background preloader

Affaire Calas

Facebook Twitter

L'affaire Calas - Musée protestant. Voltaire et les affaires. Affaire CALASLe 12 octobre 1761, Marc-Antoine Calas, fils aîné d'un commerçant protestant de Toulouse, était trouvé pendu dans le magasin de son père.

Voltaire et les affaires

Suicide ou crime, cette mort demeure une énigme judiciaire. Il semble que le jeune Calas fut assassiné, mais non pas par les siens, ni pour des motifs religieux. L'enquête est faussée dès le départ par un préjugé anti-protestant : la rumeur publique veut que Marc-Antoine ait désiré se faire catholique et que ses parents l'aient tué pour cette raison.

9 mars 1762 : condamnation de Calas. L’affaire Calas et Voltaire. Affaire Calas. 9 mars 1762 : condamnation de Jean Calas à Toulouse - Hérodote. Le 9 mars 1762, Jean Calas est injustement condamné à mort par le Parlement de Toulouse.

9 mars 1762 : condamnation de Jean Calas à Toulouse - Hérodote

Le «philosophe» Voltaire va se saisir de ce fait divers tragique pour mettre à nu les malfaçons de la justice française. Le fait divers et la rumeur Cinq mois plus tôt, le 13 octobre 1761, ce riche négociant toulousain, de religion protestante, avait découvert à son domicile son fils Marc-Antoine, 29 ans, mort étranglé. Affaire Calas - Télédoc / CNDP.