background preloader

Monstres

Facebook Twitter

Centaure - Amphore attique à figures rouges. Oltos, peintre de coupes attiques, a décoré en figures rouges trois amphores « nicosthéniennes ».

Centaure - Amphore attique à figures rouges

Ce type d’amphore à col, façonné ici par Pamphaios, a été mis au point dans l’atelier de Nicosthénès d’après des modèles de bucchero étrusques. Plusieurs figures isolées (Néréides, hoplite), deux scènes mythologiques (Hélène et Ménélas, Achille et Chiron), ainsi qu’un abondant décor végétal occupent les différentes parties du vase. Amphore nicosthénienne L’ « nicosthénienne » est une forme d’amphore à col assez petite et étroite dont la forme s’inspire des modèles de étrusques (céramique de couleur noire).

Les anses plates, reliant l’embouchure à l’épaule du vase, sont décorées de figures uniques verticales représentant des athlètes couronnés de feuilles. Des scènes mythologiques Deux scènes mythologiques, identifiées par les inscriptions désignant les personnages, ornent la panse de l’amphore. Oltos Oltos, dont l’activité est circonscrite au dernier quart du VIe siècle av. Bibliographie. Sphinx. 1 Les Sirènes d’Homère - - Sirènes - Ce vase, une des plus anciennes représentations connues de l’épisode de l’Odyssée, est très proche du texte d’Homère.

1 Les Sirènes d’Homère - - Sirènes -

Il s’en écarte cependant sur quelques points… Vase à figures rouges, Vème siècle AV JC, British Museum, Londres L’épisode. Grécomonstres. Coupe : Thésée et le Minotaure. Minotaure. Cerbère. Ce vase offre un bel exemple de la série des "Hydries de Caeré", production originale due à un petit groupe d'artistes ioniens venus s'installer en Étrurie afin de fuir la menace perse.

Cerbère

Ces peintres d'origine grecque ont su s'adapter à leur nouvelle clientèle, très friande de vases décorés de scènes mythologiques à la fois animées et chatoyantes. Héraclès et Cerbère Le onzième des douze travaux d'Héraclès consistait à ramener à Mycènes Cerbère, le gardien des Enfers. Pour cet exploit particulièrement périlleux, Héraclès reçut l'aide d'Hermès et d'Athéna.Parvenu dans le monde des morts, il dut convaincre Hadès de lui laisser Cerbère.

Le dieu n'y consentit qu'à la condition que le héros le maîtrise à la seule force de ses bras. Héraclès amenant Cerbère à Eurysthée. Le dernier des douze travaux d’Héraclès consiste à capturer vivant le chien Cerbère, gardien des Enfers.

Héraclès amenant Cerbère à Eurysthée

Héraclès obtient la permission de l’emmener s’il le combat sans arme. Après avoir réussi à le maîtriser, il le porte à Eurysthée qui, terrorisé, lui demande de le ramener au monde souterrain. Le dernier des douze défis imposés par Eurysthée à Héraclès consiste à ramener Cerbère vivant des Enfers. Fils des monstres Typhon et Echidna, celui-ci est décrit comme un chien à trois têtes, doté d’une queue de dragon et d’une crinière de serpents semblable aux cheveux de Méduse. Il garde l’entrée du royaume des morts : il n’empêche personne de rentrer mais interdit à quiconque d’en ressortir. Aidé dans son exploit par Athéna et Hermès, Héraclès descend aux Enfers où il demande à Hadès la permission de conduire Cerbère sur la terre. Photo © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski. Gorgone Méduse. Le Peintre des Cavaliers, artiste anonyme de la Laconie, la région de Sparte, a décoré cette coupe.

Gorgone Méduse

S'agit-il d'Apollon tuant Python ou de Cadmos combattant le dragon ? Les deux épisodes figurent sur les coupes caractéristiques de la production laconienne. Gorgone. Ce dinos, vase où l'on mélangeait l'eau et le vin, est formé d'un large bol posé sur un support ouvragé indépendant, les deux parties recouvertes d'un même décor tapissant de frises végétales et animales.

