background preloader

Huxley et la manipulation génétique

Facebook Twitter

Le clonage humain est désormais possible. L'une des difficultés principales rencontrée lors du clonage de primates est la perte de facteurs essentiels aux divisions cellulaires, lorsque le noyau est retiré de l'oeuf.

Le clonage humain est désormais possible

Ces facteurs sont principalement des protéines constitutives d'une structure appelée le centrosome. L'absence de ces protéines entraîne un dysfonctionnement des centrosomes aboutissant à une mauvaise répartition des chromosomes lors de la division cellulaire, et donc à un chaos génétique (pour plus de précision lire notre article "Le clonage humain est actuellement presque impossible ! "). Le clonage humain devient réalité. C'est peu dire qu'ils se sont fait désirer. Mais ça y est, ils sont enfin parmi nous ! "Ils", ce sont les premiers clones humains. Pas de panique toutefois. Des figures de l'eugénisme en France. En matière d'eugénisme, la France possède une tradition : deux prix Nobel, Alexis Carrel et Charles Richet, en ont été des acteurs de premier plan, le premier en réclamant à partir de 1935 le gazage des délinquants et des malades mentaux esti- més dangereux, le second en se déclarant dès 1919 favorable à l'élimination des enfants « tarés », aux stérilisations imposées et aux interdictions de mariage.

Des figures de l'eugénisme en France

Pourtant, chaque fois, un assez vaste consensus associe eugénisme et humanisme, ce qui a permis par exemple à Jean Rostand d'approuver toute sa vie, sans se démentir, l'eugénique « négative » et les écrits de Carrel. Aujourd'hui encore, un déni fortement idéologique pèse sur cette histoire. L'eugénisme est une passion récurrente et tenace. Eugénisme de Galton, « darwinisme social » de Spencer. L’éternel retour de l’eugénisme. Le mot « eugénisme » fait peur.

L’éternel retour de l’eugénisme

Il a été inventé en 1883 pour désigner les pratiques médicales et hygiéniques ayant pour but d’améliorer certaines « races » humaines. Dans la première moitié du XXe siècle, l’application de politiques de stérilisation, voire d’éradication, des handicapés, des malades mentaux et d’autres individus alors jugés anormaux a obéi aux mêmes objectifs. Bionique, génétique : la question du transhumanisme inquiète et fascine. Ce que vous devez savoir sur CRISPR – Intelligence Artificielle et Transhumanisme. Devrions-nous ramener le mammouth laineux ?

Ce que vous devez savoir sur CRISPR – Intelligence Artificielle et Transhumanisme

Ou modifier un embryon humain ? Ou supprimer complètement des espèces que nous considérons dangereuses ? Transhumanisme: vivre 300 ans, ce sera un jour possible. On ne l'attendait pas sur ce terrain-là.

Transhumanisme: vivre 300 ans, ce sera un jour possible

Luc Ferry, philosophe des amours modernes et des sagesses anciennes, publie un essai sur un mouvement médicotechnico-scientifique au nom aussi étrange qu'inquiétant : le "transhumanisme". Le sujet est pointu, mais l'enjeu immense, puisqu'il s'agit tout simplement de façonner l'humanité de demain, et celle d'après-après demain. Dans son ouvrage La Révolution transhumaniste. Comment la technomédecine et l'uberisation du monde vont bouleverser nos vies (Plon), Luc Ferry parvient avec brio à démêler l'écheveau de ce courant qui prétend "augmenter" à l'infini les performances physiques et mentales de l'être humain. Luc Ferry : "Le transhumanisme parie sur le fait que l’homme est perfectible" Philosophie Le philosophe Luc Ferry distingue un transhumanisme qui veut lutter contre une loterie génétique injuste et le posthumanisme visant une inquiétante hybridation de l’homme et de la machine.

Luc Ferry : "Le transhumanisme parie sur le fait que l’homme est perfectible"

Ancien professeur de philosophie, ex-ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse, des Universités et de la Recherche, Luc Ferry vient de publier La Révolution transhumaniste. 1ère autorisation de manipulation génétique d'embryons humains au Royaume-Uni. CRISPR/CAS9.

1ère autorisation de manipulation génétique d'embryons humains au Royaume-Uni

Pour la première fois au Royaume-Uni, des scientifiques ont été autorisés à manipuler des embryons humains à des fins de recherche, a annoncé lundi 1er février 2016 l'autorité britannique de la fertilisation humaine et de l'embryologie (HFEA). Cette autorisation concerne l'utilisation de la méthode Crispr-Cas9, qui permet de cibler les gènes défaillants dans l'ADN afin de les neutraliser plus précisément. Il s'agit d'une des toutes premières autorisations de manipulation d'embryons humains. Déterminer les causes des fausses couches. La manipulation génétique d'embryons humains autorisée au Royaume-Uni. L'ADN de l'embryon contient les instructions pour la construction de l'organisme humain mais, parfois, l'embryon ne se développe pas correctement et est éliminé lors d'une fausse couche.

La manipulation génétique d'embryons humains autorisée au Royaume-Uni

En France, d'après l'Inserm, lorsqu'un couple a recours à la procréation médicalement assistée (PMA), les chances de grossesse sont estimées à 13 à 30 % par tentative. Pour mieux comprendre ces échecs du développement embryonnaire, des chercheurs britanniques souhaitent modifier génétiquement des embryons humains par la technique d'édition de gènes. Cette technique de manipulation de l'ADN a déjà beaucoup fait parler d'elle en 2015 lorsque des chercheurs chinois ont annoncé qu'ils l'avaient utilisée avec succès pour corriger un gène responsable d'une maladie (la bêta-thalassémie) dans des embryons humains.

Cette fois, c'est au Royaume-Uni que l'édition génétique va être utilisée, en toute légalité, sur des embryons humains. Trois parents pour un bébé : la révolution génétique qui divise. Un petit garçon est né au Mexique grâce à la technique du "transfert de noyau": pour éviter que sa mère ne lui transmette une maladie rare, il a été conçu à partir de trois ADN.

Trois parents pour un bébé : la révolution génétique qui divise

C’est une première médicale qui crée autant d’espoir que de contestations : une équipe de généticiens américains a réussi il y a cinq mois à faire naître un enfant conçu grâce à la technique dite du transfert de noyau. Les ADN de trois personnes ont été utilisés pour concevoir l’embryon : les parents ont donné leur patrimoine génétique, et une donneuse a fourni l’enveloppe de l’ovocyte. Un bébé né de trois parents grâce à une technique qui pose de graves questions.

SCIENCE - Abrahim Hassan est un bébé de cinq mois, en bonne santé.

Un bébé né de trois parents grâce à une technique qui pose de graves questions

Il a simplement une petite particularité: son ADN ne lui vient pas de deux parents, mais de trois. Comment est-ce possible? Grâce à une nouvelle technique de modifications génétiques, dont voici le premier résultat mondial, rapporte le New Scientist. Si Ibtisam Shaban et Mahmoud Hassan ont eu recours à cette technique, c'est parce que le couple ne pouvait pas avoir un enfant en bonne santé naturellement.