background preloader

WEB 2.0

Facebook Twitter

Articles et réflexions sur le Web 2.0

Les fiches pratiques du CECIL pour réduire les risques liés à la surveillance. Les multiples révélations d’Edward Snowden concernant les dérives des programmes de surveillance de la NSA ont bien montré que les États-Unis et leurs alliés (mais ce ne sont malheureusement pas les seuls) écoutent et traitent massivement les informations de gouvernements étrangers, d’entreprises et de citoyens (majoritairement non américains) souvent par l’intermédiaire de compagnies telles que Microsoft, Yahoo, Google, Facebook, AOL, Apple… En plus de cette surveillance étatique, un utilisateur peut aussi être la cible d’entreprises commerciales et de pirates informatiques mal intentionnés.

Les fiches pratiques du CECIL pour réduire les risques liés à la surveillance

Conformément à son objet social de protection des individus face aux risques de l’informatique, le CECIL vous propose un recueil de fiches pratiques pour découvrir, pas à pas, des outils visant à mieux maitriser les informations exposées, protéger la vie privée et les libertés fondamentales. Lire la suite. Les acteurs d'un site internet. Acteurs de l'internet 2.

Les acteurs d'un site internet

Les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) Les fournisseurs d’accès à Internet sont définis à l’article 6.I.1 comme les « personnes dont l’activité est d’offrir un accès à des services de communication au public en ligne ». Il s’agit des sociétés offrant une connexion au réseau Internet. Les FAI bénéficient d’une « irresponsabilité » de principe ( art. Le régime de responsabilité des FAI du fait de leur activité ne semble pas poser de problème. .  Affaire Free : TGI Paris, 3ème ch., 5 février 2008 Les juges ont reconnu la qualité de FAI de Free dans une affaire qui l’opposait au syndicat national de l’Edition (SNE) et à certains éditeurs qui lui reprochaient de reproduire et mettre à disposition des bandes dessinées protégées par le droit d’auteur. . * Le cache est un procédé technique permettant de faciliter la communication sur les réseaux. 13 février 2015. Fenêtresur : les outils du web et leur tutoriels + séances.

Le Web 2.0 peut-il être considéré comme un MOTIF ? Approche critique du concept à partir d’une relecture du texte de T. O’Reilly. 1 Les ouvrages et articles sur le Web 2.0 sont très nombreux, aussi bien dans la littérature francoph (...) 2 Bien qu’il ne s’agisse pas d’un texte de « recherche », le statut d’O’Reilly, éditeur influent dans (...) 1Formalisé pour la première fois en 2005 par Tim O’Reilly dans un article (publié sur son blog) intitulé What is Web 2.0 ?

Le Web 2.0 peut-il être considéré comme un MOTIF ? Approche critique du concept à partir d’une relecture du texte de T. O’Reilly

(O’Reilly, 2005), le Web 2.0 a fait l’objet d’une production littéraire dense, aussi bien dans le monde « grand public » (Gervais, 2007 ; Fayon, 2008 ; Hussher F. X., Hussher C. et Carrasco, 2006) que dans le monde académique (Lefebvre, 2005 ; Morand, 2005 ; Rebillard, 2007)1. Nous proposons, dans cet article, de revenir sur ce texte fondateur, non pour donner une autre définition de ce qu’est le Web 2.0, mais pour en avoir une lecture politique2. 3 Voir par exemple le livre blanc de Digimind sur l’utilisation des outils Web 2.0 appliqués à la vei (...) 4Or, ce texte nous apparaît également fortement politique. Le MOTIF 9Cette idée directrice, P. Web 2 0 de Jean Tillinac. Web 2.0 : la révolution par les usages. Web 2.0, un terme à la mode mais qui ne fait pas l'unanimité.

Web 2.0 : la révolution par les usages

A l'origine du terme : Tim O'Reilly. Dans son article fondateur (What is Web 2.0), il redéfinit l'Internet non plus comme un média (où les sites Web sont autant d'îlots d'informations isolées) mais comme une plate-forme : un socle d'échanges entre les utilisateurs (l'auteur parle d'intelligence collective) et les services ou les applications en ligne. Précisons que nous parlons bien ici de l'Internet que nous connaissons tous, mais auquel on aurait rajouté une dimension collaborative, où un certain nombre de concepts novateurs que nous détaillerons dans cet article (blogs, wiki, tags, réseaux sociaux...) viennent progressivement enrichir des services existants pour former un tout révolutionnaire, dans une logique d'évolution permanente.

La fin de l'Internet tel que nous le connaissons Voilà près de 10 ans que l'Internet que nous connaissons est apparu. En 10 ans, que s'est-il passé ? Révolution ?