background preloader

Outils numériques et Dys

Facebook Twitter

JOURNEE INTERNATIONALE DU HANDICAP – Enfin un outil de sensibilisation aux bons usages d’Internet pour les « dys » Désormais, quasiment tous les enfants utilisent Internet, de plus en plus jeunes et souvent seuls, et ce quels que soient leurs profils cognitifs.

JOURNEE INTERNATIONALE DU HANDICAP – Enfin un outil de sensibilisation aux bons usages d’Internet pour les « dys »

Tous devraient bénéficier d’une éducation au numérique. Ce n’est malheureusement pas le cas pour les un à deux élèves par classe qui souffrent de « troubles dys » ou cognitifs. Pour la plupart d’entre eux, la lecture mais surtout la compréhension sont un frein qui les excluent des ressources disponibles (textuelles mais aussi audio-visuelles). Or, à ce jour, il n’existe quasiment pas pour ces enfants de ressources adaptées, en particulier pour les aider à développer des comportements plus avisés, sûrs et riches en ligne.

> Une bande dessinée adaptée, permettant d’aborder les grands enjeux d’usage d’Internet à partir de 7 ans. > Basée sur l’usage de textes augmentés de pictogrammes et de la méthode de découpage syllabique pour une accessibilité renforcée Concrètement, à partir de la bande dessinée originale, Consultez la bande dessinée ICI. Outils pour les élèves dyslexiques. Dys-Vocal Coupe-Mots - Le site de Coupe-Mots et Dys-Vocal. LOGICIELS POUR AIDER LES DYS. Dyslexie : une police conçue pour améliorer la lecture des dyslexiques - Sciences. Un designer a dessiné une police conçue pour améliorer la lecture des dyslexiques.

Dyslexie : une police conçue pour améliorer la lecture des dyslexiques - Sciences

Si cette police fonctionne réellement, elle peut améliorer le quotidien d’un grand nombre de personnes puisque, selon l’International Dyslexia Association, une personne sur dix est atteint de dyslexie. Une police pour les dyslexiques Aberlardo Gonzalez a décidé de créer une police pour faciliter la lecture des dyslexiques en utilisant une vieille méthode. Il savait qu’il existait des polices pour les dyslexiques, mais ces polices étaient toutes très chères. Il a donc décidé de créer sa propre police et de la distribuer en open-source (voir plus bas). Comment cette police fonctionne-telle ? Le cerveau s’amuse parfois à nous jouer des tours avec les lettres. Installation Pour installer la police sur son navigateur, c’est assez simple. OpenDyslexic : une police open source Opendyslexic est une police disponible en open-source sur le site de son auteur. Conclusion En savoir plus Google+

Framakey Dys. Nous recommandons d’utiliser une clé de 2Go minimum.

Framakey Dys

NB : la Framakey Dys est une réalisation de l’auteur du site “Orthophonie et logiciel libres”. Nous reproduisons le texte de présentation de cette clé ci-dessous. La Framakey orientée « dys » est une compilation de logiciels libres à installer sur une clé USB pour les élèves et les collégiens présentant un trouble spécifique du développement (les troubles « dys » : dysphasies, dyspraxies, dyscalculies, dyslexies-dysorthographies et TDA/H).

Ces logiciels sont dits « nomades », ce qui signifie que les logiciels fonctionnent uniquement depuis la clé USB sans rien installer sur l’ordinateur utilisé. Il s’agit donc d’une solution qui peut être utilisée sur n’importe quel ordinateur équipé de Windows : à la maison, à l’école, au collège, chez un camarade, à la médiathèque, etc.). Les logiciels ont été sélectionnés pour répondre aux besoins scolaires et permettre la compensation des troubles, notamment pour l’accès à l’écrit. Une solution toute simple pour faciliter la vie aux dyslexiques! - Infobourg.com. Audrey Miller, publié le 26 novembre 2012 Un designer néerlandais atteint de dyslexie a créé une police de caractère qui, étude à l’appui, améliore la qualité de lecture et diminue le nombre d’erreurs des gens atteints de ce trouble.

Une solution toute simple pour faciliter la vie aux dyslexiques! - Infobourg.com

Après avoir passé son enfance à gérer les difficultés liées à son handicap, Christian Boer a eu l’idée de créer la police appelée tout simplement Dyslexie. En 2010, une étude de l’université de Twente, aux Pays-Bas, a démontré son efficacité. 72,2 % lisent plus vite, 69,4 % font moins d’erreurs de lecture. D’ailleurs, 500 écoles aux Pays Bas l’utilisent déjà. La police Dyslexie s’utilise principalement de deux façons. . « C’est un moyen tout simple d’aider les dyslexiques, facile à implanter et qui ne demande pas d’intervention particulière de la part des enseignants. Tel qu’on peut lire sur son site, souvent, les personnes dyslexiques inversent ou retournent les lettres, ou voient un effet miroir. À propos de l'auteur Audrey Miller Pour suivre l'auteur :