background preloader

Pap Ndiaye au LFC ; sitographie, bibliographie

Facebook Twitter

Bibliographie Bibliothèque LFC. Episode 36 : Chicago, Illinois - De Hugh Heffner à Barack Obama du 10 mai 2014 - France Inter. Philippe Colin et Xavier Mauduit reçoivent le journalisteMarc Beaugé et l'historien Pap Ndiaye pour évoquer la capitale de l'Illinois, Chicago .Barack Obama démarra sa carrière politique dans cette ville; il la qualifie de « ville éminemment américaine ». Avant lui, certains l’ont surnommée la « ville aux larges épaules », en référence aux ouvriers immigrés venus travaillés pour l'industrie US. Marc Beaugé intervient dans M, le magazine du Monde, So Foot et dans l'émission de Canal + Le Supplément. Pap Ndiaye est un historien spécialiste de l'Amérique du Nord et intervient à Sciences Po. Il a publié au mois de septembre 2013 "Histoire de Chicago " (avec Andrew Diamond) aux éditions Fayard.

Le site du magazine So Foot Le site du magazine Holiday Le site du magazine Le Supplément. La marche de l'histoire par Jean Lebrun - France Inter. Etre Noir aux Etats-Unis du 20 juillet 2012 - France Inter. Aux Etats-Unis on les appelle les « gens de couleur » ou « Afro américains », ils représentent entre 12% et 13% de la population… Depuis un demi-siècle, ils ont, sur le papier, les mêmes droits que les Blancs… Et pourtant les Noirs Américains comptent deux fois plus de chômeurs dans leurs rangs. L’arrivée d’un président noir à la Maison Blanche il y a quatre ans a-t-elle modifié les contours de la question raciale aux Etats-Unis ?

Le pays est-il véritablement entré dans l’ « ère post-raciale » ? En quoi le parcours d’une vie est-il différent selon qu’on est Blanc ou Noir ? Le coup de coeur littéraire de Marie d'Origny, directrice adjointe du Cullman Center à la New York Public library The Last Days of Old Beijing de Michael Meyer, éd. Walker & Co (avril 2009) « Michael Meyer s'est retrouvé un peu par hasard en Chine après ses années à l'université. "Allô America! " Aujourd'hui Marc Lévy en personne partage les premières impressions de sa journée outre-Atlantique. Pap Ndiaye historien «Si je passe de plus en plus de temps en Afrique, c’est un peu grâce à lui» «Mbembe a influencé celles et ceux qui, comme moi, réfléchissent à la situation des "afrodescendants" d’Europe et des Amériques.

Il dit quelque chose d’essentiel : la situation des Noirs dans le monde dépend en bonne part de la situation de l’Afrique. Même s’ils tournent le dos à l’Afrique, même s’ils ne s’y intéressent pas (ce n’est pas une bonne idée mais c’est leur droit), les Noirs ne peuvent échapper à cela. Ils ne peuvent s’en sortir à l’échelle de l’histoire que si l’Afrique se relève. «Quand j’ai rencontré Achille Mbembe, il y a vingt ans à Philadelphie, il m’a dit en substance : "N’oublie pas l’Afrique ! " Si je passe de plus en plus de temps en Afrique, c’est un peu grâce à lui. Pap Ndiaye historien. Pap Ndiaye : « Aux États-Unis, la société postraciale est une perspective lointaine » Barack Obama avait promis, sans doute un peu vite, l'avènement d'une société postraciale aux États-Unis. Pap Ndiaye, spécialiste de l'histoire sociale des États-Unis, dresse le bilan du président américain dans le domaine des injustices et des violences subies par les Africains-Américains.

Dès sa campagne pour l’élection présidentielle de 2008, Barack Obama avait annoncé qu’il mettrait fin aux injustices économiques, sociales et raciales dont sont victimes les Africains-Américains dans son pays. Si Pap Ndiaye, professeur des universités à l’Institut d’études politiques de Paris, spécialiste de l’histoire sociale des États-Unis, reconnaît certaines avancées, il constate que cette promesse est restée un vœu pieux. Jeune Afrique : Ferguson, Baltimore, tuerie de Charleston… Que révèlent ces événements dramatiques qui ponctuent l’actualité américaine ? La majorité des Américains blancs ne sont pas racistes mais plutôt indifférents aux problèmes raciaux Peut-on dire que l’Amérique est raciste ? Youtube. L’histoire, matériel de récup politique. Édito La vision de l’histoire de France qu’esquissent Nicolas Sarkozy et François Fillon à longueur de discours ne doit pas être prise à la légère, comme s’il ne s’agissait que de propos de campagne sans conséquence, ce fameux «gros rouge qui tache» dont l’ancien président est familier et qu’il sert tous les jours avec générosité.

