background preloader

Vision EMI par P Duplessis

Facebook Twitter

EMIcalement vôtre ? Introduction Le 18 septembre dernier, le CSP (Conseil Supérieur des Programmes) rendait sa copie concernant les nouveaux programmes à venir pour la rentrée 2016 à la Ministre de l’Éducation nationale1.

EMIcalement vôtre ?

La précédente proposition publiée le 9 avril 20152 et les Éléments explicatifs au projet de programme du cycle 4 parus le 5 mai 2015 et mis à jour le 19 juin 20153 avaient provoqué de nombreuses critiques chez les professionnels de l’information-documentation4. Une partie du corps des professeurs documentalistes s’était mobilisée au début du mois de juin 2015, via notamment les réseaux sociaux, pour dénoncer l’absence totale du professeur documentaliste dans ces nouveaux programmes. 1. La place et le rôle du professeur documentaliste Avant toute chose, rappelons que ces nouveaux programmes sont en lien avec le nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture (S4C). 1.1. 1.2. Pour ce qui est du cycle 4, le constat est le même. 2. Ainsi que dans celle du cycle 414 : 2.1. Partie 3- Les enjeux économiques et industriels de la stratégie du numérique. 3.1- Petit historique de la stratégie numérique La stratégie numérique du Ministère, nous l'avons vu, prend officiellement racine dans le discours de Vincent Peillon prononcé le 13 décembre 2012.

Partie 3- Les enjeux économiques et industriels de la stratégie du numérique

L'argument principal qui est développé est que l’École ne peut pas rester « spectatrice » d'une société remodelée en profondeur et de manière accélérée par le numérique. La refondation de l’École est donc liée à l'essor du numérique qui lui « offre une opportunité unique ». Pour ce faire, une « véritable stratégie » est adoptée, qui va s'engager dans un cycle pluriannuel à partir de plusieurs priorités, dont la création d'un service public de l'enseignement numérique, la clarification des compétences entre l’État et les collectivités territoriales, la coopération entre les acteurs privés du numérique et de l'édition, l'enseignement du numérique dès le collège et la réforme des programmes... Depuis, la communication du Ministère permet de suivre pas à pas l'aménagement de ce plan. Partie 2- L'EMI dans la stratégie numérique. 2.1- Canopé et le CLEMI, leviers de la transition numérique La mise en place de la stratégie numérique impulsée par le Ministère impliquait, comme le soulignait aussitôt l'IGEN Michel Reverchon-Billot dans une intervention devant les IATICE en février 2013, « une nouvelle forme de gouvernance réunissant la Dgesco et les opérateurs (Onisep, CNED, CNDP...) »1.

Partie 2- L'EMI dans la stratégie numérique

S'agissant de ces réorganisations de services, rappelons que la refondation du CNDP, épinglé par la Cour des comptes en février 2014, a été voulue et conduite pour l’adapter aux exigences du service public du numérique éducatif. Le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, répondant aux rapporteurs de la Cour, avoue que « le CNDP est apparu comme un des principaux opérateurs d’appui à la mise en œuvre de la stratégie visant à « Faire entrer l’école dans l’ère du numérique »2. Partie 4- Les professeurs documentalistes et l'EMI. 41- Rôle assigné par l'institution aux professeurs documentalistes Le CLEMI, opérateur historique de l'éducation aux médias en France, a été très tôt désigné pour être celui de l'EMI.

Partie 4- Les professeurs documentalistes et l'EMI

Si cet élargissement des compétences fondé sur une continuité de service peut paraître naturel à certains, il est pertinent de se demander si le même raisonnement pourrait être tenu s'agissant des professeurs documentalistes. Après tout, n'ont-ils pas été jusque là les acteurs pédagogiques in situ de l'éducation à l'information ?

La question porte ainsi sur l'attribution, par le ministère, du rôle éventuel que pourrait – ou devrait – jouer le professeur documentaliste dans l'EMI. Son expertise pédagogique et didactique est-elle reconnue et mise au service de ce nouveau champ éducatif ? Pour le savoir, nous avons interrogé les textes institutionnels accompagnant l'émergence de l'EMI depuis ses origines. Avant le Référentiel des compétences professionnelles (juillet 2013) Bilan : une position intenable. L’Éducation aux médias et à l'information (EMI) et la stratégie numérique : Le choc des cultures (Partie 1) L'EMI s'implante très vite dans le paysage éducatif, en témoignent son entrée dans la Loi d'orientation de 2013, précédée d'une conférence nationale, et la relance du CLEMI.

L’Éducation aux médias et à l'information (EMI) et la stratégie numérique : Le choc des cultures (Partie 1)

Cette rapide évolution se répercute tout naturellement dans l'univers des professeurs documentalistes : la mention de l'EMI dans le référentiel métier en 2013, un dossier dans SavoirsCDI1, deux numéros de Médiadoc2 et la parution d'un classeur de fiches pédagogiques dédiées3, au point de bousculer les habitudes et d'interroger une nouvelle fois les objets d'apprentissages info-documentaires et l'avenir de la profession.