background preloader

Nanotechnologies et électronique

Facebook Twitter

Le graphène, un matériau miracle pour l'avenir de l'électronique. Barcelone (AFP) - Smartphones flexibles, écrans incassables, recharges ultra-rapides: les qualités du graphène pourraient en faire le nouveau matériau miracle de l'industrie électronique.

Le graphène, un matériau miracle pour l'avenir de l'électronique

Composé de carbone pur, le graphène se présente sous forme de feuilles aussi fines qu'un atome, ce qui en fait le matériau le plus mince au monde. Il est pourtant 100 fois plus résistant que l'acier, est très flexible et le meilleur conducteur électrique connu. "D'autres matériaux ont chacun l'une de ces propriétés", a expliqué le physicien Russo-Britannique Konstantin Novoselov à l'occasion du Congrès mondial de la téléphonie mobile (MWC) de Barcelone, qui s'est achevé jeudi. Le nombre de brevets impliquant le graphène est passé de moins de 50 en 2004 à environ 9.000 en 2014, selon Andrew Garland, de la société Future Markets, qui a publié des rapports sur le sujet. "La plupart sont dans le domaine de l'électronique", indique-t-il. - des usages illimités - Source : AFP.

Premiers succès pour le stockage de données sur polymères artificiels. L'auteur Dylan Beiner est journaliste stagiaire à Pour la Science Du même auteur Pour en savoir plus Design and synthesis of digitally-encoded polymers that can be decoded and erased.

Premiers succès pour le stockage de données sur polymères artificiels

Raj Kumar Roy, Anna Meszynska, Chloé Laure, Laurence Charles, Claire Verchin and Jean-François Lutz, Nature Communications, 26 mai 2015. Howard Colquhoun et Jean-François Lutz, Information-Containing Macromolecules, Nature Chemistry, 2014 , vol. 6 : 455–456. Ch. Ceci aussi peut vous intéresser Chaque année, quelques 1021 bits de données sont accumulés dans des data center de plus en plus grands. En 2011, une équipe de chercheurs britanniques avait réussi à coder le célèbre discours de Martin Luther King « I have a dream » sur un brin d’ADN artificiel.

Ils ont eu l’idée de synthétiser des polymères, c’est-à-dire de longues chaînes de molécules identiques, ou monomères, comme les polyamides (nylon), de façon à y encoder des données. Une propriété fait cependant défaut à ce support. Nanomatériaux, nanoparticules. Terminologie et définitions Risques INRS. Nanolasers innovants : un pas de plus vers l'opto-électronique.

Une équipe de chercheurs américains revendique la création de deux nouveaux lasers : le plus petit nanolaser à température ambiante au monde, ainsi qu'un nanolaser « sans seuil » capable de concentrer tous ses photons dans son rayonnement, sans aucune perte.

Nanolasers innovants : un pas de plus vers l'opto-électronique

Une équipe de chercheurs de l’Université de Californie, San Diego, a récemment développé dans ses laboratoires deux nouveaux lasers aux propriétés remarquables : le plus petit nanolaser à température ambiante jamais créé, ainsi qu’un nanolaser « sans seuil » dont le rayonnement se fait sans perte aucune, tous les photons servant à créer un rayonnement cohérent. Ces nanolasers (lasers dont les dimensions sont « nano ») ne requièrent que peu d’énergie pour fonctionner, avancée remarquable en regard de la quantité d’énergie habituellement requise pour des lasers de cette taille.

En effet, plus la section d’un laser est petite, plus son besoin en énergie pour émettre un rayon cohérent est élevé. Par Rahman Moonzur. Micro et nanotechnologies pour l’électronique. Nano-électronique et informatique. Connaissez-vous le graphène, le nouveau matériau miracle de l'électronique? En ce moment, dans des laboratoires de recherche français, allemands, coréens, chinois ou américains, des scientifiques s'affairent sur un matériau qui pourrait à l'avenir s'imposer dans l'industrie : le graphène.

Connaissez-vous le graphène, le nouveau matériau miracle de l'électronique?

Quand on évoque les technologies d'avenir, quel que soit le territoire exploré, on retrouve la piste du graphène : écrans souples de smartphones, wearable computing, batteries à recharge rapide, biotechnologies, ordinateur quantique... Les applications à l'étude - ou déjà commercialisées - sont légion. Le graphène, matériau miracle? Pourquoi le graphène est-il intéressant?

La liste de ses qualités est longue. Comment obtient-on du graphène? Le graphène, c'est du cristal de carbone pur. Mais on peut aussi employer des techniques plus modernes pour le synthétiser. Pourquoi peut-il révolutionner l'électronique? Un aérogel en graphène imprimé en 3D pour la nanoélectronique.

Une illustration de la structure régulière obtenue par impression 3D lors de la fabrication du nouvel aérogel à base de graphène. © Ryan Chen, LLNL Un aérogel en graphène imprimé en 3D pour la nanoélectronique - 1 Photo Les chercheurs du Lawrence Livermore National Laboratory se sont illustrés plusieurs fois par des travaux sur l’aérogel.

Un aérogel en graphène imprimé en 3D pour la nanoélectronique

Ce matériau magique que l’on appelle aussi parfois le « brouillard de San Francisco » ou la « fumée gelée » est une sorte de mousse solide très poreuse avec un réseau de cavités de tailles nanométriques. Créée une première fois en 1931 par l’ingénieur chimiste Steven Kistler, elle est composée à 99,8 % d’air et présente une densité de 3 mg/cm3. Cette mousse supporte plus de 2.000 fois son poids et constitue le solide le plus léger du monde. L’année dernière, les chercheurs du laboratoire Lawrence Livermore ont confectionné un aérogel à base de graphène et l’ont utilisé pour réaliser un supercondensateur.

À voir aussi sur Internet Sur le même sujet.