background preloader

Histoire du parfum

Facebook Twitter

Petite histoire du parfum et de la parfumerie (1/4) Sommaire1 Le Moyen-Age et la Renaissance2 Le siècle des Lumières, la Révolution et l’Empire3 Le XXe siècle, jusqu’aux années 604 Des années 70 à nos jours Le Moyen-Age et la Renaissance Du Xe au XVe siècle, les plantes sont principalement utilisées pour leurs propriétés thérapeutiques et désinfectantes contre les épidémies.

Petite histoire du parfum et de la parfumerie (1/4)

Les moines apprennent à utiliser les herbes aromatiques à des fins médicinales. Les bains, pratiqués couramment à cette époque, sont parfumés avec des herbes, et les « boules à parfums » contenant des résines aromatiques, du musc, de l’encens sont utilisées pour leur pouvoir assainissant. L’Italie et l’Espagne, sous l’influence de la culture arabe, sont les principaux centres de commerce et d’échanges où apothicaires, marchands d’épices et d’herbes font circuler leur marchandise. Peu de temps après cette découverte, le premier parfum à porter un nom, l’Eau de Hongrie, à base de romarin et de lavande, sera baptisé ainsi pour la reine Elisabeth de Hongrie. Société Française des Parfumeurs - Histoire du parfum. Introduction.

Société Française des Parfumeurs - Histoire du parfum

Parfum. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Parfum

„Le parfum de cet hiver - Vogue“;affiche par Jupp Wiertz, 1926/27 Un parfum est une odeur ou plus souvent une composition odorante plus ou moins persistante naturellement émise par une plante, un animal, un champignon, ou un environnement. Dans la nature, les parfums sont souvent des messages chimiques et biochimiques, et notamment des phéromones ou phytohormones.

Il peut aussi s'agir de l'émanation d'une substance naturelle (un extrait de fleur par exemple) ou créée ou recréée à partir de différents arômes, solvants et fixatifs destinés à un usage cosmétique ou à parfumer des objets, des animaux ou l'air intérieur. Il est alors généralement fabriqué à partir d'essences végétales et/ou de molécules synthétiques. Étymologie[modifier | modifier le code] Le mot « parfum » est apparu tardivement dans la langue française (aucune mention avant 1528). Les arômes et parfums dans la nature[modifier | modifier le code] Carte publicitaire, 1881. Fragonard. Vers la fin du 14ème siècle, les parfums liquides remplacent progressivement les produits solides.

Fragonard

Les « eaux de senteur », décoctions que l'on avale, sont recherchées pour leurs vertus thérapeutiques. A la Renaissance, la société recourt de plus en plus fréquemment au parfum pour camoufler les effluves peu flatteuses de corps mal lavés. On aime donc les parfums forts et capiteux, suffisamment tenaces pour remplir leur mission de dissimulation : ambre, musc, jasmin, tubéreuse… C'est sans doute une démarche comparable qui se trouve à l'origine de l'engouement venu de Toscane, patrie de la reine Catherine de Médicis, pour les gants parfumés. Les parfums permettent alors de masquer les odeurs peu plaisantes des peaux mal tannées. Cette association entre cuir et parfum est telle que 1656 voit la création de la corporation des gantiers parfumeurs en France. La forte demande de produits parfumés, largement importés d'Italie jusqu'alors, conduit la France à développer sa propre production.

Fragonard. Fragonard. Une « industrie » aussi vieille que l'humanité Si le mot parfum vient du latin per fumum (par la fumée), c'est que, bien avant la mise en œuvre des techniques de parfumerie modernes, les premiers parfums sont obtenus en brûlant du bois, des résines ou des mélanges plus complexes.

Fragonard

L'homme a toujours été exposé à des odeurs et, même si l'étymologie ne constitue pas une preuve en soi, on peut supposer que ses premières découvertes sur sa capacité à en générer de nouvelles se sont faites autour du feu en y jetant des herbes, des feuilles, des branches de telle ou telle espèce végétale. L'usage du parfum est donc contemporain de la création des premières villes et est alors essentiellement à but religieux, pour communiquer avec les dieux ou permettre aux morts de rejoindre le monde de l'au-delà, ceci notamment chez les Egyptiens.

L'Egypte : centre antique du parfum De toutes les grandes civilisations de l'Antiquité, l'Egypte est celle qui marque le plus l'histoire du parfum. Parfums et Senteurs : Histoire du parfum. Antiquité Au sein des civilisations antiques, les matières premières brutes des parfums (fleurs, plantes aromatiques et résines) sont réservées au culte des Dieux.

Parfums et Senteurs : Histoire du parfum

Egyptiens et Grecs brûlent des essences aromatiques (baumes, plantes et résines) en l'honneur des divinités car le parfum exalte alors leur beauté et puissance. Le mot parfum vient d'ailleurs du latin " per fumum " : " par la fumée ". Dans ce contexte de grande religiosité, l'usage des substances odorantes s'intensifie et leurs supports évoluent: fumigations, huiles, baumes, liqueurs fermentées...

Le parfum est également progressivement associé à la beauté féminine grâce à la reine Cléopâtre qui l'utilise en onguents ou en bains parfumés. Moyen-âge Renaissance A la Renaissance, la société recourt de plus en plus fréquemment au parfum pour camoufler les effluves corporelles. Epoque Classique Cette association entre cuir et parfum est si étroite que 1656 voit la création de la corporation des gantiers parfumeurs en France.