background preloader

La flore spontanée

Facebook Twitter

Ressources numériques pour oeuvrer au changement de regard sur la flore des trottoirs

L'Avis Des Plantes - Reconnaître et cuisiner facilement les plantes sauvages. "Pas si mauvaises ces herbes" Exposition "Mauvaises herbes, on vous aime" - Projet de Loiret Nature Environnement. Association d'éducation à l'environnement pour la découverte du monde végétal.

Urbanisme : des outils pour sensibiliser sur la flore spontanée en ville. Dans le cadre du plan Ecophyto, de nombreuses collectivités se sont lancées dans la limitation (voire le retrait) du recours aux désherbants et pesticides pour l'entretien de leurs espaces verts.

Urbanisme : des outils pour sensibiliser sur la flore spontanée en ville

Villes et villages se sont parés de panneaux « zone sans pesticides » « commune sans pesticides » « sans pesticides, ca coule de source ! ». Résultats : là où il n'y a plus de traitements chimiques, la flore sauvage réapparaît aux pieds des arbres, sur les trottoirs, dans les jardins. Bien que certains acceptent cette nature en ville, d'autres sont plus réticents, l'apparition de ces « mauvaises herbes » étant synonyme de saleté et de manque d'entretien. C'est pourquoi, dans le cadre du programme ACCEPTAFLORE, Plante & Cité a réalisé une étude pour mieux comprendre la perception de la flore spontanée par le public et propose aujourd'hui une boite à outils sur ce thème. Flore spontanee ville village plaquette.

Végétalisons nos murs et nos trottoirs!- Biodiv'ille. Description La végétalisation des fonds de trottoir est aujourd'hui une action proposée par un grand nombre de collectivités en France.

Végétalisons nos murs et nos trottoirs!- Biodiv'ille

Soucieuses de conjuguer l'urbanisation et la nature, ces communes offrent la possibilité aux habitants de s'approprier l'espace public pour jardiner. Les habitants deviennent ainsi des acteurs impliqués dans l'embellissement de leur rue, de leur cadre de vie, en complémentarité avec les aménagements publics. Suite au succès de l’opération Rennaise "Embellissons nos murs" et aux différentes demandes de transfert d’expériences, Bretagne vivante et la Mce ont réalisé une méthodologie à destination des communes de la région, afin d'accompagner celles ci dans cette démarche en leur proposant différents outils de communication. Les communes désireuses de mettre en place ce dispositif, ont donc la possibilité de signer une convention avec la Mce, leur permettant ainsi de bénéficier:

Du jardin partagé au jardin de trottoir, Nature de quartier et éco-citoyenneté à Lyon. Mémoire de recherche Décembre 2010 fiche ouvrage Du jardin partagé au jardin de trottoir, Nature de quartier et éco-citoyenneté à Lyon Laurent DENIS 2010, Museum d’Histoire Naturelle, Mémoire de Master 2 Laurent Denis a réalisé en 2009-2010, une enquête ethnologique sur les jardins de trottoir du quartier de la Guillotière à Lyon.

Du jardin partagé au jardin de trottoir, Nature de quartier et éco-citoyenneté à Lyon

Les initiatives de jardinage dans l’espace public commencent à se développer à la demande d’habitants soucieux d’embellir leur quartier mais aussi de favoriser la biodiversité. Les micro-implantations de trottoir (MIF) lyonnaises ont déjà quelques années, ce qui permet de dresser un premier bilan de ces actions. Dp 04.

Sous le pavé, les fleurs. Micro-implantations florales à Lyon (cc) Emmanuel Boutefeu Dossier : Nature(s) en ville Depuis quelques années, des fleurs et des plantes grimpantes font irruption sur les trottoirs et les pieds d’immeubles.

Sous le pavé, les fleurs

Ce fleurissement résulte d’opérations de reconquête des rues menées à l’initiative des riverains, de petits groupes de militants, d’artistes et plasticiens (Coloco 2012), ou des conseils de quartiers prônant le jardinage autogéré pour sensibiliser les habitants sur la place accordée au végétal en ville. Des jardins de rue sont ainsi labellisés, appelés « micro-implantations florales » à Lyon, « jardins linéaires » à Lille, « Embellissons nos murs » à Rennes, « Verdissez vos façades » à Strasbourg. Ces petits espaces verts modifient radicalement la physionomie des rues et génèrent des impacts insoupçonnés. Les plantes animent le trottoir. La révolution verte des services techniques municipaux De l’action militante au fleurissement participatif Bibliographie. Gestion Différenciée - Nord Nature Chico-Mendès - Guide naturaliste "Flora Urbana"

Les plantes sauvages des villes livrent leurs premiers secrets. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Angela Bolis Discrètes, ordinaires, elles sont pourtant omniprésentes et trouvent refuge dans le moindre recoin des rues.

Les plantes sauvages des villes livrent leurs premiers secrets

Elles courent le long des trottoirs, jaillissent de la lézarde d'un mur, s'incrustent entre deux pavés. Les plantes sauvages des villes font, depuis un an, l'objet de recherches du Museum national d'histoire naturelle à travers un observatoire de sciences participatives, baptisé Sauvages de ma rue. La méthode, si elle a l'inconvénient de comporter une large marge d'erreur, a l'avantage d'impliquer le public et de brasser une grande quantité de données : depuis le printemps dernier, quelque 550 volontaires ont scruté plus de 300 trottoirs afin de répertorier sur une carte trois milliers d'observations.

Pour l'heure, les premières données laissent entrevoir une flore qui n'hésite pas à investir la moindre faille du revêtement minéral et asphalté des villes. >> Voir et écouter le portfolio sonore : Les plantes sauvages de Paris. Flore des trottoirs.