background preloader

Crise Euromaidan Ukraine

Facebook Twitter

Ukraine : Des Soldats Israéliens Parmi Les Putschistes.

Témoignages politiques

Video. Influence occidentale. Les nouveaux maîtres de l'Ukraine. Le 1er janvier 2014, 15 000 nazis manifestent au flambeau à Kiev, en souvenir de Stepan Bandera. Le ton paternaliste et conciliant des dirigeants occidentaux envers les nouvelles autorités de l’Ukraine est aux antipodes des valeurs humanitaires et démocratiques qu’ils exhortent les autres pays du monde à respecter. Une fâcheuse impression de déjà vu gagne immanquablement l’observateur qui se penche sans a priori sur la situation de cet État né dans le sillage de la dissolution de l’Union soviétique, et sur la politique mise en œuvre dans la région par l’Occident. Les déclarations fusent des deux côtés de l’Atlantique pour soutenir le « gouvernement légitime de l’Ukraine » resté sous le contrôle de la clique de nationalistes extrémistes radicaux qui l’a porté au pouvoir et ne représente pourtant qu’une toute petite minorité de la population ukrainienne.

Leur idéologie Le parti Svoboda est la vitrine politique du mouvement néonazi ukrainien. Leurs méthodes de combat et leur tactique. Les medias censurent Poutine. La trouille ? 21 mars 2014 Article en PDF : Ce sont des tweets commentant le discours de Vladimir Poutine en direct qui me donnèrent envie de le regarder, certes un peu sur le tard. J’allume la télévision en pensant qu’il allait falloir faire du zapping afin de trouver la retransmission en direct.

A vrai dire, je n’ai pas eu à chercher très loin : iTélé, BFM TV ou France 24 étaient bien préparés avec chacun un traducteur live du discours. Je n’ai pu assister qu’au dernier ¼ d’heure du discours qui me fit hérisser les poils tant son contenu était anti-occidental tout en étant empreint de non-violence. Les spectateurs, représentants du milieu politique (la douma + représentants des provinces Russes) et religieux (Orthodoxes, Juifs, Musulmans) ont tous fait une standing ovation à la fin du discours. Cherchant à revoir le début du discours, je laissais passer quelques heures en pensant qu’un internaute allait bien mettre à disposition ce discours sur YouTube ou Dailymotion. Source : Investig'Action. Ukraine. Un agent US affirme que le coup d'Etat a été fomenté par les USA et l'UE. Les Etats-Unis et l'Union européenne préparaient l'EuroMaïdan en Ukraine depuis plusieurs années, a déclaré l'ex-employé du renseignement américain Scott Rickard dans une interview accordée à la chaîne internationale Press-TV.

Selon lui, les dépenses publiques directes des Etats-Unis occasionnées par les protestations à Kiev ont dépassé 5 milliards de dollars. L'ex-employé de la CIA a cité le fondateur du site de ventes aux enchères eBay Pierre Omidyar et le milliardaire et spéculateur boursier américain George Soros parmi les principaux sponsors du coup d'Etat en Ukraine. Selon Rickard, les raisons principales des événements ukrainiens sont économiques et géopolitiques. L'Occident a tenté de pousser l'Ukraine, tout comme d'autres ex-républiques soviétiques, à adhérer à l'OTAN.

L'intégralité de l'entretien est disponible ici. Economie - Pourquoi la Russie se moque des sanctions occidentales. L’Allemagne, future puissance européenne tournée vers l’Est ? Ukraine : on a oublié de vous dire... 3-1] Svoboda : une “Liberté” toute relative… Suite de notre série de reprises sur l’Ukraine… Il ne s’agit pas ici de défendre mordicus l’ancien Viktor Ianoukovytch, dont je ne fais pas partie du fan club. Rappelons qu’il a été Premier ministre de 2002 à 2005, et de 2006 à 2007.

Chef de l’opposition, il remporte à la surprise (et la déception de l’UE) l’élection présidentielle de 2010 avec 48,95 % des voix, contre 45,47 % à Ioulia Tymochenko. Le résultat est jugé « honnête » par les observateurs de l’OSCE. Il dénonce « des dettes colossales, la pauvreté, une économie qui s’effondre, la corruption » et souhaite des relations fortes avec l’Union européenne et la Russie. Il annonce le soir de son investiture son intention de remplacer Ioulia Tymochenko au poste de Premier ministre. Réputé autoritaire et intolérant avec les médias, Viktor Ianoukovytch doit faire face aux critiques de journalistes ukrainiens qui dénoncent régulièrement la censure qu’il exercerait sur eux.

Bref, un président totalement légitime et pas très sympathique. Ukraine : on a oublié de vous dire... 2] Les néonazis font monter la violence pro-européenne. Suite de notre série de reprises sur l’Ukraine… (qui n’a évidemment pas pour but de nier le caractère corrompu de l’ancien gouvernement, ni les légitimes aspirations du peuple à plus de liberté individuelle) Janvier 2014 : La montée en puissance des néo-nazis dans la violence pro-européenne Le site internet allemand Telepolis (gauche) revient à la charge dans ses accusations contre les grands médias occidentaux, qui ont refusé jusqu’ici de rapporter sur le fait qu’un certain nombre de violences rencontrées lors des manifestations de Kiev sont l’œuvre de groupuscules d’extrême-droite et même néo-fascistes.

