background preloader

Ressources "Vivre ensemble"

Facebook Twitter

Ressources documentaires Valeurs République. Laïcité : que dit la loi de 1905. Les deux premiers articles (sur 44) en résument l’esprit : Article premier - « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public » ; Article 2 - « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte ». Regardons ces articles de près : c’est bien « la République » qui affirme son identité laïque, pérennisée jusqu’à aujourd’hui par la Constitution de la Ve République, « laïque » et qui « respecte toutes les croyances ».

Assurant la « liberté de conscience » comme le dit en 1905 l’article 1, au sens de liberté pour chacun de choisir sa foi, d’être croyant, agnostique ou athée, la République ne fait pas pour autant de la religion une affaire purement privée mais en garantit l’expression publique, « le libre exercice des cultes ». Laïcité : rappel du droit. Laicite-educateurs.org. COMMISSION ETHIQUE LAICITE. Guide Laïcité et gestion du fait religieux dans les structures socio-éducatives. Guide Laïcité Ucs 13 Avril 2013. Laïcité : le vade-mecum de l'AMF. AMF 14082 VADE MECUM. Charte de la laïcité de la CNAF. La laïcité dans les séjours de vacances. Cam%20307 BD. Laïcité, des outils pour agir, Francas. Camaraderie272 dossier laicite. Vivons la laïcité ! / Animations / Accueil - Les Francas des Landes.

Une journée de la laïcité sera fixée tous les ans, le 9 décembre, date du 110e anniversaire de la loi 1905 dite de séparation des églises et de l’Etat. Dans ce cadre, les Francas lancent une opération nationale "Vivons la laïcité, le 9 décembre, mobilisation pour une société fraternelle ouverte à la diversité". Cette opération nationale, qui se développera sur le dernier trimestre 2015, s'articule autour de trois actions régionales ou départementales : 1000 tweets pour dire la laïcité qui vise l'expression de jeunes animatrices et animateurs citoyens impliqués dans l'action éducative locale sur la laïcité 100 actions territoriales pour faire vivre la laïcité en pratiques qui valorisera des pratiques éducatives menées dans les espaces éducatifs qui s'inscrivent dans une éducation relative à la laïcité 50 ados croquent la laïcité qui mobilise des adolescents pour créer des dessins, des croquis,des comics-strips ou des caricatures illustrant les principes relatifs de la laïcité.

Laïcité : principe et pédagogie - Charte de la laïcité à l'École. Une charte de la laïcité comme support pédagogique Elaborée à l'intention des personnels, des élèves et de l'ensemble de la communauté éducative, la Charte de la laïcité à l'École est affichée dans les écoles et les établissements d'enseignement du second degré publics.

Jointe au règlement intérieur, elle est présentée aux parents lors des réunions annuelles de rentrée dans les écoles et les établissements. La charte rappelle que la transmission des valeurs de la République est une mission confiée à l'École par la Nation. Elle rend claire et compréhensible par chacun l'importance de la laïcité pour le vivre ensemble autour de valeurs communes et pour la liberté d'expression de chaque conscience. La charte présente la laïcité des personnels, des enseignements et des programmes comme la garantie pour chaque élève d'un accès libre à tous les moyens intellectuels et culturels nécessaires à la construction et à l'épanouissement de sa personnalité singulière et autonome.

Définitions de la laïcité - Canopé. Pour saisir l’importance de la laïcité en France, il suffit de lire la première phrase du premier article de notre Constitution : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. » La France y est bien définie d’emblée comme « une République laïque ». Il y a donc au cœur de la définition de la République une laïcité institutionnelle, constituée et constituante. Pour autant, on le voit bien ces dernières années, cette référence laïque peut être instrumentalisée par des adversaires de l’idéal républicain de laïcité, des valeurs laïques, qui s’en servent soit pour s’exclure de ce cadre démocratique, soit pour exclure des groupes du vivre ensemble national. Face à ces dénégations ou ces interprétations qui font marcher la laïcité à l’inverse de ses valeurs intégratrices, la connaissance critique de la construction historique de la laïcité en France – « à la française » – est très éclairante.

