background preloader

PROTHESE

Facebook Twitter

Le transhumanisme, entre art et technologie. Introduction C’est le biologiste Julian Huxley qui semble avoir été le premier à avoir utilisé le terme de « transhumanisme ».

Le transhumanisme, entre art et technologie

En 1957, il définit le transhumain comme « homme qui reste un homme, mais se transcende lui-même en déployant de nouvelles possibilités pour sa nature humaine ». Le transhumanisme consiste, en effet, à utiliser la science et la technologie moderne pour améliorer les capacités physiques et mentales des êtres humains. A l’heure actuelle, le principal problème de ce concept est du domaine « moral ».

Certains hommes craignent en effet une déshumanisation de notre espèce. I – Un artiste : Stelarc Stelarc, de son vrai nom Stelios Arcadiou, est un artiste australien né en 1946 qui travaille sur l’art corporel et qui mêle biologie et robotique. Il affirme que le corps est obsolète ; les capacités physiques de l’Homme sont donc devenues, selon lui, insuffisantes, limitées. II – Des images, dérivées d’une oeuvre culte : La création d’Adam IV – Un film : Her J'aime :

Tim-burton-edward-mains-argent-img.jpg (JPEG Image, 353 × 628 pixels) Edward aux mains d'argent. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Edward aux mains d'argent

Synopsis[modifier | modifier le code] Une grand-mère raconte une histoire à sa petite fille pour lui expliquer d'où vient la neige qui tombe sur la ville. Cette histoire commence avec un jeune homme appelé Edward (Johnny Depp) créé par un inventeur (Vincent Price) vivant seul dans un sombre château perché sur une colline. Mais l'inventeur meurt avant d'avoir pu achever son œuvre, laissant Edward avec des ciseaux aux lames extrêmement acérées à la place des mains. Edward vit donc seul dans ce sinistre château jusqu'au jour où Peg Boggs (Dianne Wiest), représentante en cosmétiques, se présente à sa porte. Edward tombe également amoureux de Kim (Winona Ryder), la fille aînée de Peg. Le soir de Noël, Edward crée une sculpture de glace, provoquant ainsi un effet de neige qui tombe du ciel, pour le plus grand plaisir de Kim. Fiche technique[modifier | modifier le code] Distribution[modifier | modifier le code]

Stelarc. Stelarc, artiste australien du body art, a réalisé vingt-cinq " suspensions " entre 1976 et 1980.

Stelarc

Il se faisait transpercer le corps avec des hameçons en inox puis suspendre en hauteur, dans un espace d’exposition, par une grue dans la ville, devant la mer... Ces suspensions qui relèvent du body-art rappellent les actions encore plus radicales de Chris Burden, qui mit le feu à son corps, essaya de respirer de l’eau, se fit crucifier sur une Volkswagen. En 1971, il réalisa Shoot performance pendant laquelle il se fit tirer dessus à bout portant par un ami et la balle arracha un morceau de chair de son bras.

Pour chaque performance, Stelarc était embroché en beaucoup d’endroits pour répartir uniformément son poids entre les crochets. Dans Sitting / Swaying : Event for Rock Suspension (Assis / balancé : Évènement pour pierres sus-pendues) (1980), il flottait, jambes croisées, dans une galerie de Tokyo, contrebalancé par une couronne de pierre qui oscillait doucement. Extension corporelle. Humanoïdes. Léonard de Vinci : La leçon d'anatomie. Vinci dévoile son anatomie. Dans les années 1490 à Milan, Léonard de Vinci a schématisé le cerveau, figurant trois ventricules où se logent les quatre fonctions de l’intellect : la sensation, la mise en images, le jugement, la mémoire.

Vinci dévoile son anatomie

Une organisation parfaite, à l’instar d’un monde créé par Dieu. Sur le même tracé où figure cette fantaisie sacrifiant aux croyances de son temps, le dessinateur séparait avec davantage de pertinence l’enveloppe du cerveau jusqu’à la pie-mère, membrane pourtant difficile à discerner à l’œil nu. D’un côté, la foi d’une époque, imbibée de mythologie religieuse, toujours imprégnée des textes savants de l’Antiquité et des manuels qui continuaient d’en faire l’exégèse, sources que l’artiste consultait dans les bibliothèques des hôpitaux. De l’autre, le scalpel de son observation clinique. Entre les deux s’insère le crayon d’un des plus brillants dessinateurs de tous les temps. Etude des muslces du bras droit et des os du pied, vers 1510.

Anatomie.