La place importante tenue par l’histoire dans leurs propos mérite d’être prise au sérieux et analysée. Voilà des hommes qui prétendent aux plus hautes fonctions, et dont on attend qu’ils développent leur manière de se représenter l’histoire, leur manière de donner un sens à leur candidature. Le général de Gaulle et François Mitterrand ne faisaient pas autre chose, eux qui inscrivaient leurs mandats dans l’histoire longue du redressement national ou de la construction européenne. A lire le «Libé» des historiens du jeudi 6 octobre 2016 Pap Ndiaye historien, spécialiste de l’Amérique du Nord (Sciences-Po Paris) Pap Ndiaye : son actualité sur France Inter. Né le 25 octobre 1965 à Antony, Pap Ndiaye est historien, spécialiste de l'Amérique du Nord et de la condition noire. De père sénégalais, frère de l’écrivain Marie Ndiaye, il est élevé par sa mère française.

Brillant élève des lycées Lakanal et Henri IV, puis de l'Ecole normale supérieure de Saint-Cloud, il est agrégé d'histoire et titulaire d'un doctorat de l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il se définit comme un pur produit de la méritocratie républicaine. De 1991 à 1997, il séjourne aux Etats-Unis pour les besoins de sa thèse sur le groupe industriel DuPont de Nemours. C’est pendant ce séjour, parce qu’il est sollicité pour adhérer à une association d’étudiants noirs, qu’il s’interroge sur la part africaine de son identité. De retour en France, il va devenir un des pionniers des "Blacks studies" en se consacrant à la question noire et à l’étude de la discrimination raciale.

Bibliographie sélective Biographie de la Documentation de Radio France, avril 2014. Pap Ndiaye : “Aux Etats-Unis, la ségrégation est souvent plus forte que dans les années 60” - Idées. La question noire n’a pas été au centre de la campagne présidentielle américaine. Pourtant, la situation des Afro-Américains les plus pauvres ne cesse de se dégrader. Spécialiste des Etats-Unis, l’historien Pap Ndiaye, maître de conférences à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, voit en Barack Obama un défenseur de la cause noire très différent des traditionnels élus de la communauté noire. Télérama : Barack Obama est, pour les Américains, le premier « président noir ». En France, on dirait plutôt « métis ». Martin Luther King, lui aussi, était métis…Pap Ndiaye : Oui, les élites afro-américaines sont, en général, des élites métisses. A quelles grandes figures de l’histoire noire américaine se rattache Barack Obama ? Que lui reprochait le révérend Jesse Jackson, lui-même plusieurs fois candidat à l’investiture démocrate ?

Dans la campagne d’Obama, la question noire n’a pas été centrale… Pap Ndiaye : C’est exact. L’école, donc. Ndiaye. Livres : - Du nylon et des bombes . Du Pont, l'État et le marché, 1900-1970, Paris, Belin, 2001, 400 p. paru en langue anglaise chez Johns Hopkins University Press (Nylon and Bombs: Du Pont and the March of Modern America, 2007). - La condition noire . Essai sur une minorité française, Calmann-Lévy, 2008, 436 p. Prix Jean-Michel Gaillard des "Rendez-vous de l'Histoire" de Blois (2008). Edition de poche en septembre 2009 (Gallimard, collection Folio).

Plus de quarante compte rendus dans la grande presse et les publications scientifiques françaises et étrangères. - Les Noirs américains. Traduction en japonais. - Histoire de Chicago, Paris, Fayard, 2013, 516 p. Livre co-dirigé : avec Jean Heffer et François Weil, La démocratie en Amérique au XXe siècle, Paris, Belin, 2000, 319 p. contributions à des ouvrages collectifs : "L'histoire afro-américaine", dans Jean Heffer et François Weil (sous la direction de) Chantiers d'histoire américaine, Paris, Belin, 1994, p. 273-307.

Article de valorisation :