background preloader

LE COEUR DIGITAL : Laboratoire de germination poétique

Facebook Twitter

De 2004 à 2014, Valérie Dintrich-Bouisson et Virginie Ducoulombier ont animé, au GRETA DU VAL D'OISE (Lycée Pierre Mendès France à Villiers le Bel), un atelier d'expression écrite, orale et plastique, auprès d'adultes, lecteurs et non lecteurs, travaillant en ESAT.


L'atelier a abouti à la production d'écrits et de dessins (Voir ci-dessous)

Beaucoup d'images en arrière-plan des perles du "cdrgoussainville" ont été créées de ces dessins.

Le travail de plasticienne de Valérie Dintrich-Bouisson et de formatrice en développement personnel de Virginie Ducoulombier visait à:
- Une meilleure intégration de ces personnes dans le groupe social avec un enrichissement de leur capacité de communication
- Le développement de leur estime d'eux-mêmes, de leur autonomie et de leur esprit d'entreprise
- L'ouverture de passerelles vers de nouveaux apprentissages et le développement d'aptitudes personnelles inexplorées permettant le renforcement des compétences-clés.

Tout au long de l'atelier, l'accent était mis sur les aptitudes et non sur les déficiences.
Chacun était reconnu pour ce qu'il savait faire et non au travers de ses incompétences. Garantes de l'installation et du maintien permanent d'un cadre structurant et sécurisant, elle portaient sur les participants un regard attentif et bienveillant.
Réussir une peinture, un collage, un poème, c'est prendre confiance en soi dans un lieu où chacun peut faire éclore en toute sécurité son univers poétique.
Pour apprendre à lire ou à écrire, il faut d'abord que cette activité ait un sens. Les participants s’ouvrent, à travers la poésie et les arts plastiques, au monde de l’écriture et de la lecture en se posant des questions sur le sens profond, poétique, émotionnel, véhiculé par les mots.
Ils apprennent à contrôler leurs gestes: tenir un pinceau à main levée, sans appuyer pour ne pas faire de coulées. Debout devant une sculpture, une feuille de papier, ils déplacent leur corps en harmonie avec ce qu'ils font.
Dans ce travail des mains et de tout le corps, la personne entière peut exprimer son intériorité et, se faisant, s'épanouir.
A travers cette pratique, chacun peut prendre prend sa place dans le groupe social et se mettre à exister aux yeux des autres.
Cette "re-co-nnaissance", re-naissance ensemble, donne envie de vivre, rassure, permet à chacun d'assumer plus joyeusement la réalité.

Nous sommes si improbables. Permis d'aimer. Mon oiseau bleu. La pomme elle est bonne à croquer. Galère d'une échographie.