background preloader

Qu'est-ce la blockchain ?

Facebook Twitter

Blockchain et calcul distribué au service de la réduction de l’empreinte environnementale - Inria  L’équipe de recherche Avalon, commune à Inria, CNRS, Ens de Lyon et Université Lyon1, vient de démontrer, en collaboration avec la start-up Stimergy, que la technologie blockchain peut contribuer à la réalisation d’une place de marché distribuée dans laquelle différents acteurs peuvent mettre à disposition leurs ressources informatiques — serveurs, jeux de données, applications — formant ainsi un « Cloud distribué ».

Blockchain et calcul distribué au service de la réduction de l’empreinte environnementale - Inria 

Ce projet ouvre notamment des perspectives dans le domaine de l’optimisation de l’utilisation des data-centers avec une réduction de leur empreinte environnementale. Qu’est-ce que la blockchain ? La blockchain est une technologie déjà éprouvée, puisqu’elle est à l’origine des cryptomonnaies telles que le Bitcoin. Mais des usages nouveaux émergent, dans de nombreux domaines, avec un intérêt croissant des scientifiques et des industriels pour en exploiter la puissance. Blockchain et calcul distribué pour partager des ressources informatiques. Une brève histoire des monnaies - Comprendre le Bitcoin et la Blockchain. La Blockchain pour les nuls – Pascal BERNARDON – Medium. NB: Le genre masculin est utilisé sans aucune discrimination et dans le seul but d’alléger le texte.

La Blockchain pour les nuls – Pascal BERNARDON – Medium

Beaucoup d’articles publiés actuellement analysent le phénomène d’uberisation. Ce changement de modèle modifie en profondeur les circuits d’intermédiation. Bien que cette mutation profonde n’en soit qu’à ses débuts, une autre innovation de rupture commence à être perceptible. la Blockchain, le phénomène d’uberisation de l’uberisation !!! L’étude que je mène actuellement sur la transformation digitale et les communautés auxquelles je contribue m’ont mis sur la piste de cette innovation majeure. Pour vous présenter d’une manière synthétique, les éléments qui constituent cette innovation, j’ai formalisé une carte mentale. Je vous propose maintenant de détailler mes premières réflexions sur la Blockchain Objectif Comment ça marche ? Le système de la Blockchain est basé sur 3 acteurs majeurs en relation : l’émetteur de l’échangele récepteur de l’échangele mineur Les impacts attendus. La blockchain pour les nuls. Il est des sujets qui peuvent soit passionner soit laisser complètement indifférent, la blockchain en fait sans aucun doute partie.

La blockchain pour les nuls

Cette technologie n’est pourtant pas nouvelle mais elle déchaîne les foules sur son intérêt, ses arcanes, sa complexité (ou non) et ses applications concrètes. D’ailleurs, le moindre article que vous lirez à propos de la blockchain utilisera au moins une fois l’adverbe « concrètement ». Pour les initiés la blockchain est devenu quelque chose de trivial, pour les novices cela reste un sujet qui peut paraître difficile d’accès. Mais alors qu’est-ce qui se cache derrière la blockchain ? La blockchain, un système qui vit en autonomie. Commençons par le début, la blockchain est avant tout une technologie. Le minage, une activité clé. Pour réaliser cette opération de validation, les mineurs utilisent des machines onéreuses et énergivores, pour cette raison ils sont rémunérés en conséquence, à aujourd’hui un mineur gagne 12,5 Bitcoins par bloc.

Gratuit ou presque ! Qu’est-ce que la blockchain ? – Blockchain France. Définition et explication La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle (définition de Blockchain France).

Qu’est-ce que la blockchain ? – Blockchain France

Par extension, une blockchain constitue une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. Cette base de données est sécurisée et distribuée : elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne.

Il existe des blockchains publiques, ouvertes à tous, et des blockchains privées, dont l’accès et l’utilisation sont limitées à un certain nombre d’acteurs. Une blockchain publique peut donc être assimilée à un grand livre comptable public, anonyme et infalsifiable. Blockchain : le délicat chemin de la confiance. Les forces LA Blockchain (BC) est une technologie et il ne faut pas la confondre avec UNE blockchain dédiée à un projet.

Blockchain : le délicat chemin de la confiance

La BC est un registre distribué de façon décentralisée et partagé. Elle repose notamment sur deux technologies reconnues : échanges en peer-to-peer et cryptographie asymétrique. Les blockchains se déploient dans divers secteurs d’activité : banque, finance, gestion des droits de propriété intellectuelle, registre foncier, état civil, gestion des données de santé, etc. A la vérité, il existe des blockchains distinctes : publiques (ex : Bitcoin ou Ethereum), privées ou hybrides (R3 CEV qui regroupe 25 banques internationales) ou de consortiums (LaBChain de la CDC). Sa force réside sans doute dans cette diversité.

Les faiblesses des blockchains publiques Ainsi, la sécurité est fondamentale à deux niveaux : pour ce qui concerne la gestion de la BC elle-même et pour les utilisateurs titulaires de crypto-monnaie ou d’autres valeurs économiques (ex : titres, valeurs).