Licenciement abusif - BNP

Facebook Twitter

Un ex-directeur de BNP balance. Licencié en 2010 pour faute grave de son poste de directeur de l’activité de titres de BNP Paribas, Jacques-Philippe Marson clame son innocence sur un blog.

Un ex-directeur de BNP balance

Début d'un gros déballage. Lundi 14 novembre au matin, les employés de BNP Paribas Securities Services (BP2S), l’activité de titres de BNP Paribas, ont reçu un étonnant mail de leur ancien directeur, Jacques-Philippe Marson : Chères amies, Cher amis, Dear Friends,Le 9 novembre dernier marquait l’anniversaire de deux années passées après le premier jour d’une inspection générale “spéciale” qui a conduit scandaleusement à mon licenciement. J’ai décidé de rompre le silence que je m’étais imposé et de m’exprimer publiquement par le biais d’un blog.

Clash ta boîte sur Facebook. Brisant jusqu'à l'omerta traditionnelle du secteur bancaire, les réseaux sociaux deviennent un nouveau moyen pour les salariés de se faire justice face à leurs employeurs... lesquels sont loin d'avoir réalisé la nécessaire adaptation des relations en entreprise à ces outils.

Clash ta boîte sur Facebook

L’histoire a surgi sans crier gare au détour d’un blog publié le 8 novembre 2011 sur la plateforme de micro-blogging Tumblr. Intitulé « The real story – histoire d’un licenciement abusif », le site émane de l’ancien directeur de BNP Paribas Securities Services (BP2S), Jacques-Philippe Marson. A ses yeux injustement licencié pour faute grave en 2010, qu’il juge injustifié, il entend désormais porter son conflit avec la banque sur la place publique comme l’a révélé OWNI le 25 novembre.

Le fait pourrait sembler anecdotique et relever uniquement d’un conflit privé qui tourne au vinaigre entre un employeur intraitable et un ex-salarié évincé brutalement. L'affaire de la "mine d'or africaine" qui secoue BNP Paribas. PARTIE I : une affaire d'escroquerie C?

L'affaire de la "mine d'or africaine" qui secoue BNP Paribas

Est une affaire dont se serait bien passé BNP Paribas.