background preloader

11 septembre 2001-2021 : rôle des médias

Facebook Twitter

Le 11 septembre 2001, les États-Unis ébranlés. Il y a vingt ans, les États-Unis étaient frappés par un attentat terroriste inédit par sa forme et par sa violence. L’événement a marqué la mémoire occidentale. Le 11 septembre 2001 est probablement devenue une date clef de la période contemporaine. D’ailleurs, certains analystes et hommes politiques se sont risqués à rapprocher cette catastrophe de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor, le 7 décembre 1941[1]. Certes, comparaison n’est pas toujours raison, d’autant que la formule offre indéniablement un raccourci utile pour qui cherche un effet de communication. Toutefois, elle n’en témoigne pas moins de l’impact de cette tragédie sur la conscience collective. Cette infographie revient donc sur le choc vécu lors de cette journée mais aussi sur ses conséquences humaines et, à plus long terme, géopolitiques.

Jérémie Halais – 2020 – LaContempo.fr WordPress: J’aime chargement… « 11-Septembre. Une histoire orale », de Garrett M. Graff : les extraits exclusifs du sidérant récit de la journée du 11 septembre 2001. « 11-Septembre. Une histoire orale » (The Only Plane in the Sky. An Oral History of 9/11), de Garrett M. Graff, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jérôme Schmidt, Les Arènes, 530 p., 24,90 €, numérique 14 € (en librairie le 9 septembre). Au cours des vingt dernières années, beaucoup de choses ont été écrites, dites, filmées sur les attaques terroristes lancées aux Etats-Unis par l’organisation terroriste Al-Qaida le 11 septembre 2001, leur origine, leur déroulé, leurs répercussions militaires et géopolitiques sur l’Amérique et le reste du monde. Jusqu’à aujourd’hui, personne n’avait jamais rassemblé les souvenirs des acteurs, témoins directs ou indirects, pour raconter l’histoire de ce qui s’est passé ce jour-là Journaliste spécialisé dans les domaines du contre-terrorisme, de la cybersécurité et du renseignement, Garrett M.

11 septembre l'enquête : un podcast original France Inter. Vingt ans après les attentats du 11 septembre 2001, perpétrés à New York au World Trade center, visant les tours jumelles, et qui ébranlèrent les Etats-Unis comme le monde entier, Grégory Philipps, correspondant de France-Inter aux Etats-Unis, revisite l’évènement le plus tragique du XXIe siècle sinon de l’histoire. Il est parti retrouver les rescapés, les pompiers, les enquêteurs du FBI et de la CIA pour comprendre comment, depuis l'Afghanistan, en moins de deux ans de préparation, avec un budget estimé à environ 500 000 dollars, l'organisation Al-Qaïda a pu mener ses attaques qui allaient changer la face du monde.

Il souhaitait également raconter les vies brisées, les failles des services de renseignement, le procès impossible des commanditaires… En redonnant la parole aux victimes, à celles et ceux qui ont vécu l'évènement au plus près, on mesure combien ce 11 septembre 2001 a marqué nos vies et a représenté un tournant de notre histoire contemporaine. ENTRETIEN. Romain Huret, historien spécialiste des Etats-Unis : "Les attaques du 11 septembre 2001 sont un choc absolu pour l’Amérique !"

L'essentiel Historien spécialiste des Etats-Unis, directeur du Centre d’études nord-américaines à l’école des Hautes Études en Sciences Sociales, Romain Huret évoque l’Amérique "béatement optimiste" d’avant les attentats et dresse la liste des bouleversements survenus dans l’équilibre mondial depuis cette funeste date. À quoi ressemblaient les Etats-Unis au moment des attentats du 11 septembre 2001 ? C’était un pays extrêmement joyeux, prospère et optimiste. Il ne faut pas oublier que les années 90 avaient marqué la fin de la guerre froide et la victoire définitive des Etats-Unis avec la chute de l’empire soviétique.

À ce moment-là de l’histoire, l’idée qui s’impose est que le modèle américain va se propager à toute la planète. Les Américains vivent alors une période de prospérité économique sans précédent : le salaire minimum explose, le plein-emploi est au rendez-vous, on a l’impression que la croissance est éternelle. Pouvait-on s’attendre à une attaque d’une telle ampleur ? 11 septembre 2001 : les six heures de direct de David Pujadas | la revue des médias. Lorsqu'il prend l’antenne ce 11 septembre 2001, David Pujadas vient tout juste d’arriver à France 2, après avoir passé plusieurs années sur LCI. Il va présenter le 20 Heures pendant seize ans sur la chaîne publique, et anime aujourd'hui le « 24 H Pujadas » sur LCI. Au moment où vous arrivez à France Télévisions le 11 septembre 2001, il n’y a rien de spécial, c’est une journée comme les autres ?

David Pujadas : Oui, c'était une journée absolument comme les autres. Le matin, nous avons défini un menu pour le journal de 20 heures. Dans l’actualité, il y a l’attentat réalisé contre le commandant Massoud dans le nord de l'Afghanistan deux jours plus tôt. Je suis à France Télévisions depuis un peu plus d'une semaine, c’est vraiment le démarrage. Ce jour-là, une équipe de Canal+ vous suit pour « +Clair », l’émission média diffusée à l’époque par la chaîne. Je me souviens très bien de ce moment. Vous dites : « Ouah, c’est génial », ce qui a vous a été souvent reproché par la suite. Bien sûr.