Cadrage : la neutralité de l’état, cadre de la laïcité Olivier Loubes. Ressources autour de la charte de la laïcité. Charte de la laicite. La Laïcité. Valeurs de la République. La Marseillaise Ces documents pédagogiques, livre-cd et livret-partition, ont été distribués dans les écoles en 2002 et 2011. Les enseignants pourront les redécouvrir avec vos élèves. plus d'informations dans ce message . Les assises de l'Education Dans la continuité de la grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République, les Assises de l'École et de ses partenaires pour les valeurs de la République ont été lancées le lundi 9 février 2015 à l'occasion d'une réunion commune rassemblant les préfets et les recteurs. Au niveau local ... Les assises départementales et interdépartementales Gers / Hautes-Pyrénées se sont déroulées début avril 2015 au lycée Marie Curie à Tarbes, au lycée La Serre de Sarsan à Lourdes et à l'ENIT de Tarbes.

« Liberté, égalité, fraternité » La laïcité – 1er épisode de la web-série « Agora » Lutte contre les discriminations. Les différentes formes de discrimination : directe et indirecte La discrimination est directe lorsqu’elle est délibérée et qu’elle correspond à un ou plusieurs critères prohibés par la loi et selon le cas passible d’une sanction pénale. La discrimination est indirecte lorsqu’une disposition, un critère, une pratique apparemment neutre, est susceptible d’avoir le même impact qu’une discrimination directe et d’entraîner un effet défavorable pour une personne ou un groupe de personnes en raison d’un critère. Les 20 critères de discriminations prohibés par la loi Le Défenseur des droits est chargé de lutter contre les discriminations dans le domaine de l’emploi, du logement, de l’éducation et de l’accès aux biens et services, sur la base de 20 critères prohibés par la loi : Le Défenseur des droits Tous les citoyens peuvent saisir le Défenseur des droits.

Vous pouvez saisir directement et gratuitement le Défenseur des droits, en adressant un courrier ou un email, dès que : Reagir Contre Les Discriminations. Repère Lutte Contre Les Discriminations. Rapport politique%20de diversit%C3%A9 institut montaigne. Formation – Outils de formation | Pôle ressources national. Un jeu: Respect! Avant propos Le jeu « Respect » est une initiative locale, fruit d’une collaboration entre différents partenaires institutionnels et associatifs du département des Hautes-Pyrénées.Il s’inscrit dans le cadre d’une politique nationale de prévention de la délinquance et plus particulièrement de la violence en milieu scolaire.Son objectif est de promouvoir le respect entre filles et garçons.

Accès au jeu Notice d’utilisation Vous trouverez dans ce classeur 21 situations construites autour de 4 thèmes :- La rumeur- Non c’est non ! - Cap pas cap ? - Le garçon, la fille idéale Chaque situation est associée à une saynète qui sera jouée par les jeunes (remettre une fiche saynète à chaque acteur). La saynète permet d’identifier la problématique liée à la situation, d’y réfléchir et de construire des réponses autour de questionnements avec les élèves. Remerciements Pour accéder au jeu cliquez ici. La page des jeux. Vivre ensemble, outils pédagogiques. Ensemble contre le racisme, en questions ! LA LIGUE DE L’ENSEIGNEMENT DE CHARENTE MARITIME (S.L.) 2003, AUTRE (2-12 joueurs) Ce jeu comprend : 1 plateau, 6 pions, 2 dés, et 71 cartes-questions. On peut jouer individuellement ou en équipe.

