background preloader

Les Femmes durant la Première Guerre mondiale

Facebook Twitter

Des femmes dans la rue - 1914, dernières nouvelles - ARTE. LA MODE AVANT GUERRE : 1914 - Femmes en 1900. Le rôle des femmes pendant la 1er Guerre. Les femmes et la Guerre. Françaises en guerre. En 1914, 32% des femmes ont déjà une activité (standardiste, couturière…).

Françaises en guerre

Néanmoins avec la mobilisation générale, l’Etat doit maintenir sont économie et participer à l’effort de guerre. Le travail des femmes est nécessaire pour répondre aux besoins de la nation mais aussi pour répondre aux besoins de leurs propres familles. Les Françaises apportent leur aide dans différents domaines. Des images de propagande représentant des femmes au travail sont distribuées au front pour rassurer les hommes. Le 7 août 1914, le Président du Conseil René Viviani lance un appel aux Françaises.

Centenaire 14-18 : femmes dans la guerre, à l'assaut de leurs droits. Cette Journée internationale de la femme est l’occasion de mesurer le chemin parcouru par les femmes en un siècle, depuis la Grande Guerre.

Centenaire 14-18 : femmes dans la guerre, à l'assaut de leurs droits

Travailleuses, les Françaises l’étaient déjà avant 1914. Institutrices, domestiques, tisseuses, certes, mais la plupart des femmes qui avaient un emploi l’exerçaient à la ferme ou dans un commerce, autrement dit, elles « aidaient » leur mari. Dès 1914, les hommes partis au front, les femmes vont suppléer la main d’œuvre manquante et investir le monde du travail. Les femmes dans la guerre – Page 2 – La Guerre de nos Héros. Pendant que les hommes conduisent les batailles de la Grande Guerre, les femmes, les épouses, les filles, doivent mener les tâches quotidiennes , nourrir les enfants, maintenir l’économie fondamentale des pays frappés par le conflit et supporter le renouvellement des munitions dans les usines d’armements… Avant la guerre 14-18, la situation des femmes n’est pas enviable.

Les femmes dans la guerre – Page 2 – La Guerre de nos Héros

Imaginez-vous une centaine d’années plus tôt, la seule chance pour une femme était de ne pas partir au front lors d’une guerre. A cette époque, les familles étaient nombreuses et on fêtait l’arrivée d’un garçon tandis que les filles n’apportaient guère de considération. Davantage de garçons pouvaient poursuivre des études ou suivre une filière d’apprentissage tandis que les filles étaient dirigées vers les écoles ménagères pour devenir de bonnes maîtresses de maison et de bonnes épouses… Elle n’ont aucun loisirs et l’Eglise les culpabilise si elles n’assument pas convenablement leur statut d’épouse et de mère.