background preloader

Cdiforever

Facebook Twitter

Jérome

professeur de francais

Bibliographie louis. Index. Bibliographie Lenny. CDI - LYCEE LA SALLE ST NICOLAS - Aménagement d'un jardin à la française. CDI - LYCEE LA SALLE ST NICOLAS - Un nouveau jardin à  la française au château de Maintenon. Jardin a la franaise. Les jardins à la française. JARDINS A LA FRANCAISE. Jardin à la française. Le jardin régulier ou jardin classique est un jardin avec des garnitures et des agréments, expression du classicisme dans l'art des jardins, autrement dit la recherche de la perfection formelle, d'une majesté théâtrale et d'un goût du spectacle.

Son vocabulaire esthétique, végétal et sa statuaire sont directement inspirés des jardins du nord de l'Italie. Mais, dotés en général d'une superficie plus grande, ils font entrer le paysage dans le jardin tout en conservant le souci de la perfection formelle : terrassés, réguliers, souvent linéaires, faisant une large place aux jeux d'eau, ils comportent des aménagements lourds (hydraulique des canaux et bassins, orangeraie, pavillons ) et font montre d'une taille savante des végétaux (l'art topiaire).

Le jardin classique culmine au XVIIe siècle avec la création pour Louis XIV des jardins de Versailles qui deviennent une référence pour les cours d'Europe[1]. Les lois de composition[modifier | modifier le code] Jardins de la Fontaine Autres. Les plus beaux jardins de France - Le Jardin à la Française. L’origine du style « jardin à la française » Le style du jardin à la française, si caractéristique aujourd’hui, a pris toute son ampleur avec le célèbre maître de l’art des jardins, André Le Nôtre et la conception des jardins de Vaux le Vicomte puis des Jardins de Versailles. Mais ses origines sont en réalité italiennes. En effet, les artistes italiens invités à la cour de François 1er puis à celle d’Henri II, apportèrent un raffinement dans tous les domaines des arts.

Ils influencèrent le goût de la noblesse, et Catherine de Médicis, mariée à Henri II et italienne de naissance y contribua largement. Le style « jardin à la française » : Topiaires et architectures végétales Sur le sol français, les jardins furent plutôt réalisés sur d’immenses superficies au terrain remodelé et aplani tout autour des demeures. Le style « jardin à la française » : Parterres et broderies Les parterres habillent les jardins à la française comme les mixed-border garnissent les jardins à l’anglaise. Le jardin à la Française. Le jardin à la Française Le jardin à la Française en opposition au jardin anglais porte à son apogée l'art de l'ordre et de la symétrie.

Un art majeur voulu par le Roi Soleil et mis en pratique par un jardinier d'exception : André Le Notre. Si l'organisation type du Jardin à la Française est fixée dès le milieu du XVIe siècle par Philibert de l'Orme au Château d'Anet, l'art du jardin classique ne prend vraiment ses lettres de noblesse que sous l'impulsion de Louis XIV au 17e siècle. Jusqu'alors, et à quelques rares exceptions près, les jardins étaient enclos sur le modèle médiéval. Avec le couronnement de Louis XIV et ses rêves de magnificence, le jardin revêt un enjeu politique. Le Jardin Français n'est donc plus seulement un lieu de promenade et de culture potagère, il est le prolongement du château et à ce titre, il se doit de répondre aux critères de l'architecture de la demeure.

Lire aussi Le jardin anglais Création d'un jardin Un jardin tout en longueur Un jardin à mi-ombre. Les Jardins à la française. Le pavillon Français Ce pavillon est dit « Français » parce qu’il se trouve au centre d’un de ces jardins réguliers que l’on commença alors à appeler « français » par opposition à la vogue naissante des jardins anglais. Édifié par Gabriel en 1750, c’est l’une des premières créations de Louis XV à Trianon, ce domaine pour lequel il éprouva dès l’enfance une grande attirance. Il est constitué d’un vaste salon circulaire flanqué de quatre petites pièces servant de boudoir, de réchauffoir, de cuisine et de garde-robe.

En compagnie de la marquise de Pompadour, le roi venait s’y reposer, écouter de la musique après ses visites au jardin botanique ou après avoir pris une collation au salon Frais tout voisin. Le pavillon Frais Louis XV, qui appréciait la vie intime de Trianon, décida en 1749, sous l’impulsion de la marquise de Pompadour, d’établir une ménagerie à proximité.

De part et d’autre du pavillon, se trouvaient deux allées d’arcades en treillage sur fond de charmille. Jardin à la française. « Jardin à la française » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior Le jardin à la française ou jardin classique est un type de jardin d'agrément créé au XVIIe siècle par des architectes jardiniers dont le plus connu est André Le Nôtre. Celui-ci aménagea notamment les jardins du château de Vaux-le-Vicomte, pour Nicolas Fouquet, et du château de Versailles, pour Louis XIV. Description[modifier | modifier le wikicode] Le jardin à la française, héritier du jardin à l'italienne, a une ambition esthétique et symbolique. Il porte à son objectif de corriger la nature pour y imposer la symétrie. Il exalte dans le végétal, le triomphe de l'ordre sur le désordre, de la culture sur la nature sauvage, du réfléchi sur le spontané.

Il s'oppose au jardin à l'anglaise, aux allées courbes, dans lequel on ne cherche pas à dompter la nature. Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode] Liens externes[modifier | modifier le wikicode] Le jardin à la française : un modèle d'harmonie. Le jardin à la française ou jardin classique est un jardin aménagé selon des règles de proportions et de symétrie, dans lequel les formes géométriques priment sur les éléments naturels. Ce style de jardin, qui a connu son apogée au XVIIème siècle, est un modèle dont les jardiniers peuvent s’inspirer pour créer un espace aux lignes harmonieuses. Présentation Le jardin à la française, tel que ceux créés par André Le Notre sous le règne du Roi Soleil, exprime la volonté de corriger la nature pour y imposer de l'ordre et de la symétrie.

Ce modèle français, qui a été imité par de nombreuses cours royales européennes, est aujourd’hui encore la référence ultime de la maîtrise paysagère. Les premiers jardins à la française datent du XVIème siècle : ils s’inspiraient des jardins italiens de l’époque et se caractérisaient par la recherche de la perfection, d’une maîtrise sur la nature et par l’utilisation de figures géométriques et de surfaces d’eau intégrées à la végétation.