Jeu crée à l’occasion lors des semaines d’Education contre le racisme, 2003. Sur le modèle du jeu de l’oie, il illustre les formes de manifestations les plus diverses du racisme. L’objectif est de comprendre le racisme, son origine et comment il s’exprime. Le verger FARKASCHOVSKY, Anneliese ; MATHEIS, Walter HABA (ALLEMAGNE) 1986, AUTRE (2-8 jouers) Jeu coopératif. Jeu de 7 familles (tsigane) ASET DU VAL D’OISE (ROUBAIX ) S.D., CARTES (3 ou 4 joueurs) Ce jeu é été réalisé par des enfants tsiganes scolarisés dans les Antennes Scolaires Mobiles de l’ASET du Val d’Oise Sur le principe d’un jeu de 7 familles classique, sont présentés différents familles tsiganes : foraine, gadje, circassienne, gitane, manouche, des métiers et "à travers-le-temps".

Grandir 27 BD. Nouvelle République des Jeunes – FFMJC | "Voir, comprendre, agir… Pour dessiner ensemble la société de demain" La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen - France, 26 août 1789. __La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen France, 26 août 1789 La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen est, avec les décrets des 4 et 11 août 1789 sur la suppression des droits féodaux, un des textes fondamentaux votés par l'Assemblée nationale constituante formée à la suite de la réunion des Etats Généraux.

Adoptée dans son principe avant le 14 juillet 1789, elle donne lieu à l'élaboration de nombreux projets. Après de longs débats, les députés votent le texte final le 26 août 1789. Elle comporte un préambule et 17 articles qui mêlent des dispositions concernant l'individu et la Nation. Elle définit des droits "naturels et imprescriptibles" comme la liberté, la propriété, la sûreté, la résistance à l'oppression. Ratifiée seulement le 5 octobre par Louis XVI sous la pression de l'Assemblée et du peuple accouru à Versailles, elle sert de préambule à la première Constitution de la Révolution Française, adoptée en 1791. Préambule. Devise Républicaine. Liberté - Égalité - Fraternité Les deux premiers termes figurent dans fa Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen (1789).

LIBERTÉ : L'individu est libre. Sa dépendance vis-à-vis d'autrui se limite à ses devoirs. ÉGALITÉ : L'abolition des privilèges (nuit du 4 août 1789) rend les hommes "théoriquement" égaux en droit. FRATERNITÉ : L'adjonction de ce troisième terme est l'oeuvre de la Deuxième République (1848) . « On ne parle que de droits ! Être citoyen consiste : - à respecter et à faire améliorer lois et réglements, donc à les connaître et à les comprendre. . - à voter, c'est-à-dire à déléguer une partie de ses droits et de ses responsabilités à des tiers Élecfions politiques : conseillers municipaux, conseillers généraux, conseillers régionaux, députés, députés européens. . - à contribuer aux dépenses publiques. . - à participer à la défense et à la prospérité du pays. liberté individuelle liberté de conscience liberté de la presse liberté d'association liberté politique. droit au travail.

(20+) «La Devise» fait salle de classe pleine. «Ne discutez pas pendant le spectacle, les comédiens vont vous entendre, ce serait désobligeant pour eux.» Dans la salle de classe, une centaine d’élèves de seconde sont comme au théâtre. Assis en rangs d’oignons face au tableau. Deux jeunes comédiens ont pris la place des profs, pour une fois installés au fond. Au programme, la Devise, une pièce qui traite du triptyque de mots qui fondent la République : Liberté, égalité, fraternité. La Devise a été créée le 5 octobre dans les murs du lycée Hippolyte-Fontaine à Dijon, après une semaine de répétition.

Le type même d’action que la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, souhaite voir se développer massivement. Certains acteurs culturels s’y exercent depuis longtemps. Cette année, il a carrément changé d’échelle puisque la Devise a été vue par les 1 300 élèves d’Hippolyte-Fontaine, avant d’entamer une tournée de trois mois (1) dans une trentaine de lycées dijonnais et bourguignons, pour 130 représentations au total. Tambours Amont et aval. Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. États ayant ratifié (vert foncé) ou seulement signé (vert clair) le Pacte.

