"Pourquoi les pauvres prennent-ils sans cesse des décisions stupides?" Par: Caroline Albert 17/12/13 - 13h40 © photo news. Dans un article publié par De Correspondent, Rutger Bregman s'est posé la question suivante: "Pourquoi les pauvres empruntent-ils plus, épargnent moins, fument plus, font moins d'exercices physiques, boivent plus, mangent plus et mal, écrivent-ils les pires lettres de motivation pour trouver un emploi?" "Pourquoi les pauvres prennent-ils sans cesse des décisions stupides?"
les pauvres contre leurs intérêts économiques ? -Michael C. Behrent Depuis au moins une décennie, la politique américaine se caractérise par un paradoxe fondamental : les inégalités et la pauvreté augmentent, mais sans que celles-ci ne déclenchent un mouvement politique en faveur de la redistribution. Bien au contraire : la politique fiscale n’a jamais autant favorisé les plus riches (notamment par le biais des « Bush tax cuts » de 2001 et 2003, reconduits l’année dernière par Barack Obama). Plus étrange encore est le fait que le parti républicain, la force politique derrière ces réductions d’impôts, a souvent obtenu un soutien populaire, que ce soit en 2004, lorsqu’il a en même temps privilégié les dossiers « culturels » (la religion, le mariage homosexuel), ou en 2010, lorsqu’il succomba à l’antiétatisme forcené du Tea Party. A chaque reprise, les républicains, tout en proposant un projet fiscal profitant de manière extrêmement disproportionnée aux plus riches, récolta un soutien populaire considérable.

les pauvres contre leurs intérêts économiques ? -Michael C. Behrent