background preloader

Periscope et les dérives

Facebook Twitter

Des exemples de scandales liés à l' utilisation de l'application, par des ados ou des adultes.

Periscope en salle de classe : quand les ados se filment en plein cours. "On se fait chier en cours", "En cours jmennuie venez", "VENEZ PARLER JLGR [je galère] EN COURS", "En cours rien a faire venez parler"...

Des utilisations inquiétantes , des dérives qui démontrent que le contrat entre enseignants et élèves est rompu, et que les élèves en sont à l' origine. On comprend l' effet pervers du besoin de reconnaissance et de popularité engendré par les RS. – cdicamilleclaudel

Sur Periscope, une application pour smartphone qui permet de se filmer en direct et de diffuser la vidéo sur les réseaux sociaux, ces invitations sont désormais légion.

Periscope en salle de classe : quand les ados se filment en plein cours

Depuis qu'elle a été popularisée en France par "l'affaire Serge Aurier" en février, Periscope fait un tabac auprès des collégiens et des lycéens. A tel point que certains n'hésitent plus à se filmer en plein cours. Dans le cadre, des stylos et une fermeture éclair trahissent bien souvent un téléphone caché dans la trousse pour ne pas éveiller l'attention du professeur.

Les adolescents, eux, doivent se pencher pour que l'on voie leur visage. Que font ces jeunes lorsqu'ils sont en direct sur Periscope, alors qu'ils devraient écouter ce que leur professeur est en train de dire au tableau ? Voir la vidéo Rapidement, la drague ou les remarques sexuelles arrivent. Nouvelle tendance chez les adolescents : se filmer en direct pendant les cours. Depuis le scandale Serge Aurier sur Periscope, l’application mobile, rachetée par Twitter il y a un an, continu de faire des émules.

Des explications sur les comportements des adolescents en cours. – cdicamilleclaudel

Artistes, sportifs et hommes politiques investissent ce réseau social mais pas seulement… collégiens et lycéens ont déjà fait de Periscope leur nouveau terrain de jeu.

Nouvelle tendance chez les adolescents : se filmer en direct pendant les cours

Il faut dire que le principe de cette application est enfantin : il suffit de donner un titre à la vidéo et de lancer la diffusion. Une fois en direct, les jeunes vidéastes peuvent observer, grâce à un compteur situé sur l’écran, le nombre d’internautes connectés sur leur « live » et dialoguer avec eux. Les spectateurs posent leur question par écrit, les adolescents leur répondent à voix haute.

S’échapper de la salle de classe. Bordeaux : deux adolescents mis en examen après avoir diffusé sur Périscope leur vidéo d'un passage à tabac. Deux adolescents de 15 et 16 ans ont été mis en examen à Bordeaux.

Bordeaux : deux adolescents mis en examen après avoir diffusé sur Périscope leur vidéo d'un passage à tabac

Ils ont tabassé un autre jeune samedi dernier. Une scène violente qu'ils ont filmée et diffusée sur le réseau social Périscope. Bordeaux : une agression diffusée en direct sur Periscope. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Florence Moreau (Bordeaux, correspondance) La scène est tristement banale : vendredi 22 avril, un passant a été frappé de façon totalement gratuite à la sortie d’une boîte de nuit à Bordeaux.

Bordeaux : une agression diffusée en direct sur Periscope

Ce qui l’est moins c’est que cette agression a été préméditée et partagée sur Periscope. Rachetée par Twitter en 2015, cette application permet à l’utilisateur de retransmettre en direct ce qu’il est en train de filmer. Pour le meilleur et pour le pire : Serge Aurier, le joueur du PSG quand il insulte son entraîneur ; le mouvement citoyen Nuit debout vu de l’intérieur ; un policier qui fait usage de gaz lacrymogène ; une rencontre sportive filmée sur un écran de télévision à l’attention de non abonnés.

Censées être éphémères car disponibles seulement vingt-quatre heures si elles ne sont pas enregistrées, les vidéos n’en sont pas moins visibles par tous. Vingt et un jours d’incapacité de travail pour une victime. Bordeaux : deux jeunes se filment sur Periscope en train de frapper un passant dans la rue - 28/04/2016 - ladepeche.fr. Deux adolescents de 15 et 16 ans ont été mis en examen pour violences volontaires avec préméditation et avec des circonstances aggravantes ayant entraîné une ITT supérieure à huit jours, rapporte France 3 Aquitaine.

