes et 1500 tweets.

Charte de bonne conduite à l’usage des parents qui ont un adolescent qui a un téléphone

Il signale l’inquiétude des parents vis à vis des usages que les adolescents ont de l’Internet. Malheureusement, il souligne surtout les préjugés d’une mère qui pense que la conversation téléphonique est quelque chose de moins que la conversation en face à face, craint la pornographie, exige que son fils réponde à chaque appel, ne comprend pas l’intérêt de capter des images ou d’écouter la même musique de des millions d’autres adolescents Si vous souhaitez que votre enfant grandisse dans votre périphérie immédiate et ne développe aucune autonomie, c’est le bon guide a appliquer. Il suffit de suivre ces règles suffisamment longtemps pour arriver à ce résultat. Écrans : la synecdoque a bon dos. À l’occasion de la Journée internationale consacrée à ce sujet, le Défenseur des droits de l’enfant remet un rapport au président de la République intitulé : « Enfants et écrans : grandir dans le monde numérique ».

Écrans : la synecdoque a bon dos

Ce rapport fait le point des usages numériques des jeunes et formule un certain nombre de propositions. La tonalité générale de ce document, c’est à souligner, n’est pas trop anxiogène. L’exercice, il est vrai, était ardu : protéger les enfants, défendre leurs droits, c’est forcément énumérer les risques potentiels et suggérer des dispositifs pour les prévenir. Difficile, dans ces conditions, de mettre en avant les pratiques positives, les réussites, les avancées relatives, par exemple, à l’accès aux connaissances ou à la citoyenneté numérique… Inutile de s’attarder sur les propositions faites qui ne présentent aucun caractère de nouveauté ou d’originalité.

Synthese_rapport_droits.pdf (Objet application/pdf)

Données Jeunes et pratiques numériques

Numérique : « une nouvelle langue est en train de naître » C’est ce qu’affirme Xavier POMMEREAU, pédopsychiatre.

Numérique : « une nouvelle langue est en train de naître »

Xavier Pommereau est un spécialiste des adolescents et des jeunes adultes en difficulté. Il est l’un des pionniers de la prévention du suicide chez les jeunes en France, et a ouvert la première unité hospitalière spécifiquement dédiée aux jeunes suicidaires. Il a également créé en 2000 une unité spécialisée dans la prise en charge des jeunes souffrant de troubles des conduites alimentaires (TCA). Le Dr Pommereau dirige aujourd’hui le Pôle Aquitain de l’adolescent au CHU de Bordeaux.(1) Publics non-connectés / off-line.

Les technologies, outils de socialisation des ados? Facebook, Twitter, smartphones...

Les technologies, outils de socialisation des ados?

Les ados sont "hyperconnectés". Omniprésentes dans la vie de ces "digital natives", les techniques de l'information et de la communication (TIC) sont-elles pour autant néfastes? Si, intuitivement, la réponse est "oui", de récentes études avancent le contraire. Passage en revue. Certes, l'usage des nouvelles technologie est bien plus répandu en 2012 qu'en 2006. Bonne ou mauvaise nouvelle? En effet, les adolescents sondés ont déclaré avoir un plus large réseau d'amis depuis qu'ils utilisent ces outils. Adolescents et réseaux sociaux. Pratiques numériques médiatiques des jeunes, la peur ou la raison.

La vie s’arrête lorsque la peur de l’inconnu est plus forte que l’élan.

Pratiques numériques médiatiques des jeunes, la peur ou la raison

[Hafid Aggoune] La remémoration de l’organisation, le 10 janvier prochain, d’un colloque intitulé « Les jeunes sur la toile. Quelles protections pour quels risques ? » me met à nouveau dans un état second… Organisé par l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (sic), il propose pour la énième fois de s’interroger sur, je cite, les « réponses en matière de gestion des ces nouveaux dangers ». J’ai déjà eu l’occasion, plusieurs fois ici-même, de dénoncer cette politique ou ces dérives. Comme je ne suis pas homme à ressasser mes vieilles querelles, j’avais eu l’occasion, en mars dernier, de participer, avec ma camarade Christelle Membrey-Bézier @chrism à une conférence-débat au CDDP des Hauts-de-Seine.

Culture numérique. Nouveaux espaces d'expression et de création adolescentes. Le Web des ados : Facebook, le réseau social préféré des collégiens et des lycéens. Que font les ados devant un écran d’ordinateur ou lorsqu’ils tapotent sur leur smartphone ?

Le Web des ados : Facebook, le réseau social préféré des collégiens et des lycéens

Jeunes, internet, réseaux sociaux… (Rochefort 22-05-2012) Rencontres sur les pratiques numériques des jeunes : comptes-rendus et vidéos. Dans la tête des ados numérisés. Martine, maman de Léonard, 16 ans, n'en revient pas: «il est censé faire ses devoirs, s'installe devant l'ordinateur et j'entends sa messagerie SMS vibrer toutes les deux minutes.

Dans la tête des ados numérisés

Puis je m'approche de l'écran et vois dans la colonne de droite ses amis Facebook qui chattent avec lui... Comment parvient-il à se concentrer sur ses révisions d'histoire?» Comprendre l'adolescent multimedia. User Rating: Extrait de l'article sur RWW : Comprendre l'adolescent multimedia "Que ce soit pour chatter, tweeter, regarder YouTube sur un iPhone, surfer sur un réseau social comme MySpace ou Facebook ou faire dans le rétro et regarder la télévision, les adolescents passent de plus en plus de temps devant un écran.

Comprendre l'adolescent multimedia

Selon l’étude publiée la semaine dernière par la Kaiser Family Foundation, les jeunes âgés de 8 à 18 ans consacrent huit heures par jour à la consommation de média, et, à regarder cela de plus près, c’est probablement le chiffre le moins surprenant de l’étude. Deux mille deux élèves de classes allant du CM1 à la terminale, âgés de 8 à 18 ans, ont été interrogés, et 700 d’entre eux ont rempli 7 jours de suite un questionnaire sous forme d’agenda de suivi du temps qu’ils ont consacré à l’usage de différents media.

Comment les jeunes vivent-ils et apprennent-ils avec les nouveaux médias. D'où que l'on regarde, quand on parle du rapport des jeunes à l'Internet et aux réseaux sociaux, tout le monde évoque d'abord les risques, les dangers, les menaces qui pèsent sur eux. Des dangers qui justifient bien souvent toutes les dérives sécuritaires... Pourtant, les chercheurs dénoncent largement ce retournement, cette tentation anxiogène de l'hypercontrôle qui définitivement n'aidera ni les parents ni les jeunes à aborder et comprendre les formes des nouvelles sociabilités qui se développent en ligne.Après avoir observé un problème concret et récent, retour sur une étude de fond sur les rapports des jeunes à l'Internet.

En 2008, la Fondation Mac Arthur a livré les résultats d'une imposante étude qualitative sur la pratique des nouveaux médias par les jeunes. Ce projet de recherche sur la jeunesse numérique a rassemblé sur 3 ans plus de 28 chercheurs et s'est intéressé aux pratiques de plus de 800 jeunes. Les jeunes et le numérique.

Numérique, prévention et insertion

Jeunes et jeux vidéo. Systèmes de classement des médias. Les "dangers" d'Internet ? Usage avisé de Facebook. Santé & sexualité des jeunes et Internet. Digital natives ? et Thumb Generation. Pratiques numériques des jeunes.