background preloader

Déjouer les pièges d'internet

Facebook Twitter

Attachment-1. Comment être sûr qu’une image trouvée sur Internet est authentique ? Le Décodex, un premier pas vers la vérification de masse de l’information. « Le Monde » lance un outil pour aider les lecteurs à repérer les sites les moins fiables.

Le Décodex, un premier pas vers la vérification de masse de l’information

Attentats, Brexit, présidentielle américaine et maintenant française… Qu’on l’appelle indifféremment « fake news », propagande, intox ou mensonges, la question de l’information en ligne et de son instrumentalisation à l’heure des réseaux sociaux a beaucoup fait parler en 2015 et 2016. Le flux d’informations est continu, et de plus en plus divers. A l’heure de Facebook, de Twitter et du mobile, s’informer consiste aujourd’hui surtout à savoir trouver des éléments fiables au milieu d’un maelström d’articles, d’images, de vidéos, d’opinions, etc.

Avec Les Décodeurs, créé en 2009 sous la forme d’un blog et organisé en rubrique dédiée depuis 2014, Le Monde s’est lancé une mission, celle de la vérification, qu’il s’agisse de propos politiques ou de rumeurs sur le Web. Une réponse : le Décodex. Décodex : nos conseils pour vérifier les informations qui circulent en ligne. Comment vérifier une source, une rumeur qui circule sur les réseaux sociaux ?

Décodex : nos conseils pour vérifier les informations qui circulent en ligne

Fact-checking

Une extension pour repérer les fausses informations qui circulent en ligne. Pourquoi attendre que Facebook et compagnie réagissent quand on peut inventer soi-même des outils ?

Une extension pour repérer les fausses informations qui circulent en ligne

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Big Browser Le Brexit et l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche annoncent, selon certains observateurs, l’entrée dans une « ère de la politique post-vérité » dans laquelle le vrai et le faux se valent quand ils se côtoient dans les timelines des réseaux sociaux. Accusé de ne pas avoir voulu réagir à la prolifération d’articles partiellement ou complètement faux pendant la campagne électorale américaine, Facebook peine à se justifier ou même à avoir une stratégie cohérente. Cet immobilisme devrait nous inciter à prendre des mesures pour séparer le vrai du faux en ligne, sans attendre que ce soit décidé dans les salles de réunion de ces entreprises (comme Google qui vient de lancer un label signalant les articles de « fact-checking » dans Google Actualités.). « Attention ! Casser la dynamique de partage immédiat.

Outils - Martine Mottet. Affiche interactive 3QPOC Pour animer une séance en classe, utilisez l'affiche interactive du 3QPOC (Qui, Quoi, Quand, Pourquoi, Où, Comment).

Outils - Martine Mottet

L'affiche interactive est disponible en version Flash pour les ordinateurs et en version HTML 5.0 pour les tablettes. Six conseils simples pour démasquer les fausses infos sur internet. Tout le monde, y compris de grands médias et des grands reporters aguerris, s'est déjà fait avoir un jour par une fausse information.

Six conseils simples pour démasquer les fausses infos sur internet

L'objectif est bien sûr que cela n'arrive jamais. Mais à l'heure des réseaux sociaux et des rumeurs qui se propagent à toute vitesse, il n'est pas toujours facile de trier instantanément le vrai du faux. Surtout pour les journalistes qui cherchent des nouvelles croustillantes, à même de "faire le buzz" et d'attirer le lecteur. Newsletter info. Médialab de l’AFP : l’innovation au service de l’information. L’un des projets les plus enthousiasmants sur lequel travaille actuellement le Médialab s’appelle InVID, une plateforme de détection, authentification et vérification de la fiabilité des vidéos trouvées sur le web.

Médialab de l’AFP : l’innovation au service de l’information

Lancé en février dans le cadre du programme de financement de la recherche et de l’innovation européen Horizon 2020, il devrait être totalement opérationnel dans deux ans. « Notre mission est d’exprimer les besoins utilisateurs de l'AFP et de tester les technologies développées par les partenaires techniques. Comment un journaliste vérifie-t-il aujourd’hui les contenus vidéo trouvés sur le web ? Comment pouvons-nous l’aider dans son processus de vérification et le rendre plus performant, plus productif ? Le Brexit, ou l'impuissance du fact-checking. Nigel Farage a lui-même reconnu que ses promesses étaient irréalistes.