Bordeaux : deux jeunes se filment sur Periscope en train de frapper un passant dans la rue - 28/04/2016 - ladepeche.fr

Le 23 avril dernier, ils se sont filmés sur Periscope en train de frapper un passant dans la rue. « Ok, on fait un jeu, on a deux coups chacun, si y'a pas de KO en deux coups, l'autre finit ». Voilà le défi absurde que se sont lancé deux jeunes bordelais samedi dernier, dans le quartier des boîtes de nuit. L'un des adolescents âgé de 15 ans a choisi quelqu'un au hasard dans la rue pour le frapper, tandis que son ami de 16 ans filmait la scène retransmise sur le réseau social Periscope.

Jusqu'à cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende Sur la vidéo, on peut voir la victime se faire frapper au visage, puis tomber au sol et recevoir un violent coup de pied (à environ 1min). VIDÉO - Bordeaux : une agression gratuite diffusée par deux adolescents sur Periscope. Par Caroline Brenière "Grosse patate, K.O.

VIDÉO - Bordeaux : une agression gratuite diffusée par deux adolescents sur Periscope

", "On a deux coups chacun, s'il n'y a pas de K.O à deux coups, l'autre, il finit". Deux adolescents se filment dans les rues de Bordeaux et diffusent leur vidéo sur Périscope, le réseau social sur mobile qui permet de retransmettre en direct ce que l'on filme. Si les agressions dans la rue sont malheureusement courantes, elles le sont moins lorsqu'elles sont réfléchies, annoncées et diffusées en direct. Les deux adolescents, âgés de 15 et 16 ans, trouvent leur victime, choisie au hasard dans le quartier des boîtes de nuit de la ville.

Periscope 1/3 : Les dérives incontournables. Cet article a été publié il y a 2 mois 18 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour.

Periscope 1/3 : Les dérives incontournables

Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Depuis sa sortie en mars 2015, Periscope affiche des scores honorables : le 2 août dernier, le service annonçait avoir passé la barre des 10 millions de comptes créés pour environ 2 millions d’utilisateurs actifs quotidiens… Plus impressionnant encore, l’équivalent de 40 années de vidéos serait regardé chaque jour en temps réel sur le service.

Cette application de streaming vidéo appartenant à Twitter permet désormais à chacun de devenir un diffuseur ou un spectateur en puissance. Et dans la catégorie diffuseur, il y en a deux types : les pervers, et les autres. De quoi affoler les parents qui voyaient déjà en Snapchat un risque pour leur progéniture… Periscope, le péril jeune ?

Demain, c’est sûr, je vais leur en parler Je voulais le faire avant, j’avais d’ailleurs écrit une chronique sur le sujet (Periscope, l’appli cachée au fond de la trousse).

Periscope, le péril jeune ?

Finalement, je n’avais discuté de cette application qu’avec une poignée d’élèves. Mais comme souvent, l’actualité nous rattrape brutalement : aujourd’hui, une jeune femme de 19 ans s’est suicidée en direct sur Periscope. À l’heure où j’écris, un extrait vidéo de son live est disponible sur Youtube… Appli chouchou des jeunes, Periscope gagne du terrain et devient un vecteur d’information plébiscité par de nombreux adultes (voir les live de Rémi Buisine sur Nuit Debout).

L’enseignement n’est pas en reste et des sites proposent déjà des pistes d’exploitation entre profs ou avec les élèves : Périscope, l'appli cachée au fond de la trousse. Vous connaissez ?

Périscope, l'appli cachée au fond de la trousse

« Allez, on fait un Péri ! », smartphone à la main alors qu’on partait en sortie scolaire, cet élève de 3e n’a pas mis longtemps à me mettre la puce à l’oreille. Péri = Périscope, l’application chouchou des jeunes est sur le podium des téléchargements sur l’Applestore ou Googleplay. Comme la plupart des gens, j’ai entendu parler de Périscope avec l’affaire Serge Aurier alors qu’elle existe déjà depuis un peu plus d’un an. « Découvrir le monde à travers les yeux des autres », tel est le slogan aguicheur de cette application appartenant à Twitter.

Périscope est une application de livestreaming puisqu’elle permet de diffuser de la vidéo en direct dans le monde entier via son smartphone connecté sur Internet. Mais revenons à notre sortie scolaire, après avoir demandé à l’élève d’arrêter de filmer, j’ai installé le lendemain l’appli sur mon smartphone. Pour aller + loin Une chronique d’Emmanuel Partagez la connaissance ! Commentaires commentaires.