background preloader

Recherches AI

Facebook Twitter

Fiche6 handiSensoriel 2009. Le handicap et le monde du travail « TPE Handicap. Nous allons maintenant nous interroger sur l’intégration des handicapés dans la société.

Le handicap et le monde du travail « TPE Handicap

Pour cela, nous avons choisi de nous consacrer exclusivement à l’intégration des personnes en situation de handicap dans le monde du travail. Nous avons trouvé cela représentatif de la situation actuelle puisqu’il y a des avancées et des inégalités envers les handicapés. Le non respect de la loi de 1987 : Il faut savoir qu’en 2010, près de 55% des entreprises ne respectent pas la loi de février 2005 qui fixe à 6% le taux d’emploi de travailleurs handicapés pour les entreprises dont l’effectif excède 20 salariés. La sanction est de 400 à 600 fois le SMIC horaire pour toute personne handicapée non embauchée. On peut expliquer cela par le manque d’investissement et des entreprises dans le domaine des handicapés mais également par les besoins d’adapter les locaux au handicap.

Prenons l’exemple, de l’Indre et Loire, 74 entreprises, soit 18%, n’emploient pas de salariés handicapés. WordPress: UNADEV - Reconnaissance légale du handicap visuel. Reconnaissance légale, aides financières, structures : comment s’y retrouver ?

UNADEV - Reconnaissance légale du handicap visuel

La reconnaissance légale La reconnaissance du handicap, visuel ou non, est une étape cruciale. Il est essentiel de faire reconnaître ses problèmes de santé suffisamment tôt, et notamment avant 60 ans, car la mise en œuvre de certaines aides devient ensuite plus compliquée voire impossible. Dans cette démarche, le rôle du médecin traitant ou de l’ophtalmologiste est incontournable. Le médecin va réaliser les certificats médicaux indispensables à la reconnaissance et la prise en charge du handicap. Pour le patient, il ne faut pas hésiter à lister au fil de la journée l’ensemble des difficultés auxquelles il pourrait être confronté. Les aides financières. Handicap et exclusion. Les personnes handicapées peuvent rencontrer des frustrations, des sentiments de rejet, d’isolement, d’incompréhension.

Handicap et exclusion

Les différents types de handicap. > LE HANDICAP MOTEUR Le handicap moteur peut toucher un membre ou l’ensemble du corps.

Les différents types de handicap

Il peut se manifester de différentes façons : difficultés plus ou moins importantes pour se déplacer, pour communiquer, pour saisir et manipuler des objets, pour effectuer certains gestes… Le handicap moteur comprend : l’hémiplégie (paralysie d’un côté du corps), la paraplégie (paralysie des jambes), la tétraplégie (paralysie des quatre membres). Il comprend aussi les personnes de petite taille, celles qui éprouvent des difficultés à marcher, de préhension, d’expression orale ou écrite. Les troubles moteurs peuvent nécessiter l’usage de certains équipements, tels que fauteuil roulant, canne, béquille.

Dans tous les cas, il est très important de vérifier l’accessibilité des locaux. La personne handicapée moteur a besoin qu’on lui assure plus de facilité et de sécurité dans ses déplacements. > LE HANDICAP D’ORIGINE INTELLECTUELLE La déficience intellectuelle n’est pas une maladie. La notion de haS forma AVS. Définition de la déficience visuelle. Seulement 14 % des personnes déficientes visuelles sont aveugles ; les autres sont malvoyantes.

Définition de la déficience visuelle

Une définition complexe La déficience visuelle est définie par 2 critères (toujours évalués à partir du meilleur œil après correction) : la mesure de l'acuité visuelle (aptitude que possède un œil pour apprécier les détails) ; l'état du champ visuel (espace qu'un œil immobile peut saisir). On distingue les personnes : aveugles (atteintes de cécité), qui possèdent une vision binoculaire corrigée inférieure ou égale à 1/20 ; malvoyantes (atteintes d'amblyopie), dont l'acuité visuelle du meilleur œil après correction est comprise entre 4/10 et 1/10.

Les différents types de handicap. Définition du handicap Selon la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « est handicapée toute personne dont l’intégrité physique ou mentale est passagèrement ou définitivement diminuée, soit congénitalement, soit sous l’effet de l’âge ou d’un accident, en sorte que son autonomie, son aptitude à fréquenter l’école ou à occuper un emploi s’en trouvent compromises ».

Les différents types de handicap

Handicap mental (ou déficience intellectuelle) L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit le handicap mental, ou déficience intellectuelle, comme « un arrêt du développement mental ou un développement mental incomplet, caractérisé par une insuffisance des facultés et du niveau global d’intelligence, notamment au niveau des fonctions cognitives, du langage, de la motricité et des performances sociales ». Il touche 1 à 3% de la population générale, avec une prépondérance de sexe masculin. Le Handicap : c'est quoi ?

Handicap. Pictogrammes illustrant diverses formes de handicap. Le handicap est la limitation des possibilités d'interaction d'un individu avec son environnement, menant à des difficultés psychologiques, intellectuelles, sociales ou physiques. Le handicap est d'abord pensé comme relatif à une déficience provoquant une incapacité — permanente ou non — puis il est redéfini relativement à une inégalité de moyens, en intégrant l'idée que « des interventions destinées à lever les obstacles environnementaux et sociaux sont nécessaires »[1]. Le terme de « handicap » a ainsi acquis en plus du médical une dimension sociale, et il renvoie aux difficultés de la personne dite « en situation de handicap »[2] face à un environnement donné en matière d'accessibilité, d'expression, de compréhension ou d'appréhension.