background preloader

Pokemon Go

Facebook Twitter

«Pokémon GO»: Une «arène» de combat installée au Bataclan fait polémique. Pokémon Go expliqué par des ados. Fin du concours: les Suédois ont la meilleure histoire sur «Pokémon Go» Connaissez-vous la charmante localité d’Insjön, où vivent un peu plus de 2.000 Suédois dans le centre du pays? Il y a peu de chance que ce soit le cas, car la petite ville est surtout connue pour être le lieu de naissance de deux chaînes de magasins fondés il y a plus de cent ans.

Et bien malheureusement pour ses habitants, Insjön a débarqué en tête de la presse web ces derniers jours à cause d’une drôle d’histoire. Comme le raconte le site The Local, vendredi 12 août, en pleine nuit, alors que deux adolescents chassent des Pokémon grâce à l’application qui a trusté la une des médias tout l’été, ils font une découverte pour le moins effrayante: «Au lieu de trouver un Pikachu ou un Carapuce, ils se sont vite retrouvés face à face dans le parc avec un couple qui semblait à peine plus réel.» Cette histoire, complètement surréaliste, vient conclure un concours médiatique complètement fou. Strasbourg: La police va chasser les chasseurs de Pokémon. Pour ou contre Pokemon go ? Analyse d’un phénomène ! | Zeboute' Blog. Le phénomène de Pokemon Go a envahi la planète entière. En moins de 2 semaines, ce jeu est devenu l’application téléchargée de tous les jeux vidéos.

S’en réjouir, ou s’en inquiéter ? Le journal Le Monde, pour expliquer ce phénomène, a trouvé un nouveau mot : le « phéméglo » : « Phénomène médiatique mondial ». Analyse à chaud d’un tsunami planétaire … Apocalyptiques contre intégrés de la modernité. Pokemon Go est un jeu utilisé avec un smartphone, utilisant la réalité augmentée : je dois trouver dans la vie réélle ( dans la rue, un parc ) des icones graphiques ( pokemon ) à collectionner et faire grandir. Alors, ce jeu, une bêtise ou une façon nouvelle de s’approprier l’espace urbain ? Les avis sont tranchés, et vous le lirez sur les réseaux sociaux. La réaction n’est pas surprenante, même devant un phénomène nouveau et si soudain : devant les nouveaux usages technologiques, Umberto eco avait déjà catégorisé ces 2 réactions : les apocalyptiques et intégrés. La manipulation des masses ? Next ! Bulletin d'actualité CERTFR-2016-ACT-031.

Affaire suivie par : Objet : Bulletin d'actualité CERTFR-2016-ACT-031 Lancé courant juillet par la société Niantic, le jeu Pokémon Go est depuis devenu un phénomène de société, au point d'être installé sur plus de 75 millions de terminaux mobiles dans le monde. Certains acteurs malveillants ont rapidement tenté d'exploiter la popularité du jeu à des fins criminelles. Certaines précautions s'imposent donc avant de pouvoir tenter de capturer un Dracaufeu ou un Lippoutou sans porter atteinte à la sécurité de son ordiphone. Applications malveillantes Des sociétés spécialisées en sécurité informatique ont mis en évidence la présence de nombreuses fausses applications se faisant passer pour une version officielle du jeu. Niveau de permissions demandées par l'application La version initiale du jeu sur iOS présentait un problème au niveau de la gestion des permissions. Collecte de données personnelles Pokemons et BYOD Recommandations Documentation Pokemon Go is a huge security risk : 01 août 2016.

Sortie en France de Pokémon Go : journal de bord d’une intense journée collaborative au Champ de Mars (24/07/2016, Paris) Pour la sortie officielle du jeu Pokémon Go en France, le dimanche 24 juillet 2016, un impressionnant rassemblement de joueurs s’est organisé au Champ de Mars. Journal de bord d’une formidable expérience collaborative. Arrivée sur place en début d’après-midi, des centaines de joueurs étaient déjà présents. Me repérant sur la carte, je me dirige vers les nombreux leurres collaboratifs (ces objets attirant les Pokémon vers un endroit donné, visibles par tous les joueurs, durant 30 minutes).

Sans surprise, à part les touristes, beaucoup de monde était en chasse au trésor. Rapidement, les premières conversations avec des joueurs débutent, au gré des rencontres. Nous continuons notre route, rejoints par d’autres joueurs se dirigeant vers les leurres, de plus en plus nombreux, au pied de la Tour Eiffel. Quelle ambiance ! J’étais prise par le jeu de l’expérience sociale collaborative. Lorsqu’un Pokémon rare est apparu, l’ambiance était frénétique. Pokémon Go, c’est l’occasion de : Le phénomène Pokémon Go engendre des situations juridiques inédites | Caroline Chazard. C'est l'évènement de cet été, l'application Pokémon Go de Niantic en association avec Nintendo a envahi plusieurs pays, dont la France depuis le 24 juillet 2016.

Le jeu en réalité augmentée, téléchargé entre 50 et 100 millions de fois sur le Play Store de Google, continue à aligner les records. Néanmoins, de nombreux faits divers, plus ou moins cocasses, ont révélé les risques liés à l'utilisation de Pokémon GO et de la réalité augmentée. Déjà dans le viseur des juristes depuis plusieurs années, cette technologie vient de se démocratiser avec ce jeu et le droit devra rapidement accompagner ce phénomène de société afin d'éviter les débordements.

Atteinte à la propriété privée Une des particularités de Pokémon GO est l'utilisation de la réalité augmentée, une technologie permettant la superposition d'informations sur le monde réel, en l'occurrence un Pokémon sauvage que le joueur doit attraper. Atteinte à la vie privée de l'utilisateur Atteinte potentielle à la vie des affaires. Pokémon go : analyse d'un phénomène planétaire. Pokémon Go ou la chasse… aux données personnelles des joueurs. Le jeu de réalité augmentée lancé sur le marché français le 24 juillet dernier compte déjà 11 millions d’adeptes dans le monde.

Les dangers du jeu sont dénoncés chaque jour : accident de voiture, découverte d’un cadavre, mouvement de foule… Les règles du safe play énoncées par les conditions de service laissent sans voix : « Vous vous engagez conjointement à votre utilisation de l’Application, à ne pas infliger de détresse émotionnelle à d’autres personnes, ni humilier d’autres personnes (publiquement ou autrement), ni menacer ni agresser d’autres personnes, ni entrer sur une propriété privée sans autorisation, ni usurper l’identité d’une autre personne ou représenter faussement quelque autre personne, titre ou entité, ni de vous engager dans une quelconque activité pouvant entraîner des blessures, la mort… » (Version du 1ᵉʳ juillet 2016) Cela n’a pas empêché la transformation d’une propriété privée en arène au Canada !

Les dresseurs et le chasseur.