background preloader

Vinification

Facebook Twitter

Beaux-vins: Qu'est-ce que le boisé du vin ? Depuis des milliers d'années, les fûts en bois sont le récipient de prédilection pour l'élevage et le transport du vin.

Beaux-vins: Qu'est-ce que le boisé du vin ?

Dans le monde du vin, on aime à dire que « le fût est l'épouse du vin ». Comme dans tout mariage, il est essentiel de bien choisir votre épouse. Sinon, vous avez de grandes chances de le regretter toute votre vie. C'est le cas pour la vie du vin et sa qualité. Le fût est le moyen de transport utilisé depuis que les Étrusques ont commencé à utiliser les barriques. Le bois entre fermentation et maturation Le fût de chêne peut intervenir dans deux étapes importantes de la vinification. Lorsque l'on parle de « fermentation en fût de chêne », cela signifie que le jus de raisin non fermenté a été placé dans les fûts pour qu'il s'y transforme en vin. Lorsque l'on utilise l'expression « élevé en fût de chêne », cela indique que le vin déjà fermenté a été versé dans les fûts pour y rester pendant sa maturation, allant de quelques mois à quelques années. À lire aussi : La chaptalisation : quèsaco. Publié le 02/01/17 par My Vitibox Vous savez qu’on parle de cheptel pour le bétail, mais sinon, c’est la seule chose à laquelle peut vous faire penser ce mot peu courant ?

La chaptalisation : quèsaco

Parfois, les noms qui ont attrait au vin peuvent laisser un peu perplexe et être tout sauf transparent… Heureusement, nous sommes là pour vous vous aider à tout mieux comprendre ! C’est pourquoi aujourd’hui My VitiBox, les pros de l’abonnement vin vous éclairent sur ce qu’est la chaptalisation ! Le principe et l’histoire de la chaptalisation Le nom de cette étape de la vinification ne laisse en rien deviner ce en quoi elle consiste... Mais pourquoi donc voudrait-on augmenter le degré alcoolique du vin ?

La première raison est purement gustative : l’augmentation du taux d’alcool dans le vin permet dans certains cas d’obtenir un meilleur équilibre du vin. A l’heure actuelle... Traitement de la vendange. Vinification des vins effervescents. Les Vinifications spéciales (Champagne, Vin doux naturel, Vin jaune, Vin de paille) La vinification du champagne Le champagne possède deux particularités : c’est un vin blanc élaboré à partir de deux cépages rouges (pinot noir, meunier) et d’un cépage blanc (chardonnay), c’est donc un mélange de raisins rouges et de raisins blancs ; son effervescence est du à une deuxième fermentation en bouteille.

Les Vinifications spéciales (Champagne, Vin doux naturel, Vin jaune, Vin de paille)

Tout d’abord, la préparation du vin de base est très délicate. En effet, il faut obtenir un jus incolore à partir de raisins rouges. La vendange sera peu mûre et très saine, non foulée et pressée rapidement. La fermentation portera le degré alcoolique du vin à 10-11°. Ensuite, après l’assemblage des vins de même origine et de différentes années, on ajoute la liqueur de tirage pour apporter du sucre (25 g/l), des levures et éventuellement des adjuvants de fermentation. La Vinification en blanc. Particularités de la vinification des vins blancs Elle se différencie de celle des vins rouges d’une part par la couleur et d’autre part par la composition du produit obtenu.

La Vinification en blanc

En effet, dans cette méthode, il n’y a aucun contact recherché entre la partie solide de la vendange et le jus. Outre sa faible colorisation, le vin sera bien moins riche en tanins et autres éléments dissous pendant la macération. Cette différence de composition ne vient donc pas que de la matière première, puisque l’on peut faire du vin blanc à partir d’un cépage rouge (ex : Champagne à partir du pinot noir). On peut ajouter que l’élaboration des vins blancs est, en général, plus délicate que les vins rouges, car la matière première est plus sensible et donne des produits de plus faible constitution. L’extraction du jus L’extraction du jus se fait avec le maximum de soin en faisant appel au foulage, à l’égouttage et au pressurage. 1. l’égouttage.

Vinification en rouge (les étapes) Nous allons voir en première partie les étapes de la vinifications en rouge de façon assez succincte en 14 points (bon ok ce n’est peut être pas aussi succinct que ça mais j’ai fait de mon mieux pour résumer…), et en revanche la deuxième partie traitera plus en détails des principales étapes : (cuvaison, décuvage, pressurage…).

Vinification en rouge (les étapes)

Résumé des étapes de la vinification en rouge en 14 points 1. La vendange Raisins noirs. Dans le cadre de raisins noirs cette pulpe est généralement blanche, c’est en pratiquant la macération durant la vinification que l’on obtient la couleur des vins rouges (macération longue) ou rosés (macération courte). Vendange de la Syrah dans la Vallée du Rhône Nous utiliserons ainsi des cépages noirs dont voici quelques exemples : Pinot noir, cabernet sauvignon, Merlot, cabernet franc, Gamay, Cinsault, Syrah, Mourvêdre, Grenache noir, Carignan, Petit Verdot, Mondeuse, Fer servadou, Trousseau, Poulsard, Pinotage… La vendage arrive dans les bacs à vendanger 2. 3. cuvaison 4. 5.