background preloader

Pédagogies innovantes à l'université

Facebook Twitter

Les learning centers, un luxe pour les universités ? 36inShare Perspective du futur learning center de l’université Paris Saclay © Beaudouin Architectes – MGM Arquitectos Ne dites plus BU (bibliothèque universitaire), dites learning centers.

Les learning centers, un luxe pour les universités ?

Depuis quelques années, on voit fleurir un peu partout en France ces lieux multifonctions, qui font bien sûr office de centre de documentation et d’espace de travail pour les étudiants, mais également de lieu d’exposition et de médiation scientifique. Modernes et ultra-connectés, dotés de matériel high tech aussi bien que de poufs, canapés et tables basses, les learning centers sont le fruit d’investissements conséquents : 35 millions d’euros pour Lilliad, qui a ouvert à Lille à la rentrée 2016, 41 millions prévus pour le futur learning center de l’université Paris Saclay qui doit voir le jour en 2020 dans le quartier du Moulon… De quoi donner le tournis face aux difficultés financières que connaissent depuis plusieurs années les universités.

Signaler ce contenu comme inapproprié. Et si l’ubérisation était aussi une chance pour l’université ? 2inShare Les taxis, l’hôtellerie, le BTP… Peu à peu, l’ubérisation gagne tous les secteurs d’activité et avec elle grandit la peur d’une précarisation généralisée.

Et si l’ubérisation était aussi une chance pour l’université ?

L’éducation n’échappe pas à la règle, et l’on parle de plus en plus désormais d’une ubérisation de l’université. Le développement des plateformes d’enseignement en ligne et des start-up EdTech favorisent en effet l’accès à des connaissances de plus en plus nombreuses, librement, et même gratuitement, faisant planer le risque de disparition des intermédiaires que sont les universités et les grandes écoles. Cette question a sous-tendu le colloque que la Conférence des grandes écoles a consacré à l’innovation pédagogique, le 18 mai 2017. « Cela fait 20 ans qu’on nous dit qu’on doit disparaître », relativise tout de même Henri Isaac, vice-président en charge du numérique à l’université Paris Dauphine.

. « Lost in transition » Quelle valeur ajoutée pour les écoles et universités ? Signaler ce contenu comme inapproprié. Repenser les espaces physiques d’apprentissage - Université Laval. Ecole de commerce à Saint-Etienne - Global BBA d’emlyon business school. Le campus de Saint-Etienne propose un parcours bilingue francophone et anglophone.

École de commerce : "L’école n’est plus seulement le lieu où apprendre, mais le lieu où l’on apprend à apprendre, à déconstruire et à reconstruire le savoir." – cbarbot

Idéalement situé à 15 min à pied du centre-ville, sur plus de 9 500m2 sur 3 niveaux, dans de grands espaces lumineux, le Campus de Saint-Étienne allie le charme d’un bâtiment industriel classé avec des salles équipées des toutes dernières technologies.

Ecole de commerce à Saint-Etienne - Global BBA d’emlyon business school

Disposant d’un Grand Hall de 1 100m2, d’un espace associatif de 1 000 m2, de deux auditoriums, et d’un Learning Hub, le campus est doté de tous les atouts pour que vous vous sentiez aussi bien dans vos cours, qu’en dehors. Le campus a développé une plateforme de services destinée à faciliter votre intégration (recherche logements…).

Des salles innovantes pour réinventer la pédagogie de demain. Le campus dispose de nombreux outils innovants pour apprendre, échanger et créer : salles d’innovation, tableaux numériques, Apple TV, tableaux de créativité… Saint-Etienne, ville UNESCO de Design (c) Agence LIN / Saint-Etienne Métropole / David Philippon Allez plus loin : Centrale Lille, Mines d’Alès : quand les écoles d’ingénieurs font évoluer leur pédagogie.

Les écoles d'ingénieurs françaises réfléchissent à de nouvelles pédagogies : pédagogie active, fablab, monitorat. – cbarbot

Des salles de classe métamorphosées pour accommoder les nouvelles formes d’enseignement. L’apprentissage actif et centré sur les étudiants gagne en popularité et métamorphose les locaux d’enseignement.

Les universités canadiennes rompent avec le schéma de la salle de classe traditionnelle : "Au pavillon Dr. Alvin Woods de l’Université Wilfrid Laurier se trouve un local que tout le monde surnomme la « salle verte ». On y retrouve des murs vert vif, des chaises à roulettes et des tables rondes mobiles, chacune équipée d’un ordinateur portable dont les images peuvent être projetées sur un ou plusieurs des écrans de la pièce. Des tableaux blancs sont disposés entre les écrans sur chacun des quatre murs. La tribune est en quelque sorte à l’avant de la salle, bien que son emplacement semble peu important, puisque quelques étudiants seulement y font face." – cbarbot

Cet article est un sommaire de l’article « Classrooms are getting a makeover to accommodate new forms of teaching ».

Des salles de classe métamorphosées pour accommoder les nouvelles formes d’enseignement

Au pavillon Dr. Alvin Woods de l’Université Wilfrid Laurier se trouve un local que tout le monde surnomme la « salle verte ». On y retrouve des murs vert vif, des chaises à roulettes et des tables rondes mobiles, chacune équipée d’un ordinateur portable dont les images peuvent être projetées sur un ou plusieurs des écrans de la pièce. Des tableaux blancs sont disposés entre les écrans sur chacun des quatre murs. La « salle verte » à Wilfrid Laurier. . « Cette salle nous permet d’enseigner différemment », affirme Gavin Brockett, professeur agrégé en histoire, religion et culture à l’Université Wilfrid Laurier.

Dans la salle verte, M. Learning center innovation. Rolex Learning Center. La Permanence - Espace de travail à Paris.