background preloader

Théories de la compétence

Facebook Twitter

La « flipped taxonomie » ou l'inversion de la taxonomie des compétences. La roue des compétences. La définition de la compétence proposée est la suivante : - c’est un savoir agir en situation, c’est-à-dire une combinaison de connaissances, de pratiques professionnelles et relationnelles permettant de faire face à des situations professionnelles en évolution, à la satisfaction des clients et bénéficiaires. - on peut dire également : « ce qu’il convient d’avoir acquis et de continuer d’acquérir » pour exercer un métier quelconque à un niveau confirmé.

La roue des compétences

Cette seconde expression, moins académique, en permet d’ailleurs souvent une meilleure représentation. Quel que soit le métier, on retrouve quatre types de compétences : - les compétences spécifiques techniques : tout exercice d’un métier repose sur la maîtrise de ses techniques ; celles-ci fondent la crédibilité de tout professionnel ; les compétences techniques sont spécifiques à chaque métier ou famille professionnelle ; - les compétences transversales d’adaptation.

Démarche de repérage des compétences professionnelles (D.R.C.P.) Depuis quelque temps, je reçois des messages de collègues, psychologues du travail, qui me demandent des tuyaux sur ma méthode de repérage des compétences professionnelles.

Démarche de repérage des compétences professionnelles (D.R.C.P.)

Ces quelques messages m'ont amené à réfléchir sur ma pratique et la méthode que je mets en oeuvre pour aider une personne à identifier ses compétences personnelles et professionnelles. Lors d’un bilan de compétences, la phase 2 dite "d’investigation" est destinée à recueillir les informations concernant un large champ de la vie professionnelle, voire personnelle du bénéficiaire. Il s’agit de repérer les aptitudes personnelles et professionnelles ; d’analyser les compétences acquises au cours de réalisations antérieures ; d’évaluer ses potentialités ; de déterminer des axes d'évolution ou de changement personnels et professionnels ; d’identifier les aspirations, motivations et intérêts professionnels et personnels. 1) Les dimensions les plus investiguées sont aussi celles qui bénéficient d'un outillage conséquent. Compétence (ressources humaines) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Compétence (ressources humaines)

Une compétence est une connaissance (savoir, savoir-faire, savoir-être) mobilisable, tirée généralement de l'expérience et nécessaire à l'exercice d'une activité (dans ce cas, professionnelle). Il faut avoir conscience que la notion de compétence émerge à des époques différentes, et dans des champs scientifiques différents, et pas seulement dans la sphère du travail et de l'entreprise. Selon la discipline scientifique - linguistique, ergonomie, psychologie, sciences de l'éducation, sociologie, puis seulement gestion (gestion des ressources humaines et stratégie d'entreprise) - la compétence n'est pas définie de la même façon, ne s'oppose pas aux mêmes notions, et ne comporte pas les mêmes enjeux[1].

La notion de savoir renvoie évidemment aux connaissances initialement et ultérieurement acquises indispensables à l'exercice de la profession. La notion de savoir procédural est liée à ce qui est commun au métier, à la profession. Valrisation compétences secteur associatif. Régis Cortesero est chargé d'études et de recherche sur les pratiques et politiques éducatives à l'INJEP.

Valrisation compétences secteur associatif

Auteur notamment de "La socialisation politique des jeunes. Au-delà du déclin de l’institution", il nous en dit plus sur la place de la valorisation des compétences au sein du monde associatif étudiant. Comment le monde associatif s'est-il approprié la notion de compétences ? Il n'est pas certain que le monde associatif se soit véritablement approprié la notion de compétences, justement. Cette notion est entrée dans le vocabulaire du monde associatif très récemment, sous l'impulsion, notamment, des politiques européennes de reconnaissance des compétences acquises dans le secteur de l'éducation dite "non-formelle" (éducation populaire, animation etc.), ainsi que des déclinaisons hexagonales de ces politiques, comme par exemple le portefeuille des compétences des bénévoles développé par le ministère en charge de la Vie associative.

C'est peut-être justement là la question clé. Dangers, incertitudes et incomplétude de la logique de la compétence en éducation. 1 La déferlante des compétences touche également d’autres pays, mais nous sommes dans l’incapacité d’ (...) 1L’école ressemble à une mer tumultueuse : au déferlement d’une vague fait suite le déferlement d’une autre.

Dangers, incertitudes et incomplétude de la logique de la compétence en éducation

Dans le champ pédagogique, ces vagues ont pour nom : pédagogie active, pédagogie par centres d’intérêt, pédagogie fonctionnelle, pédagogie par projets, pédagogie par objectifs et, dernière écume, pédagogie par compétences. Ces courants successifs ne sont pas des modes : chacun a sa logique propre et, généralement, a pour ambition de combler une défaillance du courant précédent et/ou du système éducatif. Quel(s) problème(s) éducatif(s) et/ou sociétal (ou sociétaux), l’approche par compétences a-t-elle l’ambition de résoudre ? 2Pour Delvaux (2003), le concept de compétences constitue un concept étendard dans la mesure où il réalise, autour de lui, le consensus de groupes de pression traditionnellement en opposition. 5• elle s’applique à une famille de situations ;

Logique de compétence en éducation. - Competence_polemique.pdf. Clarifier concept compétence.