background preloader

Les énergies renouvelables

Facebook Twitter

Le barrage de Vouglans. Barrage de Vouglans, son histoire, sa technologie, sa gestion texte : Bernard Hostache I.

Le barrage de Vouglans

L’histoire La rivière d’Ain La rivière d’Ain, souvenir de son ancien nom « le Dain », naît d’une belle et abondante source vauclusienne au coeur du Jura français, près de Nozeroy, à 700 mètres d’altitude. Elle traverse le plateau de Champagnole puis, coulant vers le sud-ouest, s’encaisse à partir du Saut de la Saisse dans des gorges de 90 km de longueur.

Le lit de l’Ain a une pente assez régulière qui oscille entre 1 et 3 %. L’implantation du barrage Le site du barrage est très bien situé, en tête des gorges de l’Ain. Submersions La retenue a submergé 1600 ha de terrains répartis sur treize communes, dont 400 ha seulement étaient productifs. Le village du Bourget avec son hameau de Bellecin. La construction du barrage de Vouglans a mis 150 personnes dans l’obligation de quitter leur foyer et ces terres inégalement fertiles. La réalisation du barrage et de l’usine 1970 Mise en service du groupe 3. II. Hydroélectricité : définition, fonctionnement, chiffres clés, acteurs. L’hydroélectricité ou énergie hydroélectrique exploite l’énergie potentielle des flux d’eau (fleuves, rivières, chutes d’eau, courants marins, etc.).

Hydroélectricité : définition, fonctionnement, chiffres clés, acteurs

L’énergie cinétique du courant d’eau est transformée en énergie mécanique par une turbine, puis en énergie électrique par un alternateur. L’hydroélectricité constitue la première source renouvelable et la troisième source générale de production électrique au monde (16,3 % en 2011)(1) derrière le charbon (40,6%) et le gaz (22,2%). En France, la production hydroélectrique atteint 63,8 TWh en 2012(2), soit 11,8% de la production totale d’électricité du pays.

Une centrale hydroélectrique se compose d’une retenue d’eau (prise « au fil de l’eau » ou barrage) ainsi que d’une installation de production. Les centrales gravitaires Les centrales gravitaires mettent à profit l’écoulement de l’eau et un dénivelé. Principe de fonctionnement d’une centrale gravitaire (©2011) Les stations de transfert d’énergie par pompage (STEP) Les barrages Les turbines. Énergie solaire photovoltaïque : fonctionnement des cellules, enjeux, production et futur. Le terme « photovoltaïque » peut désigner le phénomène physique (l'effet photovoltaïque découvert par Alexandre Edmond Becquerel en 1839) ou la technique associée.

Énergie solaire photovoltaïque : fonctionnement des cellules, enjeux, production et futur

L'énergie solaire photovoltaïque est l'électricité produite par transformation d'une partie du rayonnement solaire au moyen d’une cellule photovoltaïque. Schématiquement, un photon de lumière incidente permet sous certaines circonstances de mettre en mouvement un électron, produisant ainsi un courant électrique. Les cellules photovoltaïques sont fabriquées avec des matériaux semi-conducteurs produits à partir d’une matière première très pure, comme le silicium.

Ces matériaux émettent des électrons lorsqu’ils sont soumis à l'action de la lumière. Ceux-ci sont éjectés du matériau et ils circulent dans un circuit fermé, produisant ainsi de l’électricité. Énergie solaire thermique : définition, développement par pays, usages. Un système solaire thermique exploite le rayonnement du Soleil afin de le transformer directement en chaleur (énergie calorifique).

Énergie solaire thermique : définition, développement par pays, usages

On distingue trois types de techonologies permettant d'exploiter l'énergie solaire thermique : La technologie solaire thermique à basse température La technologie solaire «active» : traditionnellement, ce terme désigne les applications à basse et moyenne température. Des capteurs solaires thermiques sont installés sur les toits des bâtiments. Un capteur solaire thermique est un dispositif conçu pour recueillir l'énergie provenant du Soleil et la transmettre à un fluide caloporteur. La technologie solaire thermique à haute température La technologie solaire concentrée ou « thermodynamique » : ce procédé fournit de la chaleur haute température (de 250 à 1 000°C) par concentration du rayonnement solaire. A des fins d’exhaustivité, le thème de l’énergie solaire thermodynamique est traité dans une fiche dédiée. Géothermie : définition, explication scientifique, enjeux énergétiques.

