background preloader

Paris, 13 novembre 2015

Facebook Twitter

Attentats : décrypter le complotisme et les « infaux » avec la parodie en « Classe Médias » Après Charlie Hebdo, Lionel Vighier, prof de lettres, avait dédié une séquence aux théories du complot, pour ses "3e Médias".

Attentats : décrypter le complotisme et les « infaux » avec la parodie en « Classe Médias »

Pour l'après-13 Novembre, il s'attaquera aux fausses informations. Avec le même objectif : développer l'esprit critique des élèves. Les théories du complot / Lionel Vighier Un an après Charlie Hebdo, 2 mois après le 13 Novembre, comment agir auprès des élèves afin de les armer face à la désinformation ? Au collège Picasso de Montesson, Lionel Vighier, prof de français, participe à un projet “transdisciplinaire” mis en place en 2014 : une classe à projet, centrée sur l’éducation aux médias. Éduquer aux médias toute l’année Les 3e Médias préparent une « Journée du Direct » : ils couvrent l’actu du jour sur Twitter. Objectif : développer l’esprit critique “par rapport aux médias en les décryptant”, mais aussi “sensibiliser aux enjeux liés à la publication d’informations, en rendant l’élève acteur”. Elèves et actualité tragique. Attentats de Paris du 13 novembre 2015, ressources pour la classe. Académie Orléans-Tours.

Journal Junior. L'école face aux attentats. Qu'est ce que l'état d'urgence ? Pour contribuer à la réflexion après les attentats du 13 novembre 2015. Suite à la vague d'attentats du 13 novembre dans le Xe et XIe arrondissement de Paris et à Saint-Denis, comme après ceux des 7 et 8 janvier 2015 contre la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo et contre un magasin casher à Paris, nous proposons une sélection de ressources universitaires publiées par des spécialistes de géographie et de géopolitique pour contribuer à l'analyse. Nous avons privilégié les ressources en ligne, en accès libre ou via le portail cairn.info. Les ressources les plus récentes sont mises en avant. Si les auteurs sont majoritairement des géographes et des géopoliticiens, ils peuvent être aussi des politistes, anthropologues, sociologues, historiens.

Nous commençons par une sélection de documents clefs. Les liens sont valides au 14 novembre 2015. Sur le 13 novembre, Jacques Lévy, professeur de géographie et d’aménagement de l’espace à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, "Paris (Monde) : géographies du 13 novembre 2015. Regardez “Djihad 2.0”, un documentaire d'Olivier Toscer. Derrière les kamikazes de Daech sévit un bataillon de communicants.

Regardez “Djihad 2.0”, un documentaire d'Olivier Toscer

Des jeunes connectés qui élaborent des vidéos codifiées et maîtrisent parfaitement l'art de la cyberpropagande. L'endoctrinement a lieu sur Internet bien plus que dans les mosquées où beaucoup d'imams sont désavoués. Ce documentaire réalisé par Olivier Toscer analyse avec précision ce phénomène d‘”embrigadement par l'image”. “Djihad 2.0” avait été diffusé par LCP le 19 avril. La chaîne le rediffuse régulièrement depuis vendredi dernier. Votre film montre que les imams sont dépassés, sinon méprisés par les jeunes Français qui se radicalisent. Pour moi, c'est de la gesticulation politique. Selon vous, l'endoctrinement opère sur Internet. C'est mieux que rien, ces vidéos peuvent éventuellement avoir un effet sur certains jeunes au premier stade de la radicalisation. Les réseaux sociaux sont-ils aussi des biais de recrutement ? Regardez “Engrenages, les jeunes face à l'islam radical”, un documentaire de Clarisse Féletin.

Son documentaire, terminé peu de temps avant la tuerie de “Charlie Hebdo”, résonne à nouveau terriblement avec l'attaque meurtrière du 13 novembre.

Regardez “Engrenages, les jeunes face à l'islam radical”, un documentaire de Clarisse Féletin

La réalisatrice a suivi des mois durant ces jeunes que l'Islam radical cherche à d'enrôler. Un documentaire à voir ou revoir jusqu'au 22 novembre sur telerama.fr. Partir en Syrie, pour « accomplir la mission qu'Allah leur a donnée ». Chaque jour en France, des mineurs se laissent instrumentaliser par le discours radical d'islamistes fanatiques.

Clarisse Féletin a rencontré cinq jeunes issus de familles juive, musulmane, chrétienne ou athée, qui ont tous été endoctrinés via Internet. Remarquable, cette enquête décrypte les étapes de la radicalisation, toujours vécue dans le plus grand secret : il faut entendre les chuchotements de Rachel téléphonant à son « gourou-fiancé » pour ressentir la puissance d'un lavage de cerveau digne des pires techniques sectaires. Quelle est la position de l'État islamique (EI) vis à vis des chrétiens ? Explications.