L'Opéra Garnier

Facebook Twitter

Opera_Garnier.pdf (Objet application/pdf) Opéra de Paris (Architecture intérieure) L'Opéra de Charles Garnier. Contexte historique La construction du nouvel Opéra de Paris Décidée en 1858 pour remédier à la vétusté et à l’incommodité de la salle de la rue Le Pelletier, la construction du nouvel Opéra de Paris fut le cœur d’une magistrale démonstration de l’urbanisme selon le Second Empire.

L'Opéra de Charles Garnier

Sous l’égide du baron Haussmann (préfet de la Seine de 1853 à 1870), l’édifice fut construit pour répondre aux luxueux plaisirs réclamés par le Tout-Paris et la cour impériale. En même temps, il devait être l’un des « phares » dont le baron parsema la capitale pour rythmer les nouvelles voies de circulation. Le quartier alentour fut alors totalement remodelé, faisant disparaître plusieurs hôtels particuliers du XVIIIe siècle.

Analyse des images Les acteurs d’un chantier luxueuxLa visite de Napoléon III et d’Eugénie sur le chantier témoigne de l’importance qu’avait aux yeux de l’Empereur le nouvel Opéra, qui fut, après le Grand Louvre, le monument majeur de son règne et le plus coûteux. Interprétation. Opéra national de Paris - Histoire de l’Opéra national de Paris. L’Opéra Garnier. L’Opéra avant l’OpéraNaissance du grand OpéraIntérieur somptueuxLes mystères de l’OpéraD’hier à aujourd’hui L’Opéra avant l’Opéra Salle Louvois Depuis fort longtemps, l’aristocratie et la bourgeoisie se rendait au théâtre pour écouter l’art lyrique. L’opéra était écouté dans des lieux successifs.

Avant le grand Opéra Garnier il y eut la salle du square Louvois et l’opéra de la rue Le Peletier. La salle Louvois Situé face à l’entrée de la Bibliothèque Nationale, ce théâtre avait été construit en 1793 à l’emplacement de l’hôtel particulier appartenant à Louvois. En effet, le dimanche 13 février 1820, le duc de Berry, second fils du Comte d’Artois (futur Charles X ) se rend en compagnie de sa femme à l’Opéra pour écouter « le Rossignol, le Carnaval de Venise et les noces de Gamache » La duchesse s’étant retirée avant la fin du spectacle, le duc de Berry l’accompagne jusqu’à la voiture et s’apprête à regagner sa loge. Opéra Garnier. Genre : Opéra adresse :rue Auber75009 ParisTel : 0 892 89 90 90 Métro : Opéra Ouverture :Visites guidées : tous les jours à 12h, 13h30, et 15h pour une visite en français et à 12h30 pour une visite en anglais ; au-delà de cette date, le samedi et dimanche à 12h et 15h pour une visite en français et à 12h30 pour une visite en anglais Tarifs :Spectacles de 5 à 138 eurosVisites de 4 à 11 euros par personne « Chef-d'oeuvre d'architecture du XIXe siècle et siège du Ballet de l'Opéra » présentation Lorsque Garnier présente les plans du nouvel opéra à l'impératrice Eugénie en 1861, celle-ci s'écrie : 'Quel affreux canard, ce n'est pas du style, ce n'est ni grec ni romain.'

Opéra Garnier

Charles Garnier eut alors une répartie fameuse : 'C' est du Napoléon III.' Retenu parmi 171 candidats, Garnier construit l'opéra à partir d'un mélange exubérant de baroque : fastueux et éclectique, ce sera le bâtiment le plus représentatif du Second Empire. › Signaler une erreur sur la fiche. Opéra Garnier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Historique[modifier | modifier le code] Le concours pour un nouvel Opéra[modifier | modifier le code] La construction d'une nouvelle salle est décidée par l'empereur, au lendemain même du drame, pour la construction de ce qui deviendra le nouveau lieu d'apparat de la haute société parisienne, puis déclare le projet comme étant d'utilité publique par arrêté impérial daté du 29 septembre 1860. Pour certains historiens, Eugène-Emmanuel Viollet-le-Duc semble à l'origine de l'idée d'un concours, craignant l'attribution du projet et la direction du chantier à Charles Rohault de Fleury, architecte ordinaire de l'Opéra et donc logiquement destiné à réaliser cette nouvelle commande.

Selon l'avis d'autres spécialistes, ce sont Napoléon III et surtout son épouse, l'impératrice Eugénie, qui souhaitent écarter Rohault de Fleury pour que Viollet-le-Duc, leur favori, en soit lui-même chargé.