background preloader

Elections américaines

Facebook Twitter

Comment expliquer les élections américaines aux élèves ? Les résultats des élections américaines viennent de tomber.

Comment expliquer les élections américaines aux élèves ?

Comment en parler en classe ? Sélection de ressources. Hillary Clinton et Donald Trump © Gage Skidmore & Michael Vadon C’est désormais officiel : Donald Trump sera le 45e président des Etats-Unis. Libération.fr – Le P'tit Libé - L'élection américaine. Election américaine : davantage qu’un raz-de-marée de Trump, un naufrage de Clinton. La candidate démocrate, Hillary Clinton, a réuni près de 6 millions de voix de moins que Barack Obama en 2012.

Election américaine : davantage qu’un raz-de-marée de Trump, un naufrage de Clinton

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maxime Vaudano Lors de l’élection du 8 novembre 2016, Donald Trump a perdu plus d’un million de voix par rapport au candidat républicain Mitt Romney en 2012. Mais Hillary Clinton semble avoir davantage pâti de la réduction du corps électoral et de l’augmentation de l’abstention, en perdant près de 6 millions de voix par rapport à Barack Obama il y a quatre ans. Lire aussi : Election américaine : une participation en baisse par rapport aux « années Obama » États-Unis. Trump président ou le triomphe de la misogynie. Lors des élections du 8 novembre, plus de la moitié des femmes blanches ont voté pour Donald Trump.

États-Unis. Trump président ou le triomphe de la misogynie

Pourtant, soulignent de nombreux médias américains, le milliardaire promet de s’attaquer à plusieurs avancées du droit des femmes. Offre spéciale Élections Américaines “Les misogynes ne posent aucun problème aux Américains. Comment la victoire de Trump a-t-elle pu échapper aux sondages et aux médias ? Hillary Clinton devait, selon les observateurs et les prévisions, remporter l’élection américaine et devenir la première femme présidente des Etats-Unis.

Comment la victoire de Trump a-t-elle pu échapper aux sondages et aux médias ?

Une prédiction balayée par les urnes. La plupart des observateurs étaient catégoriques, ou presque : Hillary Clinton allait être élue présidente des Etats-Unis le mardi 8 novembre. Et pourtant, c’est bien Donald Trump qui l’a emporté, avec une large avance qui plus est. Comment expliquer l’erreur des observateurs, aussi bien du côté des sondeurs que des médias, en grande majorité incapables d’anticiper un tel scénario ?

Tentative d’explications. Un mode de scrutin particulier. Donald Trump président : les dates importantes à venir jusqu'à l'investiture. Le futur locataire de la Maison-Blanche va devoir patienter jusqu'au 20 janvier prochain pour être officiellement investi.

Donald Trump président : les dates importantes à venir jusqu'à l'investiture

En attendant sa prise de fonction, il va devoir passer plusieurs étapes. Donald Trump, nouveau président des États-Unis. Elections américaines : comment se répartissent les Etats entre démocrates et républicains depuis 1964 ? Ils sont 538, ils choisissent le président, et il arrive même qu’ils ne soient pas représentés proportionnellement au vote populaire.

Elections américaines : comment se répartissent les Etats entre démocrates et républicains depuis 1964 ?

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Breteau Ils sont de 3 à 55 selon les Etats, ils sont choisis tous les quatre ans par les citoyens américains, et dans 49 cas sur 51, ils sont tous attribués au candidat arrivé en tête dans l’Etat en question. Et à la fin, il en faut 270 pour obtenir le droit de loger quatre ans à la Maison Blanche. Les 538 grands électeurs sont régulièrement re-répartis entre les Etats selon les mouvements de population et selon les recensements, grosso modo tous les huit à douze ans. Les Américains ont donc 538 grands électeurs depuis 1964, après en avoir eu 537 en 1960 quand Hawaï est devenu un Etat à part entière.

Plongée dans l’Amérique de Donald Trump. Pendant plus d’un an, nos reporters ont sillonné les Etats-Unis pour glaner la parole des électeurs et raconter la colère qui s’est finalement exprimée dans les urnes, mardi.

Plongée dans l’Amérique de Donald Trump

Election américaine : à Washington, la transition a déjà commencé. Alors que, pendant des mois, il n’a cessé de stigmatiser la vulgarité et l’amateurisme de Trump, Obama fait le choix de la conciliation avec son successeur à la Maison Blanche.

Election américaine : à Washington, la transition a déjà commencé

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gilles Paris (Washington, correspondant) Barack Obama a deux rendez-vous à son agenda, jeudi 10 novembre. Dans l’après-midi, il recevra l’équipe des Cavaliers de Cleveland, afin de la féliciter pour son premier titre de la NBA, la principale ligue nord-américaine de basket-ball. Plus tôt dans la matinée, il devra sacrifier à un rite devenu autrement moins agréable du fait de l’issue de l’élection présidentielle : la réception de son successeur, le républicain Donald Trump. Le magnat de l’immobilier ne se rendra pas seul au 1600 Pennsylvania Avenue, à deux pas de l’hôtel de luxe qu’il a ouvert récemment. Pendant des mois, le président démocrate n’avait pas manqué une occasion de stigmatiser l’amateurisme, la vulgarité et l’agressivité déployés selon lui par le milliardaire.

M. Diaporama. La victoire de Trump vue par les dessinateurs. D'où vient Trump ? Parce que l’incompréhension est encore la pire des choses, voici une petite sélection de textes et d’articles, beaucoup parus dans la presse anglo-saxonne, qui permettent d’éclairer le vote Trump, en le replaçant dans un contexte historique, et dans des dynamiques plus larges.

D'où vient Trump ?

Non, Trump n’est pas un clown, et ce sont des courants profonds de la société américaine qui l’ont porté au pouvoir. Donald Trump après l’annonce de sa candidature à l’investiture à New-York, le 16 juin 2015 - KENA BETANCUR/AFP Qui a voté Trump ? Paul Krugman : « Ce pays que nous ne connaissons pas » Au milieu de la nuit, l’économiste et éditorialiste du New York Times prend acte de la fracture profonde entre le monde qu’il connaît (« et qui est probablement celui de la plupart des lecteurs du New York Times ») et celui qui a voté Trump.