background preloader

Littérature

Facebook Twitter

Pasticher Ponge : De l’appli à l’exposition. Comment susciter et valoriser l’écriture créative ?

Pasticher Ponge : De l’appli à l’exposition

Laure Mayer, au lycée Maurice Janetti de Saint-Maximin, et Isabelle Albertini, au lycée Dumont d’Urville à Toulon, ont collaboré pour créer avec leurs élèves un étonnant objet numérique et poétique : un musée virtuel présentant des photographies d’objets enrichies de poèmes en prose à la manière de Francis Ponge. Une interview du « commissaire de l’exposition » imaginaire est venue parachever le travail en prolongeant l’interactivité entre les classes. Témoignages des enseignantes sur cet « objeu » pédagogique qui dit tout le plaisir du parti pris numérique des choses … En quoi à consisté l’activité d’écriture ? En regard de l'étude de quatre proêmes pongiens grâce à laquelle nous avons mis en évidence les procédés récurrents du recueil, une activité d'écriture adossée au choix de la photographie d'un objet a été lancée.

Comment avez-vous valorisé les créations des élèves ? Comment avez-vous exploité ce musée virtuel ? Pour vous aider. Un texte, un jour. Redécouvrir et jouer avec la littérature – Les Outils Tice. Un texte, un jour est une application mobile pour iOs et Android qui vous propose de redécouvrir et de jouer avec des auteurs et des textes de la littérature française.

Un texte, un jour. Redécouvrir et jouer avec la littérature – Les Outils Tice

J’adore. Créée il y a quelque temps déjà par un prof de français de la région parisienne, Un texte, un jour vous donne rendez-vous tous les matins avec un nouvel extrait d’un grand texte littéraire directement dans votre poche via votre smartphone ou sur votre tablette. Un texte de 10 à 15 lignes choisi avec soin, replacé dans son contexte et accompagné d’une petite note sur l’auteur. De quoi se rafraichir la mémoire, réviser ses grands classiques ou découvrir de nouveaux textes. Cette petite dose de lecture au quotidien est une véritable régal. Thomas Guyard : Le juke box littéraire des pages 111... Comment favoriser le plaisir du texte au lycée ?

Thomas Guyard : Le juke box littéraire des pages 111...

Peut-être en évitant les morceaux traditionnellement choisis et les méthodes institutionnelles d’analyse ? C’est ce que suggère un dispositif original mis en place par Thomas Guyard, professeur de lettres au Lycée Léonard de Vinci de Melun : ses élèves de 1ère L sont invités à élire la « meilleure » page 111 de divers romans ! Le travail mené conduit à définir des critères d’appréciation, à construire une argumentation, à enregistrer un débat radiophonique … Il favorise, par le partage et par l’oral, l’intelligence de l’œuvre et le désir de lire. Thomas Guyard nous présente ici une autre activité, singulière et transférable : l’écriture de portraits littéraires en interaction avec un logiciel de portraits-robots.

Travailler sur la seule page 111 d’un roman, voilà une idée qui peut paraitre saugrenue : comment le projet a-t-il germé ? Un texte, un jour. Redécouvrir et jouer avec la littérature – Les Outils Tice. Un texte, un jour est une application mobile pour iOs et Android qui vous propose de redécouvrir et de jouer avec des auteurs et des textes de la littérature française.

Un texte, un jour. Redécouvrir et jouer avec la littérature – Les Outils Tice

J’adore. Créée il y a quelque temps déjà par un prof de français de la région parisienne, Un texte, un jour vous donne rendez-vous tous les matins avec un nouvel extrait d’un grand texte littéraire directement dans votre poche via votre smartphone ou sur votre tablette. Un texte de 10 à 15 lignes choisi avec soin, replacé dans son contexte et accompagné d’une petite note sur l’auteur. De quoi se rafraichir la mémoire, réviser ses grands classiques ou découvrir de nouveaux textes. Cette petite dose de lecture au quotidien est une véritable régal. L’auteure a eu la bonne idée d’enrichir l’application avec un système de jeux lui aussi assez addictif. L’application un texte, un jour propose aussi une rubrique jeux à part entière. L’application est gratuite ( 0,80 centimes sur Android). Sur le même thème. Le Vêtement dans la littérature. 1.1.1.

Le Vêtement dans la littérature

Dans l’Antiquité En Egypte, sous l’ancien et le moyen empire, les hommes portent un pagne de lin (la shenti), drapé autour des reins et maintenu par une ceinture. Vers 1580 avant notre ère, ils portent une tunique de lin (la calasiris) et un manteau (le sindon), se rasent la tête et portent des perruques (pour les plus aisés) ou des bonnets de feutres (chez le peuple). Dans la Grèce classique, les hommes et les femmes portent une tunique (l’exomide), faite dans diverses matières (laine, lin, coton ou soie), de couleurs très vives, drapée et fixée par une agrafe sur l’épaule. Au milieu du VI° avant notre ère, les Ioniens introduisent le chiton (ou khiton), large tunique en lin ou en laine, de couleur brune, à taille unique, cousu sur un côté et agrafé sur l’épaule par une fibule.

A Rome, les hommes portent : le pagne de lin (le subligalicum), deux tuniques superposées (la subucula et la tunica exterior), la toge (toge prétexte ou toge virile selon les cérémonies) 1.1.1.