Ces groupes sont, d’une part, des scissions du parti néo-fasciste ukrainien Svoboda. Pour eux, il s’agit de se démarquer des tentatives visant à dédiaboliser le programme de Svoboda dans le cadre d’une alliance avec d’autres partis d’extrême-droite européens. D’autres voix commencent également à s’inquiéter de cette réalité : Arrêtons la guérilla qui rôde ! Photos du journal - Dissidents Décidés. Ah Dieu ! que la guerre est jolie. 3 mars 20142Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis Les communistes russes viennent de donner une aide considérable aux Américains tout en affaiblissant notablement la vieille Europe par leur intervention en Ukraine… En effet, pour que la croissance des Etats-Unis puisse se poursuivre normalement, il ne faut pas qu’elle soit trop forte, ce qui se manifeste par le fait que les rendements des Notes à 10 ans ne doivent pas monter trop haut.

La Fed est intervenue (pour maintenir des taux bas) en rachetant pour 2 200 milliards de dollars de bons du Trésor mais elle ne peut plus continuer à mener cette politique monétaire car les marchés doivent prendre le relais. Les bruits de bottes en Crimée font retomber logiquement les rendements des Notes à 10 ans dans la bande idéale comprise entre 2,5 et 3,0 %… Document 1 : … ce qui fait baisser leur écart par rapport aux rendements des Notes à 2 ans à 230 points de base dans la bande idéale comprise entre 2,0 et 2,5 %… Document 2 : Document 3 :

Ukraine : mais qui sont vraiment les révolutionnaires de la place Maïdan ? « Les Ukrainiens sont prêts à mourir pour l’Europe, ça devrait nous faire réfléchir », déclarait le 26 janvier dernier Serge July au micro de RTL. L’éditorialiste est alors déjà en retard sur la compréhension des faits. Et il est loin d’être le seul. Si c’est bien sur le thème de l’Europe que tout a démarré, la contestation s’est muée en véritable mouvement populaire contre le régime, dépassant largement une revendication « pro-européenne ». Le 21 novembre, le président Viktor Ianoukovitch, après cinq années de négociations, annonce soudainement qu’il ne signera pas l’accord d’association avec l’Union européenne. Patchwork contestataire « J’étais déjà furieuse que le gouvernement agisse aussi stupidement sur la question européenne, témoigne Olha Vesnanka, journaliste et militante des droits civiques, mais avec la répression du 30 novembre, j’ai compris que je ne pouvais pas laisser la police brutaliser des militants pacifiques ».

Le salaire moyen ukrainien : 290 € par mois Eric Simon. Ukraine : « Un mouvement de libération non extrémiste de désobéissance civique » Nous sommes un groupe de chercheurs comprenant des spécialistes dans le domaine des études sur le nationalisme ukrainien, et nous sommes pour la plupart des experts de la droite radicale ukrainienne post-soviétique. Plusieurs d’entre nous publient régulièrement dans des journaux scientifiques et dans la presse universitaire.

D’autres mènent leurs recherches au sein d’organisations gouvernementales ou non-gouvernementales, spécialisées dans l’observation de la xénophobie en Ukraine. Du fait de notre spécialisation professionnelle et de notre expérience de recherche, nous sommes conscients des problèmes, des dangers et des conséquences potentielles de l’engagement de certains groupes extrémistes de droite dans les manifestations ukrainiennes. Après des années d’études approfondies sur ce sujet, nous comprenons mieux que beaucoup d’autres commentateurs, les risques que cette participation de l’extrême droite entraîne pour l’Euromaïdan. Déformation par les médias Signataires : Ukraine: autopsie d’un coup d’état. Le mouvement de contestation (baptisé « Euromaïdan ») qu’a récemment vécu l’Ukraine, est intéressant à plusieurs égards. Il montre comment un coup d’état civil contre un gouvernement démocratiquement élu peut être fomenté avec succès avec un appui étranger et sans intervention militaire.

Il dévoile la flagrante partialité et le manque d’intégrité des médias mainstream occidentaux qui, avec une argumentation fallacieuse, appuient aveuglément l’interventionnisme occidental et, avec une vision dichotomique de la situation, qualifient les uns de bons et les autres de mauvais. Plus grave encore, il dessine les contours, jusqu’alors vaporeux, de la renaissance de la guerre froide qu’on croyait enterrée avec la chute du mur de Berlin. Finalement, il nous offre une projection probable de la situation des pays arabes « printanisés » dans la mesure où l’Ukraine a connu son « printemps » en 2004, printemps communément appelé « révolution orange ». Un coup d’État plébiscité par l’Occident. Snippers de la place Maidan : La vérité se fait jour, et ce n’est pas ce que les médias vous ont dit ! Comment ne pas douter aussi pour la Lybie, et la Syrie ? Même procédé exactement : manifestation pacifique, population désarmée, snippers sur les toits, levée de bouclier internationale, chaos… Souvenez-vous, du processus, vous serez frappés comme moi par les similitudes.Quand on songe aux victimes innocentes, aux milliers de réfugiés qui ont tout perdu, aux pays ruinés, à la haine qui se répand comme la peste, c’est d’une monstruosité absolue.

Les protestataires évacuent un manifestant blessé, jeudi 20 février à Kiev sur la place de l’Indépendance. Crédits photo : LOUISA GOULIAMAKI/AFP Source: Le FigaroON VOUS A PRÉSENTÉ LES CHOSES COMME ÇA :Ukraine : bain de sang à KievLes forces spéciales antiémeute ont tiré à balles réelles.