Le Brexit, ou l'impuissance du fact-checking

Mais qu'ont fait les médias avant l'élection ? C’était la promesse emblématique du camp du Leave, inscrite en grosses lettres sur des bus qui sillonnaient le pays : la Grande-Bretagne envoie 350 millions de livres par semaine à l’Union européenne, une somme qu’il vaudrait mieux affecter au moribond NHS, le service public de la santé britannique. Oui mais voilà, dès le lendemain du référendum, sur le plateau de Good Morning Britain, le patron de l’UKIP, Nigel Farage, un des leaders emblématiques du Leave, revenait, gêné, sur ce chiffre qui a marqué les esprits. «Ces 350 millions par semaine que nous envoyions à l’Union européenne et que nous n’enverrons plus désormais, pouvez-vous garantir qu’ils iront au NHS [National Health Service, ndlr] ? - Non, je ne peux pas. Comment mieux repérer de fausses photos et vidéos.

Une vidéo de l’aéroport de Bruxelles circule… Alors qu’elle avait déjà illustré des attentats à Moscou en 2011, une autre de l’explosion dans le métro… avait déjà en fait été utilisée pour l’attentat de Minsk en 2011.

Comment mieux repérer de fausses photos et vidéos

Etonnant ? Hélas non. Après chaque événement dramatique, de fausses photos et vidéos circulent sur les réseaux sociaux. Comment ne pas se faire avoir ? Voici une boîte à outils pour vérifier leur authenticité avant de les partager. Démasquer une intox en 5 étapes - L'Autre JT. Les fausses informations et rumeurs sont le nouveau fléau des réseaux sociaux.

Démasquer une intox en 5 étapes - L'Autre JT

Heureusement Jean-Marc Manach vous apprend à déjouer les intox et à retrouver la source de ces histoires inventées de toute pièce ! Vous avez un doute sur une information appuyée sur une image ? De l'info à l'intox. Public De l'info à l'intox created using Breast Cancer Awareness template published by vpatigniez Views Share61 De l'info à l'intox >>> Vérifiez avant de partager !

De l'info à l'intox

Evaluer l'information : quelques principes > Exercer son sens critique est utile en toute occasion > Se poser des questions préalables aide à établir les critères d'évaluation > Savoir déchiffrer les noms de domaine renseigne déjà sur la nature des sites et le pays d'origine. #TraAM EMI - Parcours Citoyen - Métaculture L'info en ligne Diffusion à grande vitesse. Pédagogie active, éducation aux médias et à l’information vers un usage numérique citoyen ? (with images, tweets) · fontste. Info ou intox : comment déjouer les pièges sur Internet ?

Guide de survie numérique : comment détecter et éviter de propager des rumeurs ? Comment ne pas se laisser piéger par une intox sur le web ? RSLN vous propose trois étapes indispensables pour éviter de participer à la propagation d’une rumeur. Les tragiques événements de novembre l’ont montré une fois de plus : il en faut peu pour que les rumeurs, même les plus insensées, se propagent en temps réel sur le web. Si ce n’est la question de la temporalité, la diffusion d’une rumeur n’a rien de bien nouveau en soi. Pour autant, ni les Etats, ni les médias, ni bien sûr des millions d’internautes n’échappent au phénomène. Face à cela, des bonnes pratiques existent. 1. Cela peut sembler anodin, mais ce qui semble un pré-requis avant le partage est souvent oublié. Site de la publication : est-ce un site institutionnel (ministère, préfecture, etc.) ?

2. Non, l’ami dont le fils de la voisine est le cousin par alliance d’un membre important de la DGSE n’est décidément pas une source à prendre au sérieux. Surinformés ou désinformés ? Les ados à l'heure du complot. - Décryptages - T'as tout compris - France TV éducation. Pourquoi les rumeurs sont elles aussi présentes sur Internet ? Internet est un lieu où se côtoient les médias «traditionnels » (organes de presse) et des espaces d’expression que l’on peut comparer aux espaces de sociabilisation « IRL » (« Dans la vraie vie » : monde en dehors d’Internet ). Sur les réseaux sociaux, tous les contenus quels que soient leurs auteurs, ont tendance à se confondre et la vitesse de circulation de l’information est décuplée.