Gorgone

Sur l'épaule se déroulent d'un côté la poursuite de Persée par les Gorgones, de l'autre un combat d'hoplites encadrés par leurs chars. Il a donné son nom au Peintre de la Gorgone, l'un des plus anciens maîtres de la céramique à figures noires, pionnier de la riche tradition figurée attique. Une forme particulière Un dinos est un vase composé de deux parties : un large bol et un haut pied mouluré.

Le potier a traduit en terre cuite une forme dont le modèle était en bronze. L'influence de Corinthe. Hydre de Lerne / Cartel du Louvre. Herakles et l’hydre de Lerne. Notice Le deuxième des douze travaux d’Héraclès consiste à tuer l'hydre de Lerne, monstre dont les têtes tranchées repoussent sans cesse.

Herakles et l’hydre de Lerne

Le héros, protégé des morsures par sa peau de lion, lui décoche des flèches enflammées, mais doit appeler à la rescousse son neveu Iolaos qui utilise alors des braises pour cautériser les moignons. C’est dans le Péloponnèse, à la suite de son affrontement avec le lion de Némée, dont il a revêtu la dépouille, qu’Héraclès brave l’hydre de Lerne. Le monstre des marais, fille de Typhone et d’Echidna, et sœur de Cerbère, fut élevé par Héra en prévision de l’épreuve qu’allait devoir surmonter le héros grec. Héraclès et le triple Géryon. La signature d'Exékias, potier, figure sur la face principale du vase qui représente l'affrontement entre Héraclès et le monstre à trois corps Géryon tandis que le revers illustre une scène de départ de guerrier sur un quadrige.

Héraclès et le triple Géryon

À la qualité de la poterie répond la maîtrise technique du dessin en figures noires, autant de caractéristiques associées à Exékias. Ulysse et les Sirènes. Sirène. Cette coupe à figures noires à courbure continue et à pied assez large et haut est signée par le potier Nicosthénès travaillant à Athènes au milieu du VIe siècle av.

Sirène

J. -C. La diversité des formes et l'abondance de sa production font de lui un céramiste tout à fait exceptionnel. Les deux faces de la vasque sont ornées d'un sujet plutôt rare sur les coupes : deux bateaux de guerre naviguant à la voile. Ulysse et le Cyclope. Sully-RDC – salle 17 - Portrait imaginaire d’Homère aveugle, II°s. (?)

Ulysse et le Cyclope

On peut installer son groupe dans le renfoncement sous la fenêtre. Depuis le banc, les élèves voient le portrait sculpté d’Homère. Homère était l’auteur étudié par tous ceux qui avaient accès aux études dans l’Antiquité gréco-romaine, et c’est dans le contexte hellénistique d’un développement du culte du poète qu’il faut replacer ce portrait imaginaire en buste. S’il s’agit d’une copie romaine d’époque impériale (peut-être du II° siècle) retrouvée dans le mur d’un palais, elle s’inspire d’un original hellénistique reconnaissable par son style dit « pergaménien », qui s’attache à fixer dans la pierre, certaines caractéristiques attendues (cécité, vieillesse, indigence du poète) tout en insufflant une grande dignité au personnage représenté. On peut orienter l’analyse de l’œuvre avec les élèves par les questions suivantes : Ulysse et le Cyclope. Ulysse et ses compagnons aveuglant Polyphème Coupe laconienne Peintre du Cavalier, Sparte, vers 560-550 av.

Oedipe explique l'énigme du sphinx. Oedipe, personnage de la mythologie grecque, répond à l'énigme posée par le sphinx, monstre fabuleux. Le tableau fut d'abord une étude de figure qui constituait un des "envois de Rome" d'Ingres. Puis, près de vingt ans plus tard, Ingres l'agrandit pour en faire un tableau d'histoire. Il atténua l'archaïsme de la toile primitive : Oedipe reste une figure d'une harmonie formelle exceptionnelle. Déjanire enlevée par le centaure Nessus. Peintures Peinture italienne.