Définition et catégories La géothermie, du grec Géo (la terre) et Thermos (la chaleur) désigne à la fois la chaleur terrestre et son exploitation par l’homme.

Géothermie : définition, explication scientifique, enjeux énergétiques

La chaleur terrestre provient, pour l’essentiel (80-90%) de la désintégration radioactive dans les roches constituant la terre des atomes fissiles (uranium, thorium, potassium) qu’elles contiennent. Le reste (10%) est le reliquat de la chaleur de formation initiale, il y a 4,5 milliards d’années. L’écorce terrestre est solide et peu conductrice. A sa base, elle flotte sur le manteau supérieur liquide très chaud (1 000 - 1 200°C).

La géothermie exploite le différentiel thermique de l’écorce terrestre pour en extraire de la chaleur utilisable par l’homme. La géothermie, grâce à la tomographie sismique, a identifié la composition et la température des couches constituant la Terre, le long de son rayon de 6 371 km. Energie éolienne : fonctionnement, avantages, chiffres clés. Définition et catégories L’énergie éolienne est l’énergie cinétique des masses d’air en mouvement autour du globe.

Energie éolienne : fonctionnement, avantages, chiffres clés

La racine étymologique du terme « éolien » provient du nom du personnage mythologique Éole, connu en Grèce antique comme le maître des Vents. L’énergie éolienne est une forme indirecte de l’énergie solaire : les rayons solaires absorbés dans l’atmosphère entraînent des différences de température et de pression. De ce fait les masses d’air se mettent en mouvement et accumulent de l’énergie cinétique. Celle-ci peut être transformée et utilisée à plusieurs fins : L'EnerGeek : l'énergie facile en quelques clics !

Chapitre 5 : les énergies renouvelables. Energies marines : énergies renouvelables, production d’électricité, climatisation. Comment ça marche les énergies marines ?

Energies marines : énergies renouvelables, production d’électricité, climatisation

Les énergies marines : des énergies diversifiées et un fort potentiel de développement. Energie éolienne, énergie renouvelable : définition, utilisation, avenir. Energie solaire, énergie renouvelable : définition, utilisation, avenir. Comment ça marche l'énergie solaire ?

Energie solaire, énergie renouvelable : définition, utilisation, avenir

L'énergie solaire pour produire de la chaleur L'énergie solaire pour produire de l'électricité En résumé, on fait quoi grâce à l'énergie solaire ? Tous les dossiers Vivre dans un lycée engagé pour la planète, les élèves témoignent ! Eco-gestes : les idées reçues Une société post-carbone ? Passer un Noël écoloLes sites pollués sont parmi nous...Agis pour l’environnement, deviens écomobileTout comprendre sur le recyclage du papierPrépare ta rentrée et pense à l'écologieOrganiser un festival « vert », c’est possible ! Se bouger pour la planète : comment agir au collège et au lycée ? À quoi ressemblera la ville de demain ? Les jeunes et l'environnementLes sols : pourquoi et comment les protéger ? La qualité de l'air que nous respironsL'éco-mobilité : une nouvelle façon de se déplacerJ'ai testé : le service civiqueComment ça marche l'énergie éolienne ? Fais la fête écoloVivre un Noël plus écoloLes déchets, arrêtons-les! Le site www.eco-ecole.org Images à télécharger.

Energies Renouvelables. Énergie renouvelable - EnR. Les énergies renouvelables, IFP Energies nouvelles. + L'hydraulique + Le solaire + L'éolien + La géothermie + La biomasse L'hydraulique L'énergie hydraulique est une énergie renouvelable, issue de la force motrice de l'eau.

Les énergies renouvelables, IFP Energies nouvelles

Elle est essentiellement produite dans des centrales hydroélectriques et sert à fabriquer de l'électricité.