background preloader

Ondes gamma

Facebook Twitter

Comment une simple observation inattendue sur des rats (l'observation d'ondes gamma au moment de l'arrêt cardiaque) peut-elle se transformer en un modèle explicatif propre à sauver le paradigme actuel ?

Cela en ignorant d'autres données ( celles résultant de l'étude mené par l'équipe du Dr Richard Davidson) montrant que l'accroissement de la fréquence cérébrale en ondes gamma entraine une plus grande cohérence de l’activité cérébrale, une synchronisation de fonctionnement des différentes aires cérébrales (Wolf Singer) exactement le comportement inverse attendu d'un organe en train de faillir (sauf si, bien sûr, avant se s'arrêter il lui fallait le plein usage de ses capacités afin d'effectuer une.... ultime opération, de découplage par exemple)

Vous noterez donc que l'explication du Pr Mashour, celle que l'on retrouve sur tout les sites "bien pensant" est fausse.

L'expérience de mort imminente expliquée? Sciences et découvertes Les sensations et visions, comme celle d'une lumière intense, dont font part certaines personnes ayant été en arrêt cardiaque correspondraient à un regain d'activité cérébrale, selon une étude effectuée sur des rats. © DRImage: Partager 222318267841285105188432853984fr_FR16755423 tr_fbConnectError Cette recherche "est la première à analyser les effets neurophysiologiques d'un cerveau mourant", précise Jimo Borjigin, professeur de neurologie à l'Université du Michigan (nord), principal auteur de ces travaux parus dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences du 12 au 16 août.

L'expérience de mort imminente expliquée?

Environ 20% des personnes survivant à un arrêt cardiaque ont fait part d'une expérience de mort imminente durant leur décès clinique, selon ces scientifiques. Les chercheurs ont ainsi analysé l'électro-encéphalogramme --qui enregistre les activités électriques du cerveau-- de neuf rats anesthésiés, chez qui ils ont induit un arrêt cardiaque. Des chercheurs sceptiques afp/Le Matin. Des scientifiques expliquent la mort imminente. Ils sont des centaines de milliers à travers le monde.

Des scientifiques expliquent la mort imminente

Peu importe le pays, le sexe ou la culture d’origine, de nombreux témoignages de personnes ayant vécu une expérience de mort imminente concordent. Victimes d’un arrêt cardiaque ou d’un profond coma qui aurait dû les entraîner vers la mort, certains survivants (environ 20%) racontent avoir vu des flashs lumineux, leurs vies défiler devant leurs yeux, avoir eu le sentiment de flotter au-dessus de leurs corps ou ressentir un sentiment de paix et de tranquillité. Nombreux sont les témoignages concordants d’expérience de mort imminente. En revanche, peu nombreux sont les éléments scientifiques qui peuvent l’expliquer. « Beaucoup de personnes pensent avoir vu le paradis », précise Jimo Borjigin, neurobiologiste à l’Université du Michigan qui poursuit : « La science ne leur a pas apporté de réponse plus convaincante ». Le cœur s’arrête, le cerveau s’active Tout a commencé en 2007. Surge of neurophysiological coherence and connectivity in the dying brain. Antoine Lutz : "J'ai conduit les premières expériences sur le cerveau méditant" - Psy.

A quand remontent les premiers travaux sur la méditation et le cerveau ? Les tout-premiers, dans les années 50, n’étaient pas toujours très rigoureux. Une nouvelle vague a été initiée, il y a dix ans, par le neuroscientifique français d’origine chilienne Francisco Varela avec Richard Davidson, directeur d'un laboratoire de neurosciences à l'Université de Wisconsin-Madison. Au départ, Francesco Varela a créé, avec le dalaï lama en Inde, un forum "Mind and Life", où méditants et scientifiques pouvaient échanger leurs idées. Une première étude avait été lancée dans les années 80 à Dharamshala, mais la technique n'était pas encore au point. En 2001, un nouveau forum a lieu à Dharamsala, suite auquel le moine bouddhiste français Mathieu Ricard s'est porté volontaire pour chercher des participants experts et pour collaborer avec les scientifiques.

Vous avez méné ces premières études ? Nous nous sommes intéressés à l'impact de la méditation sur la douleur. Et en France, où en sommes-nous ? Haute amplitude et synchronicité des ondes Gamma, auto-induite chez les méditants de long terme. Voici une synthèse de l’article de Antoine Lutz (Université de Wisconsin-Madison, USA), Lawrence L.

Haute amplitude et synchronicité des ondes Gamma, auto-induite chez les méditants de long terme

Greischar, Nancy B. Rawlings, Matthieu Ricard, and Richard J. Davidson, publié en 2004 dans Proceedings of the National Academy of Science, 101 : 16369-16373. Cet article rapporte que l’on a constaté chez les méditants une augmentation des rythmes gamma (associés aux processus attentionnels et conscients) dans le cortex préfrontal gauche, une zone associée aux émotions positives. Matthieu va méditer dans l’IRM qui mesure ses ondes cérébrales (crédit: Jeff Miller) La méditation ou l’entraînement de l’esprit est comprise par les méditants comme un processus de familiarisation avec sa propre activité mentale, conduisant à des changements profonds et durables dans la cognition et les émotions. Ainsi la synchronisation neuronale apparaît comme un mécanisme prometteur pour l’étude des processus du cerveau soulignant l’entraînement de l’esprit. Méthodologie: Résultats: Références: Miltner, W. Expériences mort imminente. Actualisation:13/09 sciencenow: brain activity found after "brain death" des portions du cerveau peuvent être actives après la survenue d'un EEG plat, indicateur jusque là d'un cerveau mort Ces expériences de mort imminente (EMI ou near death experiences NDE), ressenties et rapportées par 20% de patients ayant survécu à un arrêt cardiaque, sont vues par les uns comme l’annonce d’un paradis, par les autres comme le simple reflet de l’état physiologique de leur cerveau dans ces moments là.

Expériences mort imminente