Le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels a été adopté à New York le par l'Assemblée générale des Nations unies dans sa résolution 2 200 A (XXI). Il est entré en vigueur après sa ratification par trente-cinq États le . Dans les États monistes, il est applicable directement par les juridictions nationales.

Le 24 janvier 2015, il avait été ratifié par 163 Etats[1]. Origine[modifier | modifier le code] Après avoir voté la Déclaration universelle des droits de l'homme, l'Assemblée générale a souhaité une Charte des droits de l'homme qui aurait force obligatoire. Le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels[modifier | modifier le code] Les droits protégés[modifier | modifier le code] Le Protocole facultatif relatif aux droits économiques, sociaux et culturels[modifier | modifier le code] 2012-127 du 30 janvier 2012 approuvant la charte des droits et devoirs du citoyen français prévue à l'article 21-24 du code civil. En application de l'article 21-24 du code civil, la présente charte rappelle les principes et valeurs essentiels de la République et énonce les droits et devoirs du citoyen, résultant de la Constitution ou de la loi.

Principes, valeurs et symboles de la République française Le peuple français se reconnaît dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789 et dans les principes démocratiques hérités de son histoire. Il respecte les symboles républicains. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge. Les droits et les devoirs du citoyen français Tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables. Liberté Les êtres humains naissent et demeurent libres et égaux en droits. Egalité Tous les citoyens sont égaux devant la loi, sans distinction de sexe, d'origine, de race ou de religion.

Fraternité Tout citoyen français concourt à la défense et à la cohésion de la Nation. Projet éducatif Ligue de l'enseignement. Jouons la carte de la fraternité 2016. Alors qu’une parole discriminante et raciste semble pouvoir se banaliser dans notre pays, la Ligue de l’enseignement s’engage pour une école de la laïcité et de la tolérance, lieu d’apprentissage du bien-vivre ensemble. Ainsi, la Ligue de l’enseignement a étendu sur tout le territoire une opération initiée par l’Union régionale Rhône-Alpes en 2000 : « Et si on s’la jouait fraternel ?! ». L’opération est alors rebaptisée « Jouons la carte de la fraternité ».

Dans les premiers temps, le collectif Tendance Floue est associé à l’opération. En 2014, le choix s’est porté sur la photographe indépendante Aimée Thirion. Cette année, ce sont les clichés du photographe Pierre Faure qui font l’objet de l’opération. Ainsi, chaque année, autour de la « Journée internationale pour l’élimination des discriminations » du 21 mars, plus de 100 000 enfants et jeunes adressent un message de fraternité à des inconnus dans leur département sur une carte postale à 3 volets, invitant le destinataire à répondre. - Moi jeune Citoyen -Les Production de l'Ordinaire. L’exposition Moi Jeune Citoyen fait suite à l’exposition 13/18 Question de Justice créée en 1993. Les demandes nombreuses des écoles élémentaires et le manque de matériel pédagogique dédié adapté à l’âge des enfants ont conduit la Direction de la Protection Judicaire de la Jeunesse et les Productions de l’Ordinaire à la conception de ce nouvel outil.

À partir des situations que les enfants de 9 à 13 ans peuvent rencontrer dans leurs principaux lieux de vie, et à chaque fois que la loi ou la règle constitue une référence, Moi Jeune Citoyen permet à l’enseignant ou à l’animateur d’apporter des réponses précises et d’instaurer le dialogue avec les enfants qui lui sont confiés. L’exposition est constituée de cinq panneaux représentant la maison, la rue, l’école, les interlocuteurs de l’enfant et l’Assemblée Nationale. Sous chacun des trois premiers panneaux, trois séries de 30 fiches posent des questions en relation avec le lieu représenté.

La Fabrique de la paix - Exposition interactive et itinérante.