background preloader

Revue / panorama de presse

Facebook Twitter

Les unes du 16 novembre

5 terroristes français identifiés : où en est l'enquête sur les attentats de Paris ? Ce lundi 16 novembre au matin, les enquêteurs ont identifié quatre des sept terroristes morts vendredi soir.

5 terroristes français identifiés : où en est l'enquête sur les attentats de Paris ?

Ils sont en attente d'informations sur le cinquième, détenteur d'un passeport syrien. Et ils sont toujours sur la piste de Salah Abdeslam. Cet homme de 26 ans qui a loué la Polo retrouvée devant le Bataclan est un membre potentiel du commando et est soupçonné par les enquêteurs d'en être l'artificier. Une opération policière à Bruxelles visant à l'interpeller a eu lieu ce matin. Sans succès. Son frère Brahim Abdeslam, 31 ans, a été identifié comme le kamikaze qui s'est fait exploser Boulevard Voltaire, sans faire de victimes.

L'équipe du Bataclan Deux des trois tueurs de la salle de concert ont pour l’heure été identifiés. #ParisAttacks > la photo de Samy Amimour, l'un des kamikazes identifiés, qui s'est fait sauter au #Bataclan pic.twitter.com/5k03dUg36A— iTELE (@itele) 16 Novembre 2015 L'équipe des terrasses parisiennes L'équipe du Stade de France Rémy Dodet et Violette Lazard.

Etat d'urgence, constitution, Syrie... : les principales annonces de Hollande. 16 Nov. 2015, 17h09 | MAJ : 16 Nov. 2015, 17h50 François Hollande a choisi de s'exprimer pour la première fois lundi après-midi devant le Congrès à Versailles (Yvelines) pour exposer sa riposte après les attentats les plus meurtriers jamais commis en France.

Etat d'urgence, constitution, Syrie... : les principales annonces de Hollande

Voici les principales annonces de son allocution. Etat d'urgence prolongé. «J'ai décidé que le Parlement serait saisi dès mercredi d'un projet de loi prolongeant l'état d'urgence pour trois mois en adoptant son contenu à l'évolution des technologies et des menaces», a déclaré le président de la République, qui a «invité» les parlementaires à «le voter d'ici la fin de la semaine». «La loi du 3 avril 1955 relative à l'état d'urgence prévoit en particulier deux mesures exceptionnelles, l'assignation à résidence et les perquisitions administratives, qui offrent des moyens utiles pour prévenir la commission de nouveaux actes terroristes.

Révision de la Constitution. Attentats de Paris: la plupart des terroristes présumés seraient passés par la Syrie. Attentats: l'enquête progresse en France et en Belgique. Les frères Abdeslam.

Attentats: l'enquête progresse en France et en Belgique

Ce nom premier nom occupe beaucoup les forces de l'ordre à Paris comme à Bruxelles ce lundi. Brahim Abdeslam est l'un des trois frères résidant en Belgique qui intéressent les enquêteurs. Agé 31 ans, ce Français résidant en Belgique, s'est fait exploser dans un restaurant du boulevard Voltaire.Mohamed Abdeslam, d'abord placé en garde à vue, a été relâché. Salah Abdeslam, 26 ans, est visé par un mandat d'arrêt international mais n'a pas encore été arrêté malgré une importante opération de police lundi à Molenbeek. Selon une source judiciaire, cet homme est le titulaire du contrat de location de la voiture dans laquelle les assaillants de la salle de concert du Bataclan sont arrivés sur place. Attentats du 13 novembre : où en est l’enquête ?

Trois jours après la pire attaque terroriste qui ait jamais frappé la France, vendredi 13 novembre, l’enquête s’est déployée de l’Ile-de-France à la Belgique.

Attentats du 13 novembre : où en est l’enquête ?

Parmi les sept terroristes morts vendredi soir, quatre ont été formellement identifiés. Un avis de recherche a été lancé pour retrouver l’un des terroristes, actuellement en fuite. Deux frères impliqués dans les attentats Selon nos informations, les enquêteurs français s’intéressent en particulier à trois frères français résidant en Belgique. L’un d’eux, Brahim Abdeslam, était le kamikaze qui s’est fait exploser vendredi sur le boulevard Voltaire, dans le 11e arrondissement. Contrôlé samedi matin dans une Golf noire par la police française à Cambrai (Nord) dans le cadre des contrôles renforcés aux frontières, il n’a pas été interpellé, et les deux passagers de sa voiture non plus.

Les attentats vus de l'étranger

Attaques à Paris : ce que l'on sait ce lundi soir. Après les attentats de vendredi soir, revendiqués par l’Etat islamique et qui ont fait au moins 129 morts, la France est en état d’urgence.

Attaques à Paris : ce que l'on sait ce lundi soir

Plusieurs des terroristes ont été identifiés. On fait le point sur ce que l’on sait des événements et de l’enquête, lundi soir. • Au moins 129 personnes sont mortes (voir notre article : Qui sont les victimes ?) Après les attentats de vendredi soir à Paris et à Saint-Denis. Quelque 352 blessés, dont 99 graves, sont toujours recensés. La piste d'une quatrième équipe Salah Abdeslam, le frère du kamikaze qui s’est fait exploser au «Comptoir Voltaire» (XIe arrondissement), toujours activement recherché, a bénéficié, selon nos informations, d’un soutien logistique pour quitter la capitale après les attentats. Cinq kamikazes identifiés • Lundi matin, deux nouveaux kamikazes, dont un qui avait déjà été mis en examen dans un dossier terroriste, ont été identifiés, a indiqué le procureur de Paris François Molins.

L'actu ados.