background preloader

La libération des camps de concentration

Facebook Twitter

Liberation des camps de concentration 1945. 1945. Ouverture des camps en Allemagne (INÉDIT) | 1945. Ouverture des camps en Allemagne | Mystères d’archives. La collection « Mystères d'archives » revient en 2013 avec quatorze épisodes dont trois inédits. De la libération de Paris à la tragédie des Khmers rouges, en passant par la libération des Camps en 1945 ou encore les JO De Berlin en 1936, chaque programme interroge un événement à travers les documents audiovisuels qui l'ont mis en scène.

Passionnant ! Extrait vidéo : les premières minutes du film Présentation du film Nous sommes en Allemagne en avril 1945, à quelques semaines de la fin de la guerre en Europe. Les soviétiques ont déjà découvert, en Pologne, les camps d’extermination de Majdanek, en juillet 1944, et d’Auschwitz, en janvier 1945. Et l’image va jouer un rôle majeur. ======Mystères d'archives Directeur de la collection Serge VialletUne coproduction ARTE France, Ina RÉCOMPENSES• Prix FOCAL 2009 « Best use of archive footage » (Londres)• Prix ITFA 2009 « Best use of archive footage » (Beijing)• Prix ITFA 2011 « Best Archive Preservation Project » (Turin)

La libération des camps. La découverte de l'horreur Les survivants, pour la plupart des malades restés à Auschwitz-Birkenau après l’évacuation du camp, sont mis en scène pour être photographiés par les soldats soviétiques quelques jours après la libération du camp. © Mémorial de la Shoah / CDJC. Lorsque les soldats des armées alliées pénètrent dans les camps, ils sont confrontés de plein fouet à une réalité qu’ils ignorent, celle de l’univers concentrationnaire nazi fait de charniers, de mourants et de corps squelettiques en tenues rayées, trop faibles pour se mouvoir. Les principaux centres de mises à mort ont été liquidés pendant la guerre (Treblinka, Sobibor et Belzec). Le camp de Lublin-Maidanek, est vidé de ses détenus fin juillet 1944 en prévision de l’avancée de l’Armée rouge, tandis que le camp de Chelmno est incendié les 17 et 18 janvier 1945.

Auschwitz est libéré fortuitement par l’Armée rouge dans l’après midi du 27 janvier 1945. Elle y trouve environ 7 000 ombres vivantes et des centaines de cadavres. La libération des camps. S'avançant en Europe par une série d'offensives contre l'Allemagne nazie, les troupes alliées rencontrèrent des dizaines de milliers de prisonniers des camps de concentration. Beaucoup d'entre eux avaient survécu aux marches de la mort depuis les camps de Pologne occupée jusqu'à l'intérieur de l'Allemagne. Ces prisonniers souffraient de famine et de maladie. Les forces soviétiques libérèrent le camp de Majdanek près de Lublin en Pologne, en juillet 1944, et furent ainsi les premières à pénétrer dans un important camp de mise à mort.

Surpris par la rapidité de l'avance soviétique, les Allemands tentèrent de dissimuler les preuves du meurtre de masse, en démolissant le camp. Ils mirent le feu au four crématoire principal utilisé pour brûler les corps des prisonniers assassinés mais, dans la hâte de l'évacuation, les chambres à gaz restèrent intactes. Durant l'été 1944, les Soviétiques parvinrent également sur les sites des camps de mise à mort de Belzec, Sobibor et Treblinka.

LIBÉRATION DES CAMPS. La fin des camps Enserrés dans un étau par suite de la progression des troupes alliées, les nazis s'efforçaient, chaque fois qu'ils le pouvaient, d'évacuer les camps, après avoir liquidé les malades et les détenus trop faibles pour marcher. Le massacre continuait tout au long de la route, selon les directives précises d'extermination venues de Berlin et que le Reichsfürher Himmler éprouvait encore le besoin de rappeler le 24 avril 1941, dans une note adressée à tous les commandants des camps qui n'étaient pas encore libérés : «Aucun détenu ne doit tomber vivant entre les mains de l'ennemi.» Les Britanniques libèrent le camp de Bergen-Belsen. Bergen-Belsen réunissait toutes les « activités » qui avaient lieu dans un camp d’extermination, et ses résultats en terme de morts, de maladie et de malnutrition. La dissolution progressive du complexe de camps d'Auschwitz-Birkenau débuta au cours de l'été 1944.

Des milliers de déportés sont assassinés ou meurent d'épuisement Il écrit : - Où ça ?