background preloader

Ressources compréhension terrorisme et état d'urgence

Facebook Twitter

J ATTESTE. L'état d'urgence, qu'est-ce que c'est ? L’état d’urgence est un régime d’exception qui doit être déclaré par décret pris en Conseil des ministres (ce qui a été fait ce samedi matin, voir le Journal officiel du 14 novembre).

L'état d'urgence, qu'est-ce que c'est ?

Il résulte d’une loi votée en 1955, puisqu’il s’agissait à l’époque de faire face aux événements d’Algérie. L’état d’urgence peut être déclaré sur tout ou une partie du territoire, soit en cas de «péril imminent résultant d’atteintes graves à l’ordre public», soit en cas d'«événements présentant, par leur nature et leur gravité, le caractère de calamité publique». La déclaration de l’état d’urgence donne au préfet le pouvoir d'«interdire la circulation des personnes ou des véhicules dans les lieux et aux heures fixés par arrêté, d’instituer, par arrêté, des zones de protection ou de sécurité où le séjour des personnes est réglementé, et d’interdire le séjour dans tout ou partie du département à toute personne cherchant à entraver, de quelque manière que ce soit, l’action des pouvoirs publics».

Vidéo : Daech expliqué en sept minutes - En bref. Tandis que les récits des exactions perpétrées par l'organisation de l'Etat Islamique (Ei, ou Daech, son acronyme arabe) s'ajoutent les unes aux autres, jour après jour, peut-être avions nous besoin d'un peu de recontextualisation.

Vidéo : Daech expliqué en sept minutes - En bref

LeMonde.fr a produit dans ce but une courte vidéo de sept minutes pour faire le point sur ce qu'est Daech, d'où vient cette organisation terroriste, où elle en est et quels sont les rapports de force dans la région. L'approche est aussi économique, religieuse et étayée par de nombreuses cartes. Pratique. Jean-Pierre Filiu : "Ce n’est pas une armée, ce sont des criminels" - vidéo Dailymotion. Qui sont les jihadistes français ? Qui se radicalise, pourquoi et par quels processus ?

Qui sont les jihadistes français ?

En France apparaissent deux groupes aux ressorts distincts, l’un issu des banlieues et passé par la délinquance, l’autre venant des classes moyennes, le regard tourné vers la Syrie. Les attentats du vendredi 13 novembre 2015, survenus moins d'un an après ceux qui ont visé Charlie Hebdo, posent la question du jihadisme et de son idéologie, mais aussi et avant tout du jihadiste qui passe à l’acte et commet des crimes de sang-froid. Enseignants, chefs d’établissement, animateurs, parents, tous sont confrontés à la difficulté de parler avec les enfants des terribles attentats qui se sont produits dans la soirée du 13 novembre à Paris.

Nous vous proposons ici des liens vers des ressources pour y réfléchir avant ou avec eux, dont plusieurs datent de janvier dernier. Vous trouverez dans cet article : Des dessins et des unes de journaux Des documents destinées aux enfants Des analyses, notamment de psychiatres Des articles de presse Des articles pour contrer les rumeurs Des ressources sonores Des ressources institutionnelles Des ressources syndicales Des questions de pédagogie Des textes pour réfléchir ou échanger Des Cahiers avec des articles en ligne.

Pédagogie. Attentats du 13 novembre 2015 en Île-de-France. Il s'agit des attentats les plus meurtriers perpétrés en France depuis la seconde Guerre mondiale et des premiers attentats-suicides y ayant lieu[5],[6].

Attentats du 13 novembre 2015 en Île-de-France

Contexte Les répercussions des attentats de janvier 2015 et l'opération Sentinelle Un climat de terrorisme latent en Europe Ces attentats surviennent dans un climat terroriste latent dans le pays, depuis les attentats de janvier 2015, avec plusieurs attaques déjouées, cinq attentats selon le premier ministre[7], six d'après Le Progrès[8], dont la fameuse attaque du train Thalys du 21 août 2015, avortée. Dans un discours prononcé par le président de la République à la suite de cette attaque déjouée, François Hollande prévient : « Nous devons nous préparer à d'autres assauts et donc nous protéger. »[9] Attentats du 13 novembre 2015. ATTENTATS DE PARIS - 13 NOVEMBRE 2015. Parler des attentats avec les élèves.

Voici quelques échanges nés des interrogations suscitées par la nécessité d'échanger avec nos élèves sur ces moments douloureux.

Parler des attentats avec les élèves

"En hommage aux victimes, en soutien de leurs proches et pour nous, au-delà d'une seule minute de silence, accordons-nous quinze minutes d’échanges. " Pour initier le dialogue Des ressources sur le site des cahiers pédagogiques Médias sociaux en situation d'urgence et réflexes citoyens. Attentats du 13/11/2015 : ressources pour échanger en classe.

Attentats de Paris du 13 novembre 2015, ressources pour la classe. Académie Orléans-Tours. Dessins de presse profdoc. Revue de presse - 14 Novembre 2015. France. Les attentats à Paris à la une de la presse mondiale. Comment les journaux ont choisi leurs photos de unes sur les attentats. Libération En début de soirée, Libération publie une première version de leur une.

Comment les journaux ont choisi leurs photos de unes sur les attentats

Elle montre des corps recouverts de draps blancs devant le bar Le Carillon, rue Bichat. Attaques à Paris : les rumeurs et les intox qui circulent. Dans le sillage des fusillades à Paris et en région parisienne, de nombreuses réactions de soutien ont émergé sur les réseaux sociaux, mais aussi des rumeurs et de fausses informations.

Attaques à Paris : les rumeurs et les intox qui circulent

Le gouvernement a mis en garde contre la propagation de ces rumeurs et édité un guide de bonne conduite, les #MSGU, ou pratique des Médias sociaux en gestion d’urgence. Voici les principales, ainsi que l’explication de leur caractère erroné. 1. Comment les réseaux sociaux ont couvert les attentats du 13 novembre.

Comment souvent depuis quelques années, la couverture des événements en live passe par avant tout par les réseaux sociaux.

Comment les réseaux sociaux ont couvert les attentats du 13 novembre

Avec les six attaques menées à Paris et près du stade de France (provoquant la mort de 128 personnes), un nombre impressionnant de contenus, des photos et vidéos, a été mis en ligne dans les minutes et les heures qui ont suivi les attentats. Et comme lors des attentats de janvier dernier, tout est parti de messages postés par des anonymes sur Twitter. Les #MSGU : en cas de crise, sur les réseaux sociaux, adoptez le réflexe citoyen ! Si les médias sociaux constituent un nouveau canal de communication pour la puissance publique, leur utilité ne saurait se limiter à cette fonction.

Les #MSGU : en cas de crise, sur les réseaux sociaux, adoptez le réflexe citoyen !

Ils présentent aussi pour elle l’opportunité d’associer les citoyens dans une démarche moins descendante et plus participative, notamment en situation de crise. C’est tout l’objet des #MSGU, ou pratique des Médias Sociaux en Gestion d’Urgence. Pour contribuer à la réflexion après les attentats du 13 novembre 2015. Suite à la vague d'attentats du 13 novembre dans le Xe et XIe arrondissement de Paris et à Saint-Denis, comme après ceux des 7 et 8 janvier 2015 contre la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo et contre un magasin casher à Paris, nous proposons une sélection de ressources universitaires publiées par des spécialistes de géographie et de géopolitique pour contribuer à l'analyse. Nous avons privilégié les ressources en ligne, en accès libre ou via le portail cairn.info. Les ressources les plus récentes sont mises en avant. Si les auteurs sont majoritairement des géographes et des géopoliticiens, ils peuvent être aussi des politistes, anthropologues, sociologues, historiens.

Nous commençons par une sélection de documents clefs.