background preloader

Villes au Moyen Age

Facebook Twitter

Le commerce au Moyen Age. Foires internationales et commerçants au Moyen äge. La grande ville des artisans et marchands vit liée aux routes commerciales terrestres et navigables qui traversent le royaume.

Foires internationales et commerçants au Moyen äge

Les grandes villes de France sont en lien avec des places européennes ayant chacune ses débouchés. Au sud de l’Europe, Venise, Pise et Gênes dominent le commerce méditerranéen avec leurs marchands en contact direct avec l’Orient. Au nord de l’Europe, la Hanse, puissante association de villes germaniques et scandinaves, a un vrai monopole commercial vers la mer du Nord et la Baltique. Les commerçants sont donc, dans le royaume, en rapport d’échanges lointains grâce aux rendez-vous réguliers de foires qui les connectent à leurs homologues de Bruges, d’Italie, d’Angleterre.

Paris, la Champagne, le Sud avec Beaucaire, ont ainsi des foires de niveau européen : commerçants italiens qui se rendent à Beaucaire et en Champagne (via Lyon), marchands de Flandre qui vont vers Paris et les rendez-vous champenois. Cliquer pour agrandir l'image. Dossier pédagogique - L'enfance au Moyen Âge - La ville. Les%20villes%20au%20Moyen%20Age.pdf. Au temps des Foires de Champagne - Conseil général de l'Aube.

Sous l’impulsion des comtes de Champagne, Troyes a occupé une place économique majeure en Europe, aux XIIe et XIIIe siècles.

Au temps des Foires de Champagne - Conseil général de l'Aube

Capitale des foires de Champagne, la ville fut même « au cœur de l’économie-monde pendant un peu plus d’un demi-siècle, entre 1260 et 1320 », avant de céder la place à Venise (Philippe Chalmain, Alessandro Giraudo). Naissance d’une place commerciale et financière La chance de Troyes et de la Champagne fut d’être à mi-chemin entre deux grands pôles économiques en gestation : les Flandres et l’Italie du nord.

Les puissants comtes de Champagne eurent également une action déterminante, en décidant d’assurer la protection des marchands sur l’ensemble de leur parcours. Thibaut II le Grand instaure ainsi, dès 1137, le « conduit des foires » permettant à tout marchand molesté ou lésé d’en appeler à la justice du comte de Champagne, quelque soit le pays où il se trouve, afin d’obtenir réparation. Le déroulement des foires S’ensuivaient les transactions, durant 4 semaines.

Les Foires de Champagne. Les Foires de Champagne et le Quartier Saint-Jean-au-Marché C'est dans le tissu urbain principalement que l'on retrouve le souvenir de l'époque des grandes Foires de Champagne, qui se tenaient dans la ville de Troyes à la saint Jean (9/15 juillet) et à la saint Rémi (1er ou 2 novembre).

Les Foires de Champagne

Rues enchevêtrées, placettes ou cours fermées donnent une idée de la cité à cette période. Certains noms de rues -qui n'ont pas changé depuis le moyen âge- seraient même tout à fait familiers aux marchands d'alors comme : "la rue de la Montée des Changes", "la rue Champeaux", "la rue de la Pierre", ou encore "la rue des Anciennes Tanneries". De même, les marchands reconnaîtraient sans nul doute la silhouette des maisons troyennes reconstruites au XVIe s. à l'identique avec leur toit en encorbellement, leurs fenêtres à meneaux sans oublier les pans de bois et le torchis ; matériaux couramment utilisés dans l'architecture moyenâgeuse champenoise.

Foires de Champagne. Ce fut Thibaud II Le Grand ( 1125-1151) qui détermina une première organisation de foires déjà existantes et multiples sur son territoire, motivé en cela par une volonté d'autonomie économique du vassal sur son seigneur, le roi de France.

Foires de Champagne

Pour attirer les marchands, Thibaud leur offre une protection sur les terres de Champagne, et sur les routes qui y mènent (le "conduit") ; on le voit ainsi défendre des changeurs et des marchands rançonnés par les Seigneurs des comtés environnants. Cette protection s'accompagne d'un accueil privilégié dans ses villes ; il supprime les campements de fortune dans les champs hors des murs des cités de foires et encourage la mise à disposition de greniers, d'entrepôts et de logements pour les marchands et la protection de leurs biens (la "garde").

Enfin il bat la monnaie pour favoriser les échanges commerciaux ; c'est la naissance du denier provinois, que l'on retrouve bientôt sur les tables de tous les changeurs européens. Les foires de Champagne. Le commerce au Moyen Âge. Introduction Au Moyen Âge, un commerçant spécialisé dans le type de marchandises orientales (poivre, noix, cannelle, huile...) était un homme riche.

Le commerce au Moyen Âge

Avec le développement du grand commerce, la fortune et le pouvoir des « bourgeois commerçants » allaient toujours croissant. En effet, au cours du bas Moyen Âge, les petites associations, à caractère régional, d'artisans et de commerçants ayant des intérêts communs évoluent et prospèrent jusqu'à devenir des ligues européennes puissantes. Nous allons traiter dans cet article : Les voies de communicationsL'activité commerciale au Moyen ÂgeLa navigation Les voies de communications De nouvelles routes commerciales Les Européens commencèrent doucement à s'émanciper vers les territoires extérieurs.