La Tragédie et la Comédie au XVIIe : Le Classicisme

Facebook Twitter

Le classicisme. Le Classicisme constitue une étape dans l’histoire des arts et des lettres, et appartient à différentes époques suivant les disciplines et les traditions culturelles : le siècle de Louis XIV dans l’architecture et la peinture, la fin du xviie siècle dans la littérature, l’essentiel du xviiie siècle dans la musique.

Le classicisme

Dans cette limite, le Classicisme porte une doctrine et institue des règles ; il produit une esthétique. L’observation de la Nature, le goût des compositions équilibrées sont les fondements du Classicisme dans les arts plastiques. En littérature prime la pureté : pureté morale dans la recherche de la clarté et de la raison ; pureté formelle avec le respect d’une langue fixe et de certaines conventions – comme celle, au théâtre, des « trois unités » (temps, lieu, action). Voltaire. Écrivain français (Paris 1694-Paris 1778).

Voltaire

Voltaire, l’un des philosophes des Lumières les plus importants, a connu une vie mouvementée marquée par l’engagement au service de la liberté. Travailleur infatigable et prolixe, il laisse une œuvre considérable et très variée qui touche à tous les domaines, renouvèle le genre historique et donne au conte ses lettres de noblesse. Famille. Cours en ligne - tragédie et comédie au XVIIème siècle. La tragédie classique au XVIIème siècle. A partir de ce canevas, le dramaturge inspire aux spectateurs des sentiments de crainte, de terreur et de pitié.

La tragédie classique au XVIIème siècle

Il expose les contradictions, la misère et la grandeur de la condition humaine. Les contraintes liées à l’élaboration du théâtre classique au XVIIe siècle sont inspirées du théâtre grec et notamment des théories développées dans la Poétique d’Aristote. -1 - Le point sur la Poétique d’Aristote Ce sont les humanistes du XVIe siècle qui ont redécouvert la Poétique d’Aristote, peu connue au moyen-âge. Seul le premier livre qui se rapporte à l’épopée et la tragédie a pu être conservé.

Théâtre classique. Le Théâtre à l'époque classique (XVIIe siècle) Daniel Maher Le théâtre du XVIIe siècle s'inspire directement de l'Antiquité gréco-latine.

Théâtre classique

La conception du théatre est fortement influencée par la Poétique d'Aristote (Grec du IVe s. av. J. Tableau comparé de la tragédie, de la comédie classique et du drame romantique - Fenêtres Sur Cours de LettreS. Les règles du théâtre classique du XVIIe siècle. Repères - collège Contexte historique : le Cardinal de Richelieu est le principal ministre de Louis XIII dès 1624 et le reste jusqu'à sa mort (en 1642).

Les règles du théâtre classique du XVIIe siècle

Le Cardinal Mazarin lui succède alors, pendant la jeunesse de Louis XIV. En 1661, âgé de 23 ans, Louis XIV règne enfin (jusqu'à sa mort, en 1715). La création des règles : A partir de 1630 environ, le pouvoir (exercé par Richelieu puis Mazarin et Louis XIV) cherche à éviter toute instabilité politique et souhaite s'affirmer, même au niveau culturel. Des Académies sont alors créées dans chaque art (par exemple, l'Académie française en 1635).

Molière

Pierre Corneille. La tragédie. 1.

La tragédie

Temps et lieux. Début et fin. La tragédie est née en Grèce au VIe siècle avant J.C. C'est une genre étroitement lié à la mythologie gréco-latine, à l'idée de destin et de liberté. LES GENRES LITTÉRAIRES. Si la notion de type de texte est assez claire (le texte se définit en fonction de son intention et de son type d'organisation ; voyez notre tableau), la notion de genre littéraire est plus floue : chaque époque définit sa notion de genre selon les attentes des lecteurs et les idéologies dominantes.

LES GENRES LITTÉRAIRES

Néanmoins, dans chaque grand genre (roman, poésie, théâtre, argumentation), certains textes obéissent à un système d'énonciation comparable, sont traversés d'un même registre (l'impression particulière ressentie par le lecteur) ou traitent des thèmes convergents. On se tiendra à cette définition sommaire pour recenser les genres littéraires les plus fréquents, sans oublier que le propre de l'écrivain est de faire voler en éclat les prétendues barrières entre les genres.