background preloader

Prévention radicalisation

Facebook Twitter

Prévention de la radicalisation en milieu scolaire. Pré-Radicalisation. Il y a un terrain favorable à la formation des attitudes radicales / Sébastian Roché. Le Monde, Interview de Sebastian Roché, directeur de recherche au CNRS, auteur d’une étude sur la « pré-radicalisation ».

Pré-Radicalisation. Il y a un terrain favorable à la formation des attitudes radicales / Sébastian Roché

Propos recueillis par Guillaume Poingt. 1) Que désigne la pré-radicalisation et pourquoi vous y être intéressé ? Sebastian Roché : « La pré-radicalisation est le stade qui précède la formation de l’intention de passer à l’acte. La radicalisation est la phase qui suit l’intention, et se traduit par un passage à l’acte violente, en s’attaquant à des passants dans la rue et en tirant sur des policiers comme à Nice ou en posant une bombe au Stade de France par exemple. Ce passage à l’acte suppose de la logistique et des complices, ce dont mon étude ne traite pas. La déradicalisation, outil de lutte contre le terrorisme : rapport / Sébastien Pietrasanta, 2015. Lettre de mission Avant-propos 1.1.

La déradicalisation, outil de lutte contre le terrorisme : rapport / Sébastien Pietrasanta, 2015

La montée en puissance du phénomène de radicalisation 1.1.1 Un phénomène inédit par son ampleur en France. La radicalisation ne touche pas que les musulmans / Le Monde, décembre 2015. Cessons de faire croire qu’il ne s’agit que d’un problème lié à l’islam.

La radicalisation ne touche pas que les musulmans / Le Monde, décembre 2015

Que fait-on des 847 familles athées ou catholiques dont l’enfant est parti faire le djihad, interpelle l’anthropologue Dounia Bouzar. Nos recherches sur le processus d’embrigadement ont pour but de comprendre comment et pourquoi le discours de l’islam radical a fait autorité – donc a « fait sens » – à un moment donné sur un jeune. En septembre 2014, le Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l’islam (CPDSI) a été mandaté par le ministère de l’intérieur pour affiner la compréhension du processus de radicalité, pour mettre en place des indicateurs d’alerte à présent appliqués dans la plupart des institutions. En avril 2015, notre centre a été retenu à la suite d’un appel d’offres pour épauler les équipes antiradicalité des préfectures afin de les aider à prendre en charge les familles concernées ayant appelé le numéro vert de l’Unité de coordination de la lutte antiterroriste (UCLAT).

Un autre public. Plan d'action contre la radicalisation et le terrorisme - 9 mai 2016. Prévention de la radicalisation et déradicalisation : les modèles allemand, britannique et danois. Les termes « radicalisation », « prévention », « désengagement » et « déradicalisation » se sont largement répandus depuis les attentats du 11 Septembre, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et dans les pays du Nord de l’Europe.

Prévention de la radicalisation et déradicalisation : les modèles allemand, britannique et danois

Ces concepts sont liés et connaissent un regain d’intérêt en France depuis les attentats de janvier 2015. La radicalisation est définie comme le processus qui conduit un individu à rompre avec la société dans laquelle il vit pour se tourner vers une idéologie violente, en l’occurrence le djihadisme. La prévention regroupe un ensemble de mesures, concernant des domaines sociétaux variés, visant à empêcher la radicalisation. Les logiques de la « radicalisation » Qu’est-ce que la radicalisation ?

Les logiques de la « radicalisation »

Sur quelles logiques certains phénomènes de passage à l’action violente et d’identification à des thèses vues comme extrémistes reposent-ils ? Qui sont les acteurs choisissant, à notre époque, d’embrasser le « jihadisme » comme matrice idéologique d’un antagonisme exacerbé entre « défenseurs » et « ennemis » de l’islam ? Est-il possible, et, si oui, de quelles façons, de « déradicaliser » certains profils psychologiques, pour peu que l’on prenne connaissance des dynamiques non seulement individuelles, mais également des tendances plus structurelles pouvant expliquer la constitution d’une éthique de la véhémence et de l’extrémisme ? Guide interministériel de prévention de la radicalisation / Actualités / CIPDR / SGCIPDR. Le guide interministériel a été élaboré,au sein d’un groupe de travail dédié, par l’ensemble des ministères impliqués dans le champ de la prévention de la radicalisation.

Guide interministériel de prévention de la radicalisation / Actualités / CIPDR / SGCIPDR

Il comprend 36 fiches pratiques décrivant les moyens de détection et de signalement, les modalités de coordination et d’animation territoriale, et les différents outils d’accompagnement psychologique, éducatif, social, professionnel placés à la disposition des préfets de départements et des procureurs de la République qui animent les cellules départementales de suivi de la radicalisation. Certains des dispositifs référencés n’ont pas pour vocation première de prévenir la radicalisation mais peuvent utilement y concourir et, à cette fin, doivent pouvoir être mobilisés à l’appui des cellules départementales.

Ce guide est un outil pratique destiné à aider les acteurs locaux à structurer une offre d’accompagnement des familles et de prise en charge des personnes signalées